Retour

Archives départementales de la Mayenne
Mentions trouvées dans les registres paroissiaux et d'état civil

Saint-Loup-du-Dorat

 
   
 
   

1672 – Inhumation d’une femme
venue « se refugier » à Saint-Loup

   
   
 
   

Signalé par Valérie Duroy (2007-01-29).

 
   

Référence : BMS 1595-1685 (vue 56/64).

 
 

Transcription par Valérie Duroy.

 
   
 
 
 

(page gauche)

Le treziesme jour de janvier mil s[ix]
cent soixante et douze fut enterrée
par nous curé soubsigné dans le petit

(page droite)

cimetiere de Saint Loup Juliane Marcquis femme
de Jean Ory de la paroisse de Saint Pierre de
Verson proche La Fleche, laquelle Marquis
estoit venue se refugier en ce dit bourg
de Saint Loup suivant la permission à elle
donnée par monsieur le curé dudit
Verson dattée du treziesme juillet 1671
signée Piron.

(Signature : )

P. Nepveu

 
   
 
   

1676 - Mort d'un mendiant

   
   
 
   

Signalé par Valérie Duroy (2007-01-29)

 
   

Référence : BMS 1595-1685 (vue 59/64)

 
 

Transcription par Valérie Duroy

 
   
 
 
 

Le dixiesme jour de may mil six
cent soixante et seize fut inhumé
au petit cimetiere de Saint Loup par
moy curé soubsigné Noel Dagoreau
agé de soixante ans ou environ decedé
à la mettairie de la Bouchardiere
où il s’estoit retiré y mandiant
pour sa vie, qui pendant sa maladie nous
a declaré estre de la paroisse de
Pelmin (?).

(Signature : )

P. Nepveu

 
   
 
   

1678 – Baptême d’un enfant illégitime

   
   
 
   

Signalé par Valérie Duroy (2007-01-29)

 
   

Référence : B 1642-1684 (vue 55/76)

 
 

Transcription par Valérie Duroy

 
   
 
 

Anne
illegitime
fille d’Anne
Chevreul
et du fait
de Marin
Chantrau
sed obiit
die 4a
martii
eodem anno
1678.

Le vingt et sixiesme jour de
febvrier mil six cent soixante
et dix huit fut baptisé (*) un
enfant femelle né du jour
d'hier illegitime que Julien
Le Royer qui en a esté parain
avec Marie Bruneau maraine
nous a dit estre né de Anne
Chevreul et du fait et des
œuvres de Marin
Chantrau veuf, lequel Royer
parain nous a assuré avoir
soin dudit enfant tant
corporellement que spirituellement
et il l’a nommé sur les fons
avec ladite Bruneau maraine
Anne, le tout en presence
de François Allain fermier
du prieuré et Jean Duvau
tous de cette paroisse. (*) par nous
curé soubsigné dudit Saint Loup.

(Signatures : )

P. Nepveu
J. Duvau

(…?) a refusé signer en presence de Chalopi[n.]

 
   
 
   

1683 – Baptême d’un enfant illégitime

   
   
 
   

Signalé par Valérie Duroy (2007-01-29)

 
   

Référence : B 1642–1684 (vue 71/76)

 
 

Transcription par Valérie Duroy

 
   
 
 

François
Rosée
ilegitime

Le vingt et quatriesme jour de mars
mil six cent quatre vingt trois, Louis
Rosée aagé de soixante et dix ans ou
environ, et Elie Colet aagé de trante ans
ou environ, nous ont presenté un enfant
masle né du jour d'hier en dernier au
devant de la grande porte de l'eglise de
Saint Loup pour estre baptisé, à quoy
satisfaire nous Pierre Nepveu pretre curé
dudit Saint Loup avons procedé au moien
de ce que ledit Rosée et Colet nous
ont promis et se sont obligés de faire
bonne garde dudit enfant et d’avoir soin
de sa nouriture et entretien ; et
lesdits Rosée et Colet nous ont assuré
qu’il estoit né de Louise Rosée et
que le pere leur estoit incognu ; et
ledit Colet est demeuré parain avec
Renée Rozé maraine, quel enfant
ils ont nommé Francois, au moien
de quoy nous l’avons baptisé sur les fons
de ladite eglise de Saint loup ledit jour et
an que dessus, en presence de Pierre
Chastraux cordonnier et Francois Guillé
sacristain tous de cette paroisse soubsignés
avec nous curé susdit et soubsigné et encore
en presence de François de Lande de la ville
de Sablé qui ne sçait signer.

