Archives départementales de la Mayenne

Spectaculaire accident de train à Laval (1943)



L'auteur du journal inédit d'un Lavallois sous l'Occupation a rendu compte de cet événément, dont il a laissé quelques dessins :

« 1943, 21 juillet. - Une locomotive Paris-Brest, à 5 h ce matin déraille au pont de Bootz et démolit le talus pour tomber sur la rue de la Filature au coin d'en face le café du Pont de Bootz ! »

« 1943, 22 juillet. - Le chauffeur et le mécanicien sont indemnes. Tout Laval vient voir le spectacle de cette puissante machine les roues en l'air, ce n'est pas banal ; on croit à un sabotage ?… »

« 1943, 31 juillet. - La machine déraillée est ramenée au niveau de la voie ferrée par des madriers superposés en dessous au fur et à mesure avec des treuils et leviers, travail énorme et de patience !… Faute de grue assez puissante sans doute ? La rue de Solférino est barrée. »

« 1943, 1er septembre. - La locomotive est déménagée de ses monticules de madriers, on parle que cela a coûté 1 million, matériaux et main-d'oeuvre ! »