Retour
Article

Restauration collèges

  • Suivez nous sur Facebook
  • Suivez nous sur Twitter
  • Suivez nous sur LinkedIn
  • Imprimer (PDF)

Parler de qualité d’accueil dépasse la seule question des murs et enceintes des collèges. Bien manger, dans le respect de l’équilibre de croissance des collégiens et de celui du territoire, est un sujet clé. Nourrir l’esprit, oui, mais le corps aussi !

La restauration scolaire, une démarche qualité au quotidien

Les équipes de cuisine sont composées de chefs de cuisine, seconds et, pour les grandes cuisines, cuisiniers, issus du monde de la restauration, formés et accompagnés en vue de leur professionnalisation continue (techniques culinaires, organisation, management, maîtrise de la réglementation hygiène...).

Le conseil départemental entend renforcer la démarche qualité engagée depuis plusieurs années. Cela passe par la professionnalisation des équipes de restauration. Les cuisiniers, seconds et chefs de cuisine recrutés au sein du département sont issus des métiers de l’hôtellerie et bénéficient tout au long de leurs parcours de formations spécifiques à la restauration collective (organisation, management, règles d'hygiène, cuissons évolutives, fabrications maison...)

Favoriser les circuits courts : du producteur à l’assiette des collégiens

Grâce à ces équipes, chaque année, ce sont près 1 150 000 de repas qui sont servis aux collégiens mayennais. Au-delà même du service de restauration, le Conseil départemental a décidé de soutenir les producteurs locaux.

En plus d’être élaborés dans le strict respect des règles de sécurité et de qualité, les repas sont composés à minimum de 50 % de produits mayennais. Grâce à un politique axée sur le développement des circuits courts, la Mayenne propose aux collégiens une restauration locale et diversifiée.

Le département crée des liens étroits avec les agriculteurs et producteurs locaux pour faciliter les échanges commerciaux avec les collèges. Il accompagne également ses équipes de cuisine et agents sur la transformation des produits au travers de formation continue.

Lutter contre le gaspillage alimentaire

Volontairement, en Mayenne, on ne respecte pas les consignes nationales sur le grammage pour s’adapter à l’appétit de chaque enfant et limiter le gaspillage.

Sur le territoire, le gaspillage alimentaire représente moins de 70 grammes par repas. Des chiffres près de deux fois inférieurs à la moyenne nationale, qui poussent le Conseil départemental à poursuivre ses ambitions : réduire la proportion de gaspillage alimentaire pour favoriser un approvisionnement de qualité.

Pour ce faire, le conseil départemental mène un certain nombre d'actions. Parmi elle, la sensibilisation des collégiens sur plusieurs semaines, avec plusieurs campagnes de pesées, et l'élaboration, par des élèves volontaires, de propositions en vue de poursuivre la lutte contre le gaspillage.

 

À lire aussi

  • Article

    Comment donne-t-on sa chance à quelqu’un ? Par l’attention, par la confiance, par l’encouragement. Par des moyens concrets aussi. Des infrastructures et des équipements de qualité, cocons d’apprentissage et d’évolution.

  • Mission

    En matière d’enseignement, l’œuvre est forcément collective.

  • Article

    Vivre ses années d’études dans un endroit que l’on aime ! Sur le département, plusieurs établissements d’enseignement supérieur accueillent les étudiants.

Type éditorial