(Signatures : )

P. Nepveu
Pi. Chateaux
F. Lagillee

 
   
 
   

1741 - Mission

   
   
 
   

Signalé par Marie-Hélène Bénazet (2009-11-07)

 
   

Référence : BMS 1721-1761 (vue 91/191)

 
 

Transcription par Marie-Hélène Bénazet

 
   
 
 
 

Le onze de ce mois de juin Mrs Brossy, Gouttenoire, tous deux de Lion,
Quémeneur de Vannes, Taillard de Ledan, missionaires de Saint Lazare,
ont commencé leur mission dans cette eglise
et l'ont finie le dimanche neuf de juillet.

 
   
 
   

1785 - « Sécheresse opiniâtre »

   
   
 
   

Signalé par Marie-Hélène Benazet (19 novembre 2009).

 
   

Référence : BMS 1781-1792 (vue 43/104).

 
 

Transcription par Marie-Hélène Benazet.

 
   
 
 
 

Nota

Cette année 1785 a été une des plus malheureuses
par une secheresse opiniâtre dans l'été, dont on ne se souvient pas d'avoir jamais
vu d'exemple ; par la disette totalle des herbages, des foins, des pailles, la perte
des bestiaux dans toutes les parroisses, la mediocrité de la recolte, la chereté
des grains de toute espece, des pailles, lins et chanvres qui avaient manqué
pendant deux années, la rareté de l'eau dont ont manqué presque tous les
moulins ; et en manquent encore en plusieurs endroits.

Que la providence nous donne
une année plus favorable,
pour ne pas dire
moins desolante
pour l'humanité.
Amen.

 
   
 
   

an XII – Noyade dans un fossé

   
   
 
   

Signalé par Marie-Hélène Benazet (22 novembre 2005).

 
   

Référence : registre NMD 1802-1812 (an XI-1812) (vues 25-26)

 
 

Transcription par Marie-Hélène Benazet.

 
   
 
 

 

13 germinal
an 12

Procès verbal
constatant
le genre de mort
de Jacques Lelardeux

Envoyé une copie
à la sous prefecture

(vue 25)

Aujourd’huy treize germinal an douze de la republique
française une et indivisible sur les quatre heures
apres midy.

Nous Julien Duval adjoint du maire de la
commune de Saint-Loup département de la Mayenne
canton de Grez en Bouère troisieme arrondissement
communal, comme officier de police, sur ce que nous
avons été informé qu’il auroit été ce jour dans un
champ nommé de la Mardelle qui fait partie du lieu
et métairie du Bignon situé en l’étendue de cette
commune, trouvé dans le fossé d’icellui un cadavre
noyé dans une eau courante ; en conséquence de quoi
nous en aurions de suitte donné avis au
citoyen Joseph Allexis Amant Bellier, juge de paix
de ce canton, à l’effet de se transporter sur les lieux
pour constater l’état du cadavre par un procès verbal
qu’il en auroit dressé, ne pouvant s’y transporter.
Et comme le cas demande célerité il nous auroit
donné par écrit l’ordre de constater l’etat du cadavre
par procès verbal et de le faire inhumer selon l’usage, ce que
nous avons fait en nous transportant sur les lieux
accompagné du citoyen Paul Croyere maire de laditte
commune et du citoyen René Jouin notre sécrétaire ;
où etant arrivés avec plusieurs autres individus nous
l’avons fait retirer de l’eau et étant sur le bord du fossé
après lui avoir fait laver la figure, les mains et les pieds
qu’il avoit nus, nous avons reconnu qu’il n’y avoit aucune

(vue 26)

contusion, qu’il est probable qu’il s’étoit couché
sur le lit du fossé sur un sac à bled que nous y
avons trouvé, avec ses sabots, une fourchette de bois,
une tabatiere de buis et trois gros sols, qu’étant
sous toute apparence tombé dans le fossé par faiblesse
ou autrement, l’avons reconnu et fait reconnaître par
tous ceux qui etoient presens, que c’etoit le corps
de Jacques Lelardeux, vivant journalier
mari de Marie Le Pêcheux avant lui veuve
de René Coutard, aussi journalier, demeurant au bourg de
cette commune. Nous l’avons en consequence fait enlever
et apporter dans la chapelle du grand cimetiere
pour etre inhumé selon l’usage.

De tout quoi nous avons en assistance
que dessus redigé le present procès verbal pour
valoir ce que de raison. Fait à Saint Loup
les jours, mois et an que dessus. Un
mot rayé approuvé.

(Signatures : )

Jean Talvat
Dieulois (?)
Croyere maire
Julien adjouient
Soüin secretaire.

 
   
 
 
Haut