Patrimoine

Archéologie préventive

Le Service du patrimoine du Conseil départemental réalise depuis 2003 des opérations « d’archéologie préventive » (diagnostics ou fouilles) sur l’ensemble du territoire départemental. Les diagnostics ont lieu avant certains projets d’aménagement (parkings, lotissements, carrières, etc.) afin de déterminer si des vestiges archéologiques sont conservés et d’estimer si une fouille est nécessaire avant destruction. Dans tous les cas, ces opérations affinent la connaissance du patrimoine mayennais en respectant le développement économique du territoire.De nombreux concitoyens déploraient jusqu’alors la difficulté d’accéder aux résultats des opérations d’archéologie préventive.Le Conseil départemental a donc décidé de mettre en ligne les rapports de diagnostics, pour que les Mayennais puissent prendre connaissance du passé et de l’histoire de leur commune.

Cossé-le-Vivien - Lieu-dit : "Guinefolle" - EA 53.077.0083

Lieu-dit : "Guinefolle"

Le diagnostic réalisé du 13 au 30 mai 2008 sur la commune de Cossé-le-Vivien précède un projet d’aménagement de lotissement et d’équipements sportifs au lieu-dit « Guinefolle ». La zone diagnostiquée fait partie d’un site repéré en photographie aérienne par G. Leroux en 2001. Une partie de ce site, localisé au sud du projet, a été fouillée en 2004 et a livré un ensemble fossoyé d’enclos daté des Ier -IIè  siècles.
Le diagnostic a mis en évidence de nombreuses structures , s’échelonnant de la Protohistoire à la période gallo-romaine . Une partie de ces structures représente la continuité du site gallo-romain découvert en 2004 . Mais le côté inédit de ce diagnostic est d’avoir mis au jour une occupation plus ancienne  (fin de l’Age du Bronze, début de l’Age du fer), dont les orientations sont légèrement décalées par rapport à celles de l’époque gallo-romaine."

application/pdf > Cossé-le-Vivien - Lieu-dit : "Guinefolle" - EA 53.077.0083 (PDF - 1228 Ko)

Meslay-du-maine - Lotissement du "Moulin à vent"

Lotissement du "Moulin à vent"

L’opération, réalisée du 20 mai au 3 juin 2010, fait suite à une demande de diagnostic anticipé déposée par la commune de Meslay-du-Maine pour un projet d’extension du lotissement « Moulin à vent ». Le diagnostic a révélé un ensemble protohistorique associant une zone funéraire à des traces d’habitats attribuables au Bronze final et/ou au Premier Age du Fer (vers -800 av. J.-C.). L’espace funéraire se compose d’un enclos circulaire de 6 m de diamètre et les traces d’occupation sont variées : fossés parcellaires, foyer, fosses dont une contenait des fragments de pesons.

application/pdf > Meslay-du-maine - Lotissement du "Moulin à vent" (PDF - 2161 Ko)

Saint-Pierre-des-Nids - Lieu-dit « Champ de la Monnerie

Lieu-dit « Champ de la Monnerie

L’opération, réalisée du 30 juin au 4 juillet 2008, fait suite à une demande de diagnostic anticipé de la commune de Saint-Pierre-des-Nids, pour un lotissement pavillonnaire au lieu-dit « Champ de la Monnerie 2 ». La zone sondée jouxte un espace diagnostiqué en 2004 à l’occasion de l’aménagement de la première tranche du lotissement.
Le diagnostic a mis en évidence un ensemble de structures qui se répartit de manière assez homogène sur l’ensemble de la zone sondée. Contrairement à l’opération précédente, des traces d’occupation peu denses sont présentes.
Le principal apport de l’opération, et non des moindres, réside dans la mise en évidence de la plus ancienne trace d’occupation (Préhistoire/Age du fer) connue à Saint Pierre-des-Nids.

application/pdf > Saint-Pierre-des-Nids - Lieu-dit « Champ de la Monnerie (PDF - 836 Ko)

Entrammes - Laiterie Biolait

Laiterie Biolait

Un projet d’implantation de laiterie près de l’abbaye du Port du Salut à Entrammes a entraîné la réalisation préalable d’un diagnostic archéologique du 10 au 14 décembre 2007. Le projet est en effet situé au sein de l’oppidum gaulois  et au nord d’un temple gallo-romain mis au jour en 1977, c’est-à-dire dans un environnement archéologique a priori relativement riche.
Le diagnostic a mis en évidence de nombreuses structures de natures variées, dont certaines sont assurément attribuables à l’époque gauloise (IIe siècle avant J.-C.). L’image générale qui en ressort est celle d’une occupation peu dense du sol, malgré une situation au cœur de l’oppidum gaulois.
La période gallo-romaine est par ailleurs très peu représentée.

application/pdf > Entrammes - Laiterie Biolait (PDF - 1684 Ko)

