Retour

Archives départementales de la Mayenne
Mentions trouvées dans les registres paroissiaux et d'état civil

Saint-Cénéré

 
   
 
   

1618 - Refonte et bénédiction d’une cloche

   
   
 
   

Signalé par l’abbé Angot (Dictionnaire de la Mayenne).

 
   

Référence : registre B. 1607-août 1651 (vue 36)

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 
Pour
la cloche
1618

(page gauche)

Et ledit jour et heure sy desus a esté fondue
la pettite cloche de ceste paroisse
de Saint Serene de longstemps cassée,
fondue par ung nommé Clement
de Viledieu marié aux environs
d’Angers et y demeurant, laquelle

(page droite)

Pour la cloche 1618

petitte cloche estant rompue
pesoit deux cens douze livres
et augmentée de environ de
sept vingt livres et pour
servir de grosse ce qui est a present ;
et y a esté escript ces motz Joachim
Le Commandeur escuyer seigneur de
Montrenou et Marye Theulier
femme de René Bidalier dit et
appellé La Vigne de Laval.

Et le lendemain qui estoit le
samedy vigile de la Sainte Trinitté
et la solennitté de notre patron
saint Serene que l’on appelle en
commun langaige la feste des
Potz laditte cloche a esté ointe
et beniste par monsieur le curé
de Saint Martin de Montseurs
nommé Guillaume Barbes homme
docte et sçavant et en icelle
cloche y a le non de Marye.

Et ceulx qui ne le vouldrez croire
Montez amont ceste eschelle
Pour y aller voire
Vous prenant garde de choire

Present missire René Gaultier vicaire
missire Estienne Esmond Segretain
et messire Jehan Lottin chappellain.

(Signé en marge : )

Gaultier pretre
vicaire

 
   
 
   

1723 - Infanticide

   
   
 
   

Signalé par Nelly Herlin (1er mars 2004).

 
   

Référence : registre 1720-1738 BMS (vue 24).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 
 

Le jeudy dix neuf aoust a été deposé au cimettière de cette paroisse
le corps d'un enfant de la servante de Guillaume Girard qui demeurait
chez lui depuis un mois et demy au village de la Grommière
et lequel enfant a été détruit selon toutes les apparences
par laditte servante et trouvé par la justice enterré dans
un monceau de charée (*) et renvoyé à l'eglise pour être inhumé.

(Signé :)
G. Gau
theur

(*) charrée (Trésor de la Langue française), chèré (Dottin, p. 123) : cendres bouillies pour la lessive.

 
   
 
   

1734 - Bénédiction de la grosse cloche

   
   
 
   

Signalé par Françoise Gautier (14 novembre 2004).

 
   

Référence : registre BMS 1720-1738 (vue 105/137).

 
 

Transcription incomplète.

 
   
 
 
Benediction
de la premiere
cloche de
cette eglise

Le quinze juin mil sept cent trente
quatre la grosse cloche de cette
eglise a ete benie et par nous doyen
curé de Martigné en vertu des commissions de
monseigneur - - - evesque du Mans et
nommée Jean Babtiste (sic) par Me J. B. Duchemin
sieur des Etoyere seigneur de cette paroisse conseiller et procureur
du roy en l’election de Laval et damme Françoise
Guays epouse de Me Leon Foureau greffier en
chef de ladite election de Laval sousigné avec nous.

(Nombreuses signatures)

 
   
 
 
Haut