Retour

Mentions trouvées dans les registres paroissiaux et d'état civil

Saint-Julien-du-Terroux

 
   
 
   

1685 - Bénédiction de deux cloches

   
   
 
   

Signalé par Thérèse Coudurier (8 février 2004).

 
   

Référence : BMS 1673-1699 (vue 81)

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 

Le 23 jour de juin 1685 a esté beniste la grosse
cloche de la paroisse de Saint Julien au nom de saint
Charles. A esté parain Charle Malet escuyer de Saint-
Julien-du-Terroux et marainne dame Theresse de
Martigné.

(Signature : )
Bigot
curé

Le 29 jour de juin 1685 a esté beniste la petite
cloche au nom de sainte Margueritte. A esté parain
Claude Malet escuyer et marainne Margueritte de
Rabillard damoiselle de la paroisse de Saint Ouen le Brisoul

(Signature : )
Bigot
curé

 
   
 
   

1697 – « Interrogée sur sa part de paradis... »
(recherche en paternité)

   
   
 
   

Signalé par Thérèse Coudurier (8 février 2004) et Jean Magnier (6 avril 2006)

 
   

Référence : 1673-1699 (vues 151-152/165)

 
 

Transcription complète.

 
   
 
   

(vue 151)

Marin, fils naturel de Mathurine Moreau
a esté par nous vicaire baptizé ce 24 juillet 1697 ;

(vue 152)

et sur l’interrogation que Guyonne Barrier femme
de Jean Dufay sage femme servant ordinairement en ce
mestier l’ayant interrogée sur sa part de paradis qu’elle eut
à declarer qui estoit le pere, a declaré que c’estoit Jacques
Lalandes aurefois domestique du sieur de Chantepie.
Parrein Marin Balavoine et marainne Renée Des-
landes qui a dit avoir entendu de la mere la mesme
declaration et qui a dit ne signer par nous susdict
soubsigné en la minutte. D. Chedebois avec paraphe.

 
   
 
   

1699 - Bénédiction de deux cloches

   
   
 
   

Signalé par Thérèse Coudurier (8 février 2004).

 
   

Référence : BMS 1673-1699 (vue 163)

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 

Benediction
des deux
cloches

Le 27 jour d’aoust 1699 ont esté par nous
Gabriel Duboismotté curé de la Chapelle Moche
doyen de Passays suivant la commission à
nous donnée et adressée de Mr le vicaire general
du Mans en datte du 16 aoust 1699 signée, je
Duboismotté benistes les deux cloches de l’eglize
paroissialle de Saint Julien du Terroux et nommée
sçavoir la grosse Charles Renée par messire
Charles Duboismotté curé dudit lieu et dame
Renée de Charniere espouze de messire René
Mallet escuier sieur de la Bermondiere et seigneur
de Saint-Julien, et la petite nommée René Anne par
ledit seigneur de la Bermondiere et dame Anne
Le Maire de Courtemanche espouze de messire
Jacques du Boismotté escuier toutes les ceremonies
gardées et conservées et de nous susdicts soubsignez
en la minute C.(?) du Boismotté, Renée de Charniere,
René Mallet, Anne Le Maire, Duboismotté doyen de Passays
 
   
 
   

1777 - Jubilé

   
   
 
   

Signalé par Thérèse Coudurier (6 octobre 2003) .

 
   

Référence : BMS 1772-1777 (vue 49)

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 

Nous avons eu cette année le jubilé universel
de l'année sainte. Il a duré six mois. L'ouverture
s’en est faitte le jeudi 28 du mois de mars. Le jeudi
d'après Pasques nous avons été processionnellement
à Couterne. Il y a eu une grande messe, nous sommes
revenus par la Bermondière pour dispenser des
quinze stations. Il fut accordé qu'on pourroit faire
trois processions dont chacune equivaudroit
à cinq. Nous les avons faittes à troix croix différentes
en cette paroisse pour annoncer le jubilé. On sonna
une heure la veille et autant le lendemain matin.
Les habitants nous ont donné des marques d'une
très grande piété et de religion pendant ce tems chacun
fut rendu à tout ce qui pouvoit être commandé par la
bulle de Pie VI avec beaucoup d'édification
à chaque station il était ordonné de dire cinq Pater
et Ave Maria.

Le jubilé fut commencé ledit jour 28 mars
par le Veni Creator et une messe haute du
St Esprit. Les six mois ont fini le vingt-sept
septembre de la même année et la clotûre se fist par
l'exposition du très St Sacrement, complie, le salut,
et bénédiction et le Te Deum au son des cloches.
Dans touttes les paroisse du diocèse
on a été étonné du zèle et de la devotion des peuples.
Tout le tems s’est passé dans la plus grande édification.

 
   
 
   

1777 - Construction du presbytère

   
   
 
   

Signalé par Thérèse Coudurier (8 février 2004).

 
   

Référence : BMS 1772-1777 (vues 61 et 62)

 
 

Transcription complète (la fin de plusieurs lignes de la vue 62 sont cachées par la reliure).

 
   
 
 

(vue 61)
Au mois d’avril 1777 j’ai commencé à batir le (biffé : present)
presbitaire de Saint Julien du Terroux. La pierre des croisées
je l’achetai et la fist tirer dans la lande de la Bremondierre
en Tessé. La pierre de bloc à maçonner a été tirée dans
le champ de la Petite Aumone dependant de la cure dudit
Saint Julien. Mon entrepreneur etoit Lafrise Rebourciere
de Neuilly le Vendain et le charpentier le nommé Boudier
de la Baroche Gondouin. J’ai commencé à demeurer dans ledit
presbitaire le vendredi vingt huit aoust de la presente

(vue 62)
année mil sept cent soixante dix huit
en reconnoissance de tous les embaras que la
batisse m’a donne quoyque le premier . . .
de presbitaire nouveau cependant parce que . . .
etoit tres mal logeable nos chers . . .
successeurs voudront bien se ressouvenir de . . .
en leurs prierres et sacrifice fait par nous
François Pierre Le Baillif curé actuel de la
paroisse.