Château-Gontier-Bazouges - Zone Industrielle nord

Zone Industrielle nord

L’opération fait suite à une demande de diagnostic anticipé de la Communauté de communes de Château-Gontier-Bazouges pour implanter une zone industrielle. Le secteur sondé est encadré par des zones qui ont livré des occupations de l’Age du Fer.
Le diagnostic a permis la mise au jour d’un ensemble de structures rattaché à la période gauloise. L’élément le plus important est composé d’un enclos quadrangulaire, très probablement associé à un ensemble de fossés parcellaires. Le tout est constellé de traces d’occupation (fosses, trous de poteau, foyers....).
L’enclos comprend 4 fossés larges et profonds, délimitant un rectangle de 53 par 44,5 m. À en croire la plupart des auteurs, la taille des fossés des enclos est liée au statut de celui qui y réside. L’enclos de Château-Gontier pourrait donc appartenir à un riche propriétaire terrien, dont l’habitat s’inscrirait dans une exploitation plus large, que le diagnostic n’a fait qu’esquisser.
L’intérêt principal du diagnostic est donc d’avoir mis au jour, pour la première fois sur le secteur, une occupation datée des IVè -IIIè  s. av. n. è. Les seuls exemples connus à ce jour étaient jusqu’alors concentrés à Athée. 

application/pdf > Château-Gontier-Bazouges - Zone Industrielle nord (PDF - 1334 Ko)

Saint-Georges-Buttavent - «La Chainaie»

Saint-Georges-Buttavent, «La Chainaie»

Un projet de construction de poste électrique sur la commune de Saint-Georges-Buttavent a entraîné la réalisation préalable d’un diagnostic archéologique. Il a mis en évidence une occupation de faible densité, de laquelle ressortent deux éléments : un probable chemin protohistorique à l’ouest et un ensemble de fossés dessinant un enclos (?) à l’est, d’époque totalement indéterminée

application/pdf > Saint-Georges-Buttavent - «La Chainaie» (PDF - 5412 Ko)

Saint-Berthevin - "Ancien Presbytère"

Le projet de réalisation d’un pôle culturel sur la commune de Saint-Berthevin a entraîné la réalisation préalable d’un diagnostic archéologique. Il a révélé la présence d’un cimetière paroissial médiéval ainsi que de profonds creusements qui pourraient correspondre aux douves d’un château primitif.

L’intérêt particulier de cette découverte réside dans le fait que la nécropole pourrait avoir fonctionné avec un établissement religieux que les textes mentionnent dès le XIe  s.

En outre, la mise en évidence de niveaux carolingiens confirmeraient la présence de la famille de Saint-Berthevin dès le Xe s., avant l’installation de la famille de Laval (Guy 1er  fonde le château vers 1030). Les indices carolingiens sont importants pour le département, qui n’en connaissait jusqu’alors que très peu d’exemples, à Jublains et au château de Mayenne.

application/pdf > SAINT-BERTHEVIN «Ancien Presbytère» (PDF - 2856 Ko)

Entrammes - "Carrière des Pommeraies"

Le projet d’extension de la carrière des Pommeraies à Entrammes a entraîné la réalisation préalable d’un diagnostic archéologique. Il a surtout révélé des vestiges modernes (drains, fosses à pommiers,...) liés à la gestion agricole récente des terrains. On remarque toutefois des indices erratiques plus anciens, avec quelques tessons gaulois, gallo-romains et du haut Moyen-Age. On note également une concentration de l’occupation liée à l’utilisation des terrains comme carrière à l’époque médiévale et moderne.

application/pdf > ENTRAMMES «Carrière des Pommeraies» (PDF - 324 Ko)

BEAULIEU-SUR-OUDON La Maubertière

Le projet de construction d’un poste électrique pour la ligne THT Cotentin-Maine à Beaulieu-sur-Oudon a entraîné la réalisation préalable d’un diagnostic archéologique du 11 octobre au 8 novembre 2010. Il a mis en évidence une occupation protohistorique attribuable au Néolithique récent (vers 3000 avant notre ère). Elle est constituée d’un réseau de fossés accompagné d’éléments tels que fosses, trous de poteau, foyers ?, rejet domestique dans les fossés. Il complète le corpus des sites de cette période, qui ne sont pas si nombreux dans la région.

application/pdf > Beaulieu-sur-Oudon / La Maubertière (PDF - 2276 Ko)

MOULAY - « Le Closeau, La Lande Pourrie, La Lande »

Un projet de construction de lotissement sur la commune de Moulay a entraîné la réalisation préalable d’un diagnostic archéologique, réalisé du 14 au 28 juin 2011.

Il a révélé une occupation protohistorique de la fin de La Tène moyenne/La Tène finale (250/50 avant notre ère), semblable à celle mise en évidence par la fouille INRAP attenante : espaces domestiques desservis par des voies, avec présence de céramique importées caractéristique des sites d’oppida.

On notera également sur le site la présence de vestiges attribuables à d’autres périodes. En premier lieu, on mentionnera l’existence d’une structure à pierres chauffées, qui pourrait dater du Néolithique ou de l’Age du Bronze (1800/750 avant notre ère). On remarquera par ailleurs une présence antique, qui  semble être un point discordant avec les observations d’E. Le Goff, qui note une absence totale d’éléments antiques sur la fouille de la future 4 voies.

