Retour
D'ici et d'ailleurs
06/12/2018

Fabien de Varenne, capitaine de Sea Proven

  • Suivez nous sur Facebook
  • Suivez nous sur Twitter
  • Partagez

Fabien de Varenne, issu des rangs de la marine marchande, était capitaine de grands voiliers pour des missions scientifiques ou humanitaires.

S’il est passionné par la mer depuis son plus jeune âge, il a choisi d’établir son entreprise Sea Proven sur les bords de notre rivière, plus précisément à Saint-Jean-sur-Mayenne. C’est là qu’il a développé une niche : l’application de la robotique aux technologies maritimes. Et c’est ainsi qu’est né Sphyrna, le plus grand navire autonome et transocéanique au monde. Long de 17 mètres, celui-ci peut convoyer plus d’une tonne de matériel scientifique et traverser les océans en toute autonomie. Son seul concurrent outre-Atlantique ne peut embarquer qu’une petite centaine de kilos de matériel…


La révolution technologique réside dans la forme du prototype : « J’ai trouvé ce design au cours de mes voyages. Je me suis clairement inspiré des modèles de pirogues polynésiennes. Ce profilage divise la trainée par deux et augmente les capacités de transport tout en restant très économe en énergie (solaire et éolienne) ». Équipé de capteurs bioacoustiques, le Sphyrna va suivre les cétacés en mer Méditerranée avec le navire Solar Odyssey cet été, afin d’étudier l’impact du bruit anthropique (c’est-à-dire d’origine humaine) sur leur comportement. C’est la « mission Pelagos », une première mondiale portée par le CNRS et l’université de Toulon. « Nous allons opérer des relevés de la pollution sonore dans les fonds marins où vivent ces grands mammifères pour mieux les préserver. Le bruit perturbe fortement leur sens de l’orientation », explique Fabien de Varenne. Il sera épaulé par Lemer Pax et un autre ambassadeur du département : le prince Albert de Monaco qui est également… Duc de Mayenne. Lui aussi soutiendra très activement ce projet ambitieux lors d’un dîner de gala en juillet 2018 à Monaco.


« Dans le futur, un navire autonome pourra offrir de nombreuses perspectives », rappelle Fabien, qui compte conquérir de nouveaux marchés. Son entreprise est déjà associée avec Nautiraid, une autre pépite du territoire, avec qui il a créé « DNG », spécialisée dans le Drone de speed rescue et survey.

À lire aussi

  • D'ici et d'ailleurs

    Architecte, la Mayennaise Odile Decq est l’une des rares femmes au monde à diriger une agence internationale. Ses réalisations sont reconnues à travers le Monde. Sa patte graphique, ses inspirations, son attachement à la Mayenne : elle se confie pour lamayenne.fr.

  • D'ici et d'ailleurs

    Philippe Royer, 52 ans, a vécu un printemps 2018 riche en émotions et en décisions. En mars, il était élu à la tête du Mouvement national des entrepreneurs et dirigeants chrétiens. En mai, il annonçait l’arrivée de la FNAC à Laval.

Type éditorial