Retour
Actualité

Lucas Blaya : Directeur de l'association Poc Pok

  • Suivez nous sur Facebook
  • Suivez nous sur Twitter
  • Suivez nous sur LinkedIn
  • Imprimer (PDF)

Les équipes de l'association lavalloise Poc Pok (le 6PAR4 et les 3 Éléphants) débutent leur transfert place de Hercé, d'où ils dirigeront les opérations jusqu'au 26 mai. Près de 30 000 festivaliers sont encore attendus pour cette 22ème édition… la première sur cinq jours, qui réserve 60 heures de spectacles musicaux et d'art de la rue sur une vingtaine de sites à Laval !

" les 3 Éléphants, prélude à la saison des festivals"

Quelle importance ont pris les 3 Éléphants sur la scène des festivals de l'Ouest ?

"Je préfère parler de place plutôt que d'influence. Nous nous attachons moins à la taille qu'au contenu, même s'il faut convenir que l'affluence est un critère de réussite. Quoi qu'il en soit… nous avons su trouver notre place, très singulière et qui respecte notre ADN. Notre affiliation à la fédération internationale des festivals de musique (De Concert !) nous place depuis une dizaine d'années dans une dynamique forte. Aujourd'hui, parmi une trentaine d'adhérents, nous sommes sans doute le plus petit membre, entouré des plus impressionnants pachydermes du milieu des festivals internationaux. C'est un équilibre qui nous convient bien, qui nous permet à la fois d'atteindre un haut niveau de prestation artistique et d'attirer largement, tout respectant notre identité de festival local, de centre-ville, à très forte résonnance locale." 

Quelle est cette place si particulière que vous avez su prendre ?

"Il faut la comprendre à travers différents angles. Le calendrier en premier lieu, nous place très tôt dans la saison des festivals (juin-juillet-août), au nombre d'au moins 2 000, rien que sur le territoire français. Nous sommes une porte d'entrée vers cette période d'intense activité. Dans cette même logique, nous accordons, depuis la création du festival, une place de choix aux artistes émergents. "

Certains talents que vous avez découverts sont devenus aujourd'hui tête d'affiche…

"C'est là aussi qu'est notre place…  les 3 Éléphants ont été conçus comme un tremplin et nous tenons à cette spécificité. Les publics de différentes générations désignent toujours leur tête d'affiche… Mais comme organisateur, nous n'en courtisons pas, pour éviter la surenchère et une forme de concurrence, productive pour certains mais fatale pour d'autres…  Tout en recherchant une grande qualité technique et une forte présence médiatique, nous tenons aux ingrédients qui permettent de concilier progrès et pérennité : une ambition réelle mais mesurée, compatible avec une forte dynamique territoriale."

 " Les 3 Éléphants, c'est 365 jours par an !"

Comment parvenez-vous à relever un tel défi, année après année ?

"Une telle organisation, autant du point de vue de la programmation que de l'installation, réclame un travail acharné, sur douze mois, mené par l'association Poc Pok, support de la programmation du 6PAR4 (scène de musiques actuelles) et de l'organisation des 3 Éléphants. 9 salariés permanents sont mobilisés, ainsi que 14 commissions associatives. Pour la quinzaine décisive : montage-exploitation-démontage, 450 bénévoles convergent vers les sites de représentation. Notre plus grand défi : la transformation de la salle polyvalente et de la Place de Hercé. C'est le symbole d'un cadre local polyvalent, qui se met au diapason, pour accueillir un événement spécialisé, de grande envergure, qui requiert un haut niveau de technicité. "

Type éditorial