La Bucovine roumaine et ukrainienne

 



La Bucovine roumaine et ukrainienne

Signée en juin 2000, la Déclaration de Wettenhausen (Bavière) pose les bases du partenariat quadripartite entre la Souabe, la Mayenne, la Bucovine d’Ukraine et la Bucovine de Roumanie. Le partenariat Souabe-Mayenne s’est ainsi élargi grâce aux relations privilégiées entre la Souabe et la Bucovine, qui disposent d’un partenariat depuis 1987, en raison de l’histoire particulière des minorités allemandes en Bucovine. Une des premières initiatives du jumelage de la Mayenne avec la Souabe et la Bucovine est l’organisation du Tournoi de football international « Quatre Régions pour l’Europe ». Ces tournois de jeunes espoirs de football ont lieu chaque année, à tour de rôle dans les 4 pays concernés et permettent des rencontres interculturelles uniques par le partage d’une activité sportive entre jeunes français, allemands, roumains et ukrainiens.

Les projets de partenariat

Le projet musical des « Quatre Régions »
Parallèlement au tournoi de football, les quatre régions partenaires ont lancé en 2010 un projet d’échange destiné aux jeunes musiciennes, âgées de 14 à 17 ans. Le pays d’accueil élabore le stage musical et organise les répétitions durant cinq jours. A l’issue de ces échanges, le groupe nouvellement formé donne un concert public. Outre le rapprochement des musiciennes pendant ce séjour, le projet vise à favoriser les rencontres entre les écoles de musique régionales ayant sélectionnées les musiciennes.

Développement d’échanges économiques  
Afin d’établir un contact entre les acteurs économiques de la Mayenne et de Suceava, le Conseil général a organisé une réunion de travail avec la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de la Mayenne en présence d’entrepreneurs qui pourraient être intéressés par une coopération avec des entreprises du Judet de Suceava, lors de la visite officielle d’une délégation roumaine en Mayenne au mois de mai 2006. Un voyage d’étude en Roumanie doit permettre de préciser des modalités de partenariat et d’identifier des secteurs économiques dans lesquels un échange serait pertinent.

Action dans le domaine social
Compte-tenu des nombreux problèmes existants dans le domaine social en Bucovine roumaine et ukrainienne et au regard des compétences importantes du Conseil départemental en matière de solidarité et d’action sociale une perspective de partenariat et d’échanges va être étudiée dans ce domaine.

Mise en place de jumelages entre des communes mayennaises et des communes de Bucovine
Des jumelages entre des communes en Bucovine et des communes mayennaises pourraient permettre un rapprochement de la population des pays concernés. La seule difficulté liée à ces jumelages entre des communes des deux régions réside dans la grande distance géographique qui sépare la Mayenne et la Bucovine.

Échanges dans le domaine agricole  
Face au succès de la livraison d’équipement agricole de l’Association d’étudiants Roumanagri, il a été envisagé d’envoyer régulièrement du matériel agricole afin d’équiper selon leurs besoins des agriculteurs roumains et des villages.

Mobilité des jeunes  : appariements scolaires, échanges d’étudiants et échange d’apprentis
Depuis 2012, le Conseil départemental soutien financièrement les échanges de jeunes dans le cadre du partenariat entre le Bezirk de Souabe et notre département. Par ailleurs, des appariements scolaires entre classes en Bucovine et classes françaises pourraient être mis en place. Des échanges entre apprentis et professionnels peuvent également être envisagés.

Échange de personnel  : ingénierie du développement local
Étant donné que la Roumanie s’est inspirée du système administratif français, il pourrait être intéressant d’accueillir un groupe de fonctionnaires roumains en Mayenne, dans l’objectif de promouvoir un échange d’expérience en matière de gestion et d’aménagement du territoire dans chacun des deux pays.

Francophonie
Le Conseil général participe activement au soutien de la francophonie en Roumanie via l’envoi d’ouvrages français aux universités ou établissements scolaires. De même, la mise en place d’une représentation française en 2012 au sein de la maison de l’amitié devrait voir le jour grâce à la coopération avec plusieurs institutions françaises dont le Centre culturel français de Lasi.