Fauchage

Fauchage raisonné et valorisation des déchets verts

 



 

L’entretien raisonné des dépendances vertes des routes départementales

Les  dépendances vertes sont tous les espaces pourvus de végétation situés dans les emprises routières. Il s’agit principalement des abords immédiats de la chaussée : accotements, fossés et talus, aires d’arrêt, îlots de giratoires, dans un environnement majoritaire de rase campagne.

Ces dépendances présentent différents intérêts :

  • confort pour les usagers,
  • pérennité des infrastructures : la végétation stabilise les talus routiers,
  • intérêt paysager : elles sont le reflet du terroir traversé,
  • intérêt hydraulique : la végétation absorbe une partie des eaux, ralentit leur écoulement et contribue à leur épuration,
  • intérêt écologique : elles constituent des « zones refuges » pour de nombreux animaux et plantes dont l’habitat naturel s’est raréfié et ont une fonction de « corridor écologique », reliant entre eux les milieux (bois, prairies, zones humides, etc.) et favorisant les migrations.

Conscient de ces enjeux, le Conseil départemental a décidé, depuis 2009, de ne plus utiliser de produits phytosanitaires au bord des routes, et d’adopter un plan de fauchage raisonné, consistant à adapter la période et la fréquence de fauchage des espaces bordant les routes départementales afin de favoriser la biodiversité des milieux, tout en préservant la sécurité des usagers.

à télécharger

La valorisation des déchets verts

Les produits de fauchage, appelés broyats, auparavant laissés sur place entrainent un amendement du sol (repousse rapide de la végétation), un encombrement des fossés et peuvent également obstruer les ouvrages hydrauliques.

Le Conseil départemental s’est engagé dans une démarche de valorisation des broyats, démarche pionnière à l’échelle des départements.

En pratique, les déchets verts seront récupérés puis évacués vers des filières de méthanisation, de compostage ou de valorisation en granulés pour le chauffage. Cette démarche va permettre une gestion plus écologique des bords de routes, une production d’énergie renouvelable en réutilisant ces broyats sous forme de combustible ou de compost