Retour
Actualité

Une Mayennaise au CES de Las Vegas

  • Suivez nous sur Facebook
  • Suivez nous sur Twitter
  • Partagez

Marie Granier, CEO de Lexistems, une entreprise Mayennaise, est cette semaine à Las Vegas à l'occasion du CES, la grand-messe de l'innovation.

Incubée dans les bureaux de la Technopole à Laval, la société Lexistems c’est aujourd’hui 5 personnes. L'entreprise offre aux entreprises la possibilité d'interroger de gigantesques bases de données par la voix. Une  simple demande orale pour retrouver un document, "quel que soit le média ou le format du document", explique Marie Granier. La startup a également investi un autre champ : la télévision. « Notre idée, c’est de permettre au téléspectateur de commander à distance. S’il demande de voir un film avec Brad Pitt et des chats, la box va aller à la recherche d’un film qui pourrait lui correspondre », explique t-elle en souriant.

Lexistems, l'entreprise qui monte

En novembre dernier, l'entreprise a reçu à la fois l'un des cinq Prix Startup de l'Année 2018 et l'unique Prix 'Coup de Coeur du Président d'Enedis, pour ses technologies disruptives de traitement de données par le sens, à l'Hôtel de Ville de Paris. Le projet primé ? Un outil qui permet aux techniciens de terrain d'Enedis d'accéder, en langage naturel, à une bibliothèque à la fois complexes et très hétérogène de documents de maintenance. En d'autres termes, il s'agit de mettre un référent expert numérique à portée de toute question vocale en cours d'intervention.

A Las Vegas, pour se développer encore plus

A Las Vegas, durant le CES, l'entreprise pourra poursuivre son développement, et envisager des projets tout aussi exaltants. « On va à ce salon pour rencontrer des prospects, et notamment les gros opérateurs américains. On y va avec un partenaire qui nous présente ses clients, dont un avec lequel nous sommes en négociation très avancée. », indique Marie Granier. En profitera-t-elle pour visiter ce salon dédié à la technologie et à l’innovation ? « Peut-être pas ! », confie la jeune femme. « C’est très grand le CES, il m’aurait fallu du temps pour bien le préparer. Et surtout, c’est mon agenda des rendez-vous qui va guider mes journées ! ».

    Type éditorial