 
   
 
   

1742 - Bénédiction de la chapelle de la Bermondière

   
   
 
   

Signalé par André Ducoudré (2011-01-04)

 
   

Référence : BMS 1730-1749 (vue 101/174)

 
 

Transcription par Valérie Duroy

 
   
 
 

 

Benediction
de la chapelle
de la
Bermondiere

 

(vue 101 page gauche)

Le dix du mois de juillet mil sept cent qu[arante]
deux, au chateau de la Bermondiere paroisse de Saint
Jullien du Terroux, sur la presentation qui no[us]
a esté faitte par maitre Michel Bouvier, curé de la Ba[roche]
doyen de Lassay, de la comission a luy adressée par
monseigneur l’illustrissime et reverandissime eveque du [Mans]
en datte du dix du present mois, signé Froulé eveq[ue]
du Mans et plus bas contresignée par le sieur du […]
secretaire dudit seigneur eveque pour faire la benedic[tion]
de la chapelle sous l'invocation de saint Gilles du Viebois no[…]
de l'ancienne chapelle scituée et batie dans l’anseinte
des murs qui forment la cour dudit chateau de la Bermondie[re]
Nous Ange Hiasinte Leblanc eveque de Joppé, apres a[voir]
examiné le procès verbal qui constate la rectifi[cation]
et construction de ladite chapelle, dressée par ledit sieur
de Lassay en datte du vingt six jour de juin susdit a[…]

(vue 101 page droite)

atesté par maitre Julien Le Boisne pretre curé
de ladite paroisse de Saint Jullien du Terroux
nous etant trouvé audit chateau de la Bermondiere dans
le cours des paroisses et notre sejour pour administrer
le sacrement de confirmation, avons fait la benediction
de ladite chapelle, que nous avons mise sous l’invocation
de saint Pierre et de sainte Marie Madeleinne, et conformement
aux formalités prescrites par le rituel du dioceze
du Mans en presence dudit sieur doyen de Lassay, de
maitres Henry Julien du Val de Bassecour doyen de la
Roche Mabille, Guillaume Salé notre aumonier, Julien
Le Boisne curé dudit Saint Julien, Julien Appert curé de
Mehoudin, Jean Paucton vicaire dudit Saint Jullien, ensemble
de messire Pierre François de Jarosson conseiller secretaire du
roy seigneur dudit lieu et de ladite paroisse de Saint Jullien du
Terroux et aussy de messire François de Lonlay chevallier
sieur baron de Vilpail, seigneur de Saint Cir, Lavalliere, Pierre-
pond et autres lieux, tous signés avec nous au bas
du present procès verbal. Fait et arreté en l’asistance
de Pierre Jacob Groult ancien ingenieur des bont (sic)
et chaussées notre secretaire en cette partie, duquel
nous avons pris serment en tel cas requis et
acoutumé ledit jour et an que dessus.

(Signatures)

A. Hiacinthe evesque de Joppé
de Bassecour
M. Bouvier
Paucton ...
(Leboisne ?)
Sallé
[App]ert
curé de Mehoudin

 
   
 
   

1782 – Dons d’ornements pour l’église

   
   
 
   

Signalé par Thérèse Coudurier (2008-01-18)

 
   

Référence : 1780-1785 (vue 38)

 
 

Transcription par Thérèse Coudurier

 
   
 
   

Le deux avril mil sept cent quatre vingt deux
Mss curé, vicaire et habitans donnerent le daïs
de velours ; tous les habitans se signalerent par la maniere honeste
et liberale avec laquelle ils se preterent
à cette bonne œuvre. Me Martin vicaire et M Nico[las]
Berson firent la quête. M le vicaire fut à Alançon
où il fit l'emplette du velours et gallon. Dans la même
année on donna les bouquets du grand autel, sœur (?) Anne
Lenormand donna les bouquets de la chapelle
du Saint Sacrement. Mr le curé donna le tabernacle
qu'il acheta des habitants de Lassay étant ci devant da[ns]
leur église, il l’a fait aussi décorer à ses frais ; le peu
de decoration et d’ornemens qui se trouvent dans l'eglise . . . un peu de [...]
n'existent que depuis cette année mil sept cent
quatre vingt deux et ont été donnés

la croix argenté pour le tabernacle a êté donné en               178[…]

la lampe argenté
les chandeliers argentés                               ont été donnés 1788
le baton de la croix

la quenouille de la Sainte Vierge a été offerte pour
la premiere fois au mois de janvier                                       1788

 
   
 
   

1784 – Neiges abondantes et durables

   
   
 
   

Signalé par Thérèse Coudurier (2008-01-18)

 
   

Référence : 1780-1785 (vue 68/81)

 
 

Transcription par Thérèse Coudurier

 
   
 
   

Annecdotes de l'année 1784

L'hiver de cette année a eté très rude
non pas tant par la grande rigueur du froid
que par la longue durée des neiges
fort abondantes et très hautes ; elles ont
été sur la terre l'espace de six semaines
de sorte que la communication de bourg à bourg
et à la ville a eté interrompüe pendant quelque jours.
On alloit à l'eglise à cheval, le dimanche
on disoit vespres après la grand messe tout de
suitte. M. de Gonsans eveque du Mans donna
permission de faire gras le careme depuis le
commencement, les dimanches tout le jour, les lundis,
mardis et jeudis une fois le jour jusqu'au 15 mars les cendres
 le 25 fevrier 1784.

 
   
 
 
Haut