Retour

Archives départementales de la Mayenne
Mentions trouvées dans les registres paroissiaux et d'état civil

Saint-Mars-sur-Colmont

 
   
 
   

1679 – Baptême d’un enfant illégitime

   
   
 
   

Signalé par Valérie Duroy (2007-02-16)

 
   

Référence : BMS 1678-1691 (vue 16/131)

 
 

Transcription par Valérie Duroy

 
   
 
 
 

(page gauche)

Ce jour vingtiesme avvril l’an mil six cent
soixante et dix neuf nous a esté presenté un garson
illegitimement né de Marie Desnos de la cosche
et habitation non legitime de Julien Le Chastelier
le jeune ce qui à esté declaré par icelle mere
durant les peinnes et travaux de son accouchement […]
en la presence de Renee Danneguy saige femme […]

(page droite)

Pierre Laurens maistre sabotier et Margueritte
Anjuere, lequel anfans a esté nommé Mathieu
et à eu pour parain Michel Luissier et pour marainne
laditte Margueritte Anjuere ce que nous curé de Saint
Mars avons soubsigné en la presence de maistre
Michel Blanchard clerc tonsuré et de Pierre Ravé
sieur de Mongrieul ; le parain et la marainne ont
declaré ne sçavoir signer.
Rayé un mot
. . . nul

(Signatures )

M. Blanchard
P. Ravé
Doüesneau
curé de Saint
Mars sur Colmont

 
   
 
   

1736 - Bénédiction de la petite cloche

   
   
 
   

Signalé par Patrick Cacheux (9 mai 2004).

 
   

Référence : registre BMS 1716-1747 (vue 280)

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 
La petite
cloche
a été
fondue
le 20
septembre
1736

La seconde ou petite cloche de l’eglize paroissialle de Saint
Mars sur Colmont a été benite selon les rits de l’eglize
le vingt sept septembre mil sept cent trente six
par maître Guillaume Ponthault doyen et aussy curé de Saint
Georges suivant la permission à luy accordée par
monseigneur l’evesque du Mans et a été nommée
Anne Auguste (*) par Pierre Seigneur et Jacqueline Piheux
et en presence de maître Jacques Deslandes prestre curé de ladite
paroisse et de maître Charles François Paris aussy vicaire
de ladite paroisse sousignés.

(*) de Monmorancy
prince de Robecq

(Signatures : )

Ponthault
Rayé deux mots nuls.
Deslandes curé (deux fois)
C. Pari

 
   
 
   

1737 – Baptême d’un enfant illégitime

   
   
 
   

Signalé par Valérie Duroy (2007-02-16)

 
   

Référence : BMS 1716-1747 (vue 296/431)

 
 

Transcription par Valérie Duroy

 
   
 
 
 

(page gauche)

Le dix sept decembre mil sept cent trancte sept
a eté apportté un fils né de hyer qui nous a esté
presenté par Louize Mouetaux veuve Pierre
Prodhomme sage femme qui nous a declaré en

(page droite)

presence de Mre Jean Roche et Pierre
Seigneur sacriste que Marie Lair mere du
dit enfans luy avoit declaré que cette enfans
illegitimme estoit des oeuvres de Jullien Pic,
presentement domestique demeurans à la
methairie de Halle en la p(a)roisse du Pas.
Lequel garçon a esté nommé Jullien par
Pierre Rousseau parain ; et la marainne a esté
Renée Seigneur, tous de cette paroisse, les-
quels temoins et ledit Rousseau sont soussignés
avec nous, les autres ont declaré ne scigner.

(Signatures)

P. Rousseau
Roche
R. Seigneur
Deslandes curé

 
   
 
   

1738 – Baptême d’un enfant illégitime

   
   
 
   

Signalé par Valérie Duroy (2007-02-16)

 
   

Référence : BMS 1716-1747 (vue 308/431)

 
 

Transcription par Valérie Duroy

 
   
 
 
 

Francois illigitime, né d'aujourd’huy, fils d'Anne
Tusson, de la paroisse de Juvigné, nous a esté
presenté par Charlotte Gerault sage femme qui
nous a dit ne pas sçavoir le nom du pere et que
laditte Anne Tusson a avoit (sic) acouché ches Jean Cheux
à la Petite Saugere en cette paroisse. Et a esté baptizé
par nous curé soussigné. Le parein à esté Jean Cheux
et la mareine Anne Betton, qui ont dit ne signer
scigner (sic). Ce vingti(e)me octobre mil sept cent trante huit.

