Retour

Archives départementales de la Mayenne
Mentions trouvées dans les registres paroissiaux et d'état civil

Saint-Aignan-de-Couptrain

 
   
 
   

1637 - Procession à Saumur

   
   
 
   

Signalé par Serge Douillet (2008-05-20)

 
   

Référence : registre BMS 1605-1664 (vue 134/165)

 
 

Transcription par Philippe Gondard.

 
   
 
 
 

Le VIme septembre l’an mil six cent trente
sept la procession de Sainct Aignan
alla à Saumur et fust conduite par
venerable et discret missire Jean de Mallet
curé dudict lieu asisté de missire
Jullian et Pierre les Liepvres pretres
encore missire Gilles Ragaine sousdiacre
et Michel Poisson accolite.

Ensuivent ceulx qui y estoint : premier
Jacques Mauber, Pierre Blanchard et
sa femme, Jean et Marin les Ragaines,
Gilles Braindeau et sa femme, Jean Godard, sa
femme et son fils, Jean Leliepvre le
jeune, Jullian Leliepvre et sa femme,
Jullian Plesard, Michel Leliepvre et sa
femme, Jeanne Meslanger et
Franscoys Lebreton son fils, Marin Motier,
Nouel Lenfant, Pierre Payen,
Gilles Braindeau le jeune, Barbe Plesard,
Charles Gerard, Louys Leliepvre, Jean
Picault, Franscoys Guiert (?) et sa femme,
Jacques Poyrier, Jean Gaultier,
Jullian Lebreton, Jeanne et Renee les
Bouteloups, la veufve Levayer, Pierre
Ragaine, Franscoys Edouard, André Bonnet,
André Bison, Chatherine Mathurine le
fils au musnier de Belin, Franscoys Perier (?),
Pierre Lebreton, Jacques Gesbert, Jacques
Boisguion, Nicolas Ragaine.

 
   
 
   

1638 - Première messe

   
   
 
   

Signalé par Serge Douillet (2008-05-20)

 
   

Référence : registre BMS 1605-1664 (vue 135/165)

 
 

Transcription par Serge Douillet..

 
   
 
 
 

Le 3me jour d’octobre 1638 premier
dimanche dudit moys messire Gilles

Ragaine dist sa premiere messe.

 
   
 
   

1696 - Bénédiction des châsses et reliques
de saint Theodat et de sainte Severine

   
   
 
   

Signalé par Françoise Gautier (2006-05-05)

 
   

Référence : registre BMS 1676-1699 (vues 186-187/212)

 
 

Transcription par René Lambert.

 
   
 
 
 

(vue 186 page gauche)

Procez verbal
de la benediction des chasses
où reposent les sainctes reliques
des glorieux martyrs de Jesus
Christ sainct Theodat et sainte
Severine ensemble acte de leur
translations faite de l'eglise de
Saint Aignan en celle de
Couptain où elles furent
posées le 12 juin l’an de notre salut
1696.

A tous presents et avenirs André Robert
Estard de Bascardon pretre curé de Madré
et doyen de javron salut. Sçavoir faisons
que ce jourd’huy onzieme jour de juin mil six
cent quatre ving seize (en) execution de l'ordonnance
de monseigneur l’illustrissime et reverendissime
père en Dieu Louis de la Vergne Montenard de
Tressan eveque du Mans estant au pied de la
requeste à luy presentée par le sieur curé et
pretres et habitans de Saint Aignan et de la

(vue 186 droite)

sucursalle de Couptrain
par laquelle nous sommes
commis pour faire la benediction des chasses
destinées pour - - - les reliques des bienheureux
martyrs saint Théodat et sainte Séverine données à
ladite eglise de Couptrain par frère Germain
du Peroux religieux cordelier et (blanc)
colloquer lesdites saintes reliques, nous nous
sommes transporté dans ladite eglise de Saint Aignan
où en présence et de la requisition desdits
sieurs curés et pretres de Saint Aignan et de Couptrain
et des principaux habitans tant dudit Saint Aignan
que de Couptrain lecture faite de ladite ordonnance
du 24 may dernier et de l’authentique faisant
mention du don fait desdites saintes reliques au
dit frère Germain du Peroux données à nous
le quinze octobre mil six cent quatre ving treize
signée f.p.l. episcopus p. . . ensis de la copie
du procez verbal d’ouverture de laquelle ont esté
lesdites saintes reliques faite par mondit seigneur
l’onzieme juillet mil six cent quatre ving quatorze
signée à la collation de Beauvais, Lechat et
Drieul de l'acte en forme de don fait par
ledit frère du Peroux
desdites reliques à ladite
eglise de Couptrain le ving six may
mil six cent quatre ving quinze signé frère
Germain du Peroux de l’ordre de Saint François
lesdites pieces rendues audit sieur curé et

(vue 187 page gauche)

nous avons visité lesdites chasses et après les avoir
trouvées dans l'estat où elles doivent être nous
les avons bénies et ensuite y avons placé et
- - - dans chacune d'elle lesdites saintes
reliques pour y estre honorés et venerees par les fidelles
et afin que - - - chose - - - demeure à toujours nous
ordonnons que le present sera inseré et transcrit
dans les registres dudit Saint Aignan et Couptrain et
que lesdites pieces seront mises et gardees dans
le tresor dudit Couptrain pour y avoir recours quand
besoin sera. Donné à Saint Aignan ledit jour onzieme
juin mil six cent quatre ving seize. Rayés six mots.

(9 signatures avec paraphe)

Ledit acte a esté transcrit sur le present registre et demeuré
à Couptrain en original le quinziesme juillet 1696.

