Archives départementales de la Mayenne

Déclaration de grossesse (1716)



Cette déclaration de grossesse appartient au fonds du siège présidial de Château-Gontier.

Transcription page 1

(en marge : )  Expédié copie à Mademoiselle de Ruillé sur 4 rôles.

Aujourd'hui cinquiesme mars mil sept cens seize.
Par devant François Pillegault, seigneur de l'Ouvrinière,
conseiller du roy, lieutenant général criminel en la séneschaussée d'Anjou
et siège présidial de Chasteau-Gontier, en assistance de Jean
Joseph Garnier, notaire royal, par nous pris pour greffier
pour l'absence de notre greffier ordinaire et de luy pris la
serment en tel cas requis, a comparu en sa personne Renée
Marie Herbereau, fille mineure, demeurante en la maison
des Etoubles, paroisse de Fourmentières, avec le sieur (*) Herbereau
des Chemineaux, ses père et mère, de laquelle serment pris,
a dit estre aagée de vingt-trois ans ou environ, laquelle
pour satisfaire aux ordonnances et déclarations de Sa
Majesté nous a déclaré qu'après que Louis de la Planche,
fils de la dame de Ruillé, l'auroit plusieurs fois sollicitée de
consentir à ce qu'il pust jouir de la personne de la comparante,
à quoy elle auroit résisté aultant qu'elle auroit pu ; que cependant
un jour de Caresme de l'année mil sept cent quinze, duquel
jour elle ne peut se resouvenir précisément, estant à se promener
entre midy et une heure dans une allée de charmes du jardin
de ladite maison des Estoubles où ledit de la Planche se trouva,
et présa fortement la comparante ; que dans un cabinet
de charmes qui est au meilleu de ladite allée il connut
pour la première foys charnellement ladite comparente sans
que pour lors il luy parlast que se fust en considération de
mariage ; que depuis ce temps-là jusques vers la fin du mois
de décembre dernier de ladite année mil sept cens quinze, il l'a
de temps en temps cognue charnellement, et n'avoir promis
à la déclarante de l'épouzer qu'après quelque temps
qu'il la cognue charnellement. Desquels faits et

Transcription page 2

œuvres dudit Louis de la Planche elle est devenue grosse
et se croit enseinte
de huit mois ou environ. Laquelle
déclaration elle a fait devant nous pour
satisfaire ausdittes ordonnances et déclarations du roy,
de tout quoy elle a requis acte que luy avons décerné
pour luy servir et valloir ce que de raison sous ses protestations
de se pourvoir ainsy qu'elle lui sera bon estre contre ledit
de la Planche avec injonction (**) de satisfaire ausdites ordonnances
et déclarations. Après que lecture luy a esté faite desdites
déclarations et protestation cy-dessus, elle a dit qu'elles
contiennent vérité et persister. Et à l'instant a comparu
Jacques Herbereau, escuyer, sieur des Chemineaux
demeurant en sa maison seigneurialle des Etoubles, paroisse de
Fourmentières, lequel a déclaré authorizer ladite Renée
Marie Herbereau sa fille pour la vallidité de la présente
déclaration sans préjudicier à ses droitz sous ses protestations
de se pourvoir ainsy qu'il avisera bon estre sans que ladite
autorisation luy puisse nuire ny préjudicier. Dont l'avons
jugé après que lecture luy a esté faitte de la déclaration
de ladite Herbereau sa fille ledit jour et an. Rature : six
mots nuls ; (*) et dame ; (**) que nous luy avons faitte.

(Signatures : )

Villegaut. René Maris Herbereau
Garnier. Herbereau des Chemineaux

Archives de la Mayenne, B 2823

Archives de la Mayenne, B 2823