Retour
Article

Archéologie en Mayenne

  • Suivez nous sur Facebook
  • Suivez nous sur Twitter
  • Suivez nous sur LinkedIn
  • Imprimer (PDF)

Il n’y a pas que de la poussière dans le passé ! Il y a aussi des pépites, pour éclairer et comprendre, pour penser l’avenir même. Le Département soutient les travaux archéologiques, par des mesures préventives et programmées qui permettent de préserver ce qui a fondé le territoire et l’histoire que nous partageons.

Avec un potentiel archéologique insoupçonné et la présence de nombreux sites exceptionnels, le département regorge de richesses qui ne demandent qu’à être connues, conservées et étudiées. Jublains, Entrammes, les Grottes de Saulges, le Rubricaire, le château de Mayenne, autant de sites à découvrir et à étudier…

Jublains, fer de lance du patrimoine archéologique en Mayenne

Le site gallo-romain de Jublains est une ancienne ville antique découverte au 18ème siècle (découverte d’une mosaïque en 1776). Un ensemble de vestiges de l’époque romaine composent ce patrimoine archéologique rare et précieux. La forteresse en est le monument emblématique. Elle a été achetée par le département en 1839 et classée au titre des monuments historiques en 1840, preuve d’une forte implication de la Mayenne envers son patrimoine et l’archéologie.

A Jublains, le département a fouillé et étudié les monuments publics, créé un musée, acheté des terrains à vocation archéologique pour constituer une réserve foncière archéologique du plus grand intérêt.

« Quelle que soit sa date, le château de Jublains est le mieux conservé ou pour parler plus exactement, la moins ruinée de toutes les fortifications romaines élevées sur notre sol et, sous ce rapport, c’est un monument unique et d’un haut intérêt. »
Prosper Mérimée, lettre du 11 octobre 1837

Inauguré en 1995 et installé sur le site, le musée archéologique départemental vous permet d’accéder à la forteresse et découvrir le site gallo-romain. De nombreuses expositions, des visites, des animations ou encore des ateliers pédagogiques sont proposés sur place pour tous les publics.

Archéologie préventive et archéologie programmée en Mayenne

Depuis 2003, l’Etat a mis en place un dispositif législatif qui permet de programmer des interventions archéologiques avant la destruction des vestiges, et ainsi de sauvegarder la mémoire de ce patrimoine fragile. En matière d’archéologie, le département est agréé depuis 2003. Ses services mènent aussi bien des opérations d’archéologie préventive que d’archéologie programmée.

Dans le domaine de l’archéologie préventive, l’Etat demande des diagnostics et émet des prescriptions sur les sites.

Le diagnostic consiste en l’ouverture de tranchées de reconnaissance (entre 7% et 10% de la surface) qui permettent de repérer les éventuels sites archéologiques. Un rapport est rédigé à l’issue et examiné par une commission scientifique. L’Etat peut ensuite prescrire une fouille, totale ou partielle du site détecté ou déjà connu.

L’archéologie programmée vise avant tout à augmenter les connaissances scientifiques. Sur le site de Jublains, unique dans l’Ouest, un chantier est ouvert depuis 2010 et accueille chaque été des bénévoles. Les données accumulées et les objets mis au jour enrichissent le parcours sur le site et dans le musée. Ils permettent aussi d’apporter à Jublains la notoriété que ce site exceptionnel mérite.

Les fouilles peuvent ensuite donner lieu à des publications scientifiques, des expositions ou des conférences qui permettent aux Mayennais de s’approprier ce patrimoine local exceptionnel.

Aides aux projets archéologiques du département de la Mayenne

Des aides sont réservées par le département aux chercheurs et aux étudiants qui souhaitent travailler autour du patrimoine mayennais à travers des études ou des fouilles archéologiques. Les étudiants en archéologie désireux de travailler en Mayenne sont les bienvenus sur le territoire. Le département entend développer des partenariats avec les universités voisines et encourager les initiatives qui contribuent à accroître les connaissances sur le patrimoine archéologique.

À lire aussi

Type éditorial