Enfin, quelques vestiges sont assurément attribuables à la période médiévale.

application/pdf > MOULAY / Le Closeau, La Lande Pourrie, La Lande (PDF - 4740 Ko)

Villaines-la-Juhel / Contournement Ouest

Le projet de contournement ouest de la commune de Villaines-la-Juhel a entraîné la réalisation préalable d’un diagnostic archéologique. Il a révélé une vaste installation protohistorique attribuable au Second Age du Fer. Elle se compose d’un réseau de structures plus ou moins denses, dont un enclos funéraire et/ou cultuel circulaire et un enclos probablement quadrangulaire accompagnés de nombreuses traces d’occupation (zone funéraire, habitat, artisanat, parcellaire, zones de pacage, carrière….).
L’enclos funéraire et/ou cultuel de Villaines complète le corpus des découvertes récentes de ce type de structure. Ces enclos peuvent être isolés mais, le plus souvent, ils sont regroupés et forment des nécropoles et/ou des lieux de culte dont la chronologie peut s'étendre du Bronze ancien à La Tène ancienne.
L’enclos quadrangulaire du Second Age du Fer évoque par ses dimensions le site de Paule dans les Côtes-d’Armor, qualifié de forteresse aristocratique.
Le mobilier découvert est extrêmement intéressant, notamment pour les périodes anciennes.
Ce site semble donc prendre une place importante dans le paysage du Second Age du Fer aussi bien en Mayenne que dans la région des Pays de la Loire

application/pdf > Villaines-la-Juhel / Contournement Ouest (PDF - 1772 Ko)

Meslay-du-Maine - «Moulin à vent n° 3»

Le projet d’extension du lotissement « Moulin à vent » de la commune de Meslay-du-Maine a entraîné la réalisation préalable d’un diagnostic archéologique. Il a révélé que le site mis au jour en 2010 se poursuit vers l’ouest, avec un ensemble de structures fossoyées attribuables à la Protohistoire, qui pourraient évoquer des systèmes d’enclos plus ou moins emboîtés.

application/pdf > Meslay-du-Maine - «Moulin à vent n° 3» (PDF - 3790 Ko)

La Gravelle - Zac de Loiron

Le projet de réalisation d’une ZAC sur la commune de La Gravelle a entraîné la réalisation préalable d’un diagnostic archéologique mené par le Service du patrimoine entre le 26 mars et le 5 juin 2012. Il a révélé la présence d’une vaste occupation protohistorique marquée par un grand enclos elliptique de plus de 110 m de long qui remonte à La Tène moyenne. Il est accompagné de nombreuses structures fossoyées internes (enclos, divisions internes, fosses, trous de poteau appartenant à des bâtiments, mare,….) et externes qui s’étalent de La Tène ancienne à La Tène finale. Un ensemble de bas fourneaux répartis sur plusieurs secteurs pourrait être contemporain de cette occupation (confirmation en cours par datation radiocarbone). Des secteurs à vocation funéraire (présence d’enclos en trou de serrure ?) de la fin de l’Age du bronze ou du début de l’Age du fer sont disséminés sur l’ensemble de la zone. Certains secteurs plus isolés remonteraient au Bronze final. Des indices d’occupation gallo-romaine et médiévale ont également été mis au jour.

application/pdf > La Gravelle - Zac de Loiron (PDF - 3080 Ko)

Jublains - Chemin des remparts

Le projet de réalisation d’un parking et d’une zone destinée à recevoir des containers enterrés pour le tri sélectif sur la commune de Jublains a entraîné la réalisation préalable d’un diagnostic archéologique. Il a révélé la présence diffuse d’une occupation gallo-romaine, qui se manifeste par la mise au jour d’un fossé et d’une fosse. On notera en revanche l’existence d’une phase de remblaiement du site qui contenait une grande quantité de mobilier et notamment d’ossements animaux, phénomène qui reste énigmatique.

application/pdf > Jublains - Chemin des remparts (PDF - 2606 Ko)

Sainte-Suzanne - Contournement RD9

Saint-Berthevin - «Le Châtaignier»

Le projet de réalisation d’un lotissement sur la commune de Saint-Berthevin a entraîné la réalisation préalable d’un diagnostic archéologique. Il a révélé la présence d’une vaste occupation qui pourrait remonter à des périodes anciennes. Quelques indices militent en faveur d’une occupation néolithique diffuse.

La véritable appropriation du territoire s’effectue à la période protohistorique et/ou au début de l’époque gallo-romaine. Se met alors en place un vaste ensemble rythmé par des fossés parcellaires et des enclos. Il s’agit probablement d’une occupation agro-pastorale de type ferme avec de nombreux bâtiments sur poteau. Le mobilier recueilli est abondant et permet de dater cette occupation de la fin du 1er s – début du 2e s. après notre ère.

On note également une occupation du haut Moyen Age sur le secteur est du site, illustrée par un enclos dont l’entrée présente un aménagement.

application/pdf > Saint-Berthevin - «Le Châtaignier» (PDF - 2225 Ko)

accès rapides

Votre contact

Sylvaine Morin (Archéologue)

sylvaine.morin@cg53.fr