 
   
 
   

1739 – Mariage d’un couple dont l’épouse est âgée de 12 ans

   
   
 
   

Signalé par Valérie Duroy (2007-02-16)

 
   

Référence : BMS 1716-1747 (vue 319/431)

 
 

Transcription par Valérie Duroy

 
   
 
 
 

Aujourd’huy vingt septieme jour de mai audit (an) après les fiançailles et
publications des bancs aux prônes de nos grandes messes paroissiales par
trois dimanches consceutifs (sic) en nostre paroisse sans oppositions civils et canoniques
venus à nostre connoissance, entre Jean Faveris fils de Pierre Faveris et de
Renée Morin d'une part, âgé de vingt deux ans ou viron ; et Marie Lair fille de
feu Jean Lair et de Françoise Rousseau âgée de douze ans quelques mois
d'autre part, nous curé soussignés après avoir reçu le mutuel consentement
dudit Jean Faveris et de ladite Marie Lair, en vertu de la dispense accordée
de monseigneur l'illustrissime et reverendissime evêque du Mans en datte du
septieme jour de mars dernier, cy attachée, avons procédé a la celébration
du mariage suivant la forme de nostre mere la sainte Église catholique
apostolique et romaine en presance de Pierre Faveris et de Renée Morin pere et
mere dudit marié, de Michel Faveris son frere, d'Anne Faveris sa tante, de René
Foret son cousin germain de Jean Faveris son cousin germain, Jean Pouyvet son oncle, de Jean Pouyvet son cousin
et de René Rousseau grand pere de ladite mariée, de Jean Moreau son cousin
et autres parents qui ont soubssignés ont declare ne scavoir signer, en presence des temoings enquis soussignés. (Deux ?) gloses
approuvées.

(Signatures)

Marie Lair
… Faveris
Michel Faverie
Anne Faveris
… Pouyvet
J. Faverie
R. Foret
J. Pouyvet

 
   
 
   

1741 – Baptême de triplés

   
   
 
   

Signalé par Jean-Paul Lequenne (2006-12-20) et Valérie Duroy (2007-02-16)

 
   

Référence : BMS 1716-1747 (vue 351/431)

 
 

Transcription par Valérie Duroy

 
   
 
 

Omnes
obierunt
diebus 26a
28a et 29
octobris 1771.

(Signature)
A. Jary

Magdelaine,
Françoise
et Martin
Juguin.

Madelainne et Françoize et Martin,
tous trois filles et fils nés d'auiourd’huy
du mariage de Martin Juguin et de
Françoize Desclos sa femme. Madelainne
la premiere sortie du ventre de sa mere ;
son parein Jullien Blin et sa mareinne
Madelainne Doublet. Françoize la seconde
sortie du ventre de sa mere ; son parein
Pierre Le Coq et sa mareinne Jullienne
Pommier. Martin sorty le troizieme
du ventre de sa mere ; son parein Jean
Rocher et sa mareine dame Anne Faverie.
Ont esté baptizés par nous curé soussigné.
Lesquells pareins et mareine ont declaré ne
scigner fors les soussignés ce vingt cinq
octobre mil sept cent quarante un.

(Signature)
Roche
Anne Faverie
Deslandes curé.

 
   
 
   

1743 - Bénédiction de la grosse cloche

   
   
 
   

Signalé par Michele Coet (21 janvier 2004).

 
   

Référence : registre BMS 1716-1747 (vue 373/431)

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 
 

La premiere et grosse cloche de l’eglise paroissialle
de Saint Mars sur Colmont a esté benite selon les rits
de l’eglise le cinq juillet mil sept cent
quarante trois par nous curé de Saint Mars sur Colmont
sousigné suivant la permission à nous curé accordée
par monsieur Baudron grand vicaire du diocese
du Mans en datte du vingt deux du mois dernier
et a esté nommée Anne Auguste par Jean Roche
le fils et Marie Quantin representans tres hault
et tres puissant messire Anne Auguste de
Montmerancy (sic) conte d’Esterre et mademoiselle
de Montmarancy (sic) sa sœur seigneur de cette
paroisse et autres lieux en presence de
maistre Louis Pierre Chauvinau vicaire de
cette paroisse, de Jean Roche pere et de Pierre
Seigneur rouetier qui ont declaré ne scigner fors
les sousignés. Un mot rayé nul.

