• Accueil >
  • Actualités >
  • Un nouveau contrat d’objectifs signé entre le Département et la Chambre d’agriculture
Stéphane Guioullier, Olivier Richefou
Le 28 août 2017

Un nouveau contrat d’objectifs signé entre le Département et la Chambre d’agriculture

Économie et emploi

Ce lundi 28 août, Olivier Richefou et Stéphane Guioullier ont signé un contrat d’objectifs pour favoriser la pérennité de l’agriculture mayennaise


Après l’octroi d’une 1e  subvention de 200 000 €, votée par l’Assemblée départementale lors du budget primitif 2017, le Conseil départemental a souhaité engager un nouveau contrat d’objectifs avec la Chambre d’agriculture, dans le cadre des dispositions engendrées par la loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République). Celui-ci, signé à l’Hôtel du Département par Olivier Richefou, président du Conseil départemental, et Stéphane Guioullier, Président de la Chambre d’agriculture, porte l’aide du Conseil départemental à hauteur de 380 450 € et fixe un objectif stratégique principal : favoriser la pérennité de l’agriculture mayennaise .

Pour rappel, le poids économique de l’agriculture en Mayenne  est colossal avec près de 1,1 milliard de chiffre d’affaires, 10 300 actifs agricoles, 6 800 exploitations agricoles et 6 200 salariés dans la filière agro-alimentaire


Deux axes distincts identifiés

Le premie r vise à consolider la pérennité des exploitations agricoles  en favorisant l’aide à l’installation et à la transmission des exploitations (formations collectives pour les futurs installés, soutien au cours des 5 premières années post-installation…), en accompagnant des exploitations agricoles fragilisées (création d’un réseau d’alerte…) et en soutenant l’émergence d’une agriculture innovante et diversifiée en lien avec le Civam Bio-Mayenne.

S’agissant de ce dernier point, l’objectif est, notamment, de promouvoir l’agriculture biologique, privilégier l’approvisionnement en produits de qualité et de proximité dans la restauration collective, accompagner les porteurs de projets sur la commercialisation en circuits de proximité…

Le second  axe vise à améliorer  notre environnement  et s’articule autour de 5 thématiques : poursuite de l’amélioration de la qualité de l’eau, sensibiliser les agriculteurs sur la fertilité des sols, développer et valoriser le bocage, accroître le développement des énergies renouvelables (méthanisation, solaire) et mieux organiser la gestion des déchets (collecte et élimination).

 

La Mayenne, référence agricole nationale :

  • 2e  pour la viande bovine
  • 4e  pour le lait
  • 5e  pour le porc
  • 13e  pour la volaille.