(Signatures :)
Chauvineau pretre vicaire
P. Seigneur Jean Roche
Deslandes curé

 
   
 
   

1767 - Bénédiction des cloches

   
   
 
   

Signalé par Michel Niaux (18 décembre 2011)

 
   

Référence : BMS 1767-1776 (vue 13/152)

 
 

Transcription par Michel Niaux

 
   
 
   
 

Benediction des cloches

Ce vingt et unieme jour de juillet mil sept cent soixante et sept, suivant
la permission de monsieur Baudron, vicaire général du diocese du Mans
qui porte : nous commettons Mr Maufilatre curé de Saint Mars sur
Colmont ou tel autre prestre que nous lui permettons de choisir pour
faire la benediction des cloches de laditte paroisse nouvellement fondues,
dans laquelle ceremonie l'on observera tout ce qui est prescrit
dans le rituel de ce diocese, et en sera verbalisé sur le registre
de ladite paroisse. Donné au Mans le vingt juillet mil sept cent
soixante sept, signé Baudron vicaire general. En consequence,
nous Guillaume Debont, prêtre vicaire de .... choisi par Mr
Maufilatre, curé de laditte paroisse, avons procedé à la benediction
des deux cloches, la grosse sous l’invocation de saint Maurice, la petite
sous celle de la bienheureuse Vierge Marie et sainte Anne; l'original
de la permission est resté par devers nous ; et ce en presence de
maître Georges Labbé et maître Jean Thierry, tous deux vicaires
de cette paroisse, et plusieurs autres qui se sont retirés sans signer
hormis les soussignés.

(Signatures)

 
   
 
   

1775 - Note du curé de Saint-Mars
sur la chapelle du Metz

   
   
 
   

Signalé par Michel Niaux (19 décembre 2011)

 
   

Référence : BMS 1767-1776 (vue 124/152)

 
 

Transcription complète.

 
   
 
   
 

La chapelle du Metz (*) appartient au plus ancien prêtre
officiant et celebrant dans l’eglise de Saint Mars sur
Colmont suivant le titre de fondation. C’est Mr de Monfranc
de Laval qui la presente ; ainsi s’il avoit des enfants prêtre
peut-être seroint-ils preférés s’ils justifioient qu’ils fussent
descendus de madame Saint-Medard de Goussant.

(*) Sans doute s’agit-il de la chapelle de Mée.

 
   
 
   

1779 - Découverte et sépulture d’un cadavre

   
   
 
   

Signalé par Véronique Bignon (2006-02-15)

 
   

Référence : BMS 1777-1787 (vues 32-33/156)

 
 

Transcription par Véronique Bignon

 
   
 
 

 

(vue 32)

a) Main levée du juge civil et criminel

Nous Jean Baptiste Joseph Allexandre de la Broise
escuyer avocat en parlement juge general civil et criminel
de la baronnie d’Ambrieres, permettons au sieur curé de
Saint Mars sur Colmont ou à tout autre prestre d’acorder la
sepulture exclesiastique au cadavre de Michel Le Rallu
retrouvé mort proche la croix de Bouhours sur le chemin
d’Ambrières à Goron paroisse d’Oisseau, duquel cadavre nous
avons fait faire l’ouverture par des chirurgiens jurés suivant
nostre procès verbal de ce jourd’huy. Donné audit . . . . où
a eté trouvé le cadavre le dix-huit janvier mil sept cent
soixante dix neuf.

(Signatures)
Delabroise
Coignard
greffier

 

 

(vue 33)

b) Acte de sépulture

Le dix huitieme jour de janvier mil sept cent
soixante dix neuf, a eté par nous vicaire soussigné
inhumé dans le cimetiere de ce lieu le corps de Michel
Rallu, après la main levée à nous donnée par Joseph Alexandre
de la Broise ecuyer avocat en parlement, juge general civil
et criminel de la baronnie d’Ambrieres, en même datte. Trouvé
mort proche la Croix de Bouhours sur le chemin d’Ambrieres
à Goron paroisse d’Oisseau. La main levée signée La Broize avec
paraphe et Coignard greffier avec paraphe. Et en vertu d’une lettre
du sieur curé d’Oisseau qui consent à l’inhumation du corps dans
notre cimetiere signée de lui Appert curé d’Oissau, agé de trente
cinq ans environ, en presence de Louise Lopprè son epouze, de
Michel Rallu son frere, de Françoise Chemin sa mere, de Marie
Rallu sa sœur, de René Courteille et Michel Doyen ses beau freres
et de plusieurs autres qui ont declaré ne sçavoir signer fors les
soussignés.

(Signatures)
J. Garnier
curé

G. Labbé
vicaire

 
   
 
 
Haut