(Signature )

 
   
 
   

v. 1708 - Opinion du curé (ou du vicaire ?)
sur ses paroissiens

   
   
 
   

Signalé par E. Poncet (9 mars 2004).

 
   

Référence : registre BMS. août 1700-1724 (vue 99).

 
 

Transcription à compléter.

 
   
 
   
 

L’habitant de Saint Aignan est
timide mais traître, quelquefois
effronté quand il le peut impunément.

(_ _ _ David vicaire à son départ
_ _ _ une mais postérieure)

 
 
   
 
   

v. 1715 - Opinion du curé (ou du vicaire ?)
sur ses paroissiens

   
   
 
   

Signalé par E. Poncet (27 février 2004).

 
   

Référence : registre BMS. août 1700-1724 (vue 161)

 
 

Transcription complète.

 
   
 
   
  Le fond des habitans de cette
paroisse est tout à fait mauvais
envers leur curé. Ils sont
dangereux et entreprenans
contre lui et toujours sourdement

(Ici une ligne raturée illisible. Cette mention est suivie d’une ligne ajoutée d’une autre main : )
  Il s’en faut beaucoup qu’ils soient tous de même. J.B.
  L’auteur de cette mention est peut-être François Moreau, qui fut curé de Saint-Aignan de 1710 à 1730.
Les initiales "J.B." de la dernière phrase ajoutée sont sans doute celles de son vicaire, J. Bienvenu.
 
   
 
   

1744 - « Fête de Saint-Aignan »

   
   
 
   

Signalé par Maud Leroy (2009-04-05)

 
   

Référence : registre BMS 1725-juin 1750 (vue 145/182)

 
 

Transcription par René Lambert.

 
   
 
 
Fête
de Saint
Aignan

Le quatorze de juin mil sept
cens quarante quattre sans avoir egard
à un procez verbal de visite lequel nous fut
representé par maitre Henry Maubert avocat à
Couptrain et procureur de notre succursale dudit lieu (*)
en l'assistance de Mrs de la Valinière procureur syndic
dudit lieu et Garnier deputez du general dudit Couptrain pour
demander l'execution dudit procez verbal par lequel un des
curez nos predecesseurs s'oblige à faire chanter tous les diman-
ches une grande messe et autres fonctions curiales, et
à la solemnité des reliques le tout en ladite succursale,
ce que nous avons refusé et refuserons d'accomplir toutes
les fois qu'à l'avenir comme aujourd’huy arrivera la
translation de Saint Aignan qui est la fete de cette paroisse
gardée comme le dimanche, et avons seulement consenti
pour la commodité des infirmes et agés il aye eté celebré
vers huit heures une messe basse après laquelle le Me
prêtre et notre vicaire sont venus à Saint Aignan à
notre office, et avons transferé au dimanche suivant
la solemnité des reliques de notre dite succursale de
Couptrain. Le tout fait par nous pretre curé de Saint
Aignan de Couptrain soussigné, et les temoins ont signé
après nous Gu. Bignon. (*) A ajouter : lequel procez verbal
de visite est fait par Mr l’archidiacre de Passais et que
nous avons rendu audit sieur Maubert pour être mis avec
les papiers de ladite fabrice, et approuvé. Gu. [Guillaume] Bignon

 
   
 
   

1744 - Don d’une chasuble

   
   
 
   

Signalé par René Lambert (2010-01-19)

 
   

Référence : registre BMS 1725-1750 (vue 146/182)

 
 

Transcription par René Lambert.

 
   
 
 
 

Le second de juillet mil sept cent quarante
quattre demoiselle Anne Moreau veuve de
maître Joseph Dampol a donné pour l'usage de
Mrs le curé et prêtre de cette eglise un (sic) chasuble
à fleurs de couleur verte, rouge, blanche et fond
violet, ce que nous certifions prêtre curé de ceans
soussigne Gu. [Guillaume] Bignon

 
   
 
   

1744 - Bénédiction de la première cloche

   
   
 
   

Signalé par René Lambert (2010-01-19)

 
   

Référence : registre BMS 1725-1750 (vue 146/182)

 
 

Transcription par René Lambert.

 
   
 
 
 

Le septieme des mois et an cy dessus j'ay pretre curé de
céans soussigné en consequence de la commission que
nous a adressé monseigneur notre illustrissime et reveren-
dissime evêque, referée et regîtrée de notre auxilliaire
de Couptrain, fait la benediction de la premiere cloche
dudit Couptrain, laquelle a été nommée Genevieve Loüise

par monsieur et madame Lefevre. Gu. [Guillaume] Bignon.

 
   
 
   

1770 - Livraison tardive des nouveaux registres

   
   
 
   

Signalé par Janine Chapon (10 avril 2005).

 
   

Référence : registre 1750-1777 ( vue 157).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
   
 

Nous pretre curé de la paroisse de Saint Aignan de Couptrain soussigné
certifions que les presents registres pour l’année 1769 contiennent
tous les baptemes, mariages et sepultures faits en ladite eglise pendant le
cours de ladite année ; et de plus onze baptemes, mariages ou sepultures
faits en l’année 1770 faute d’avoir pu obtenir des registres nouveaux,
Le Messager de Lassay les ayant d’abord refusés à Julien Louveau notre
domestique le mecredi (sic) ?? janvier de ladite annee, le bureau du greffe
du Mans les ayant auparavant refuses à Louis Le Liepvre notre
habitant qui fut les demander la surveille de Noël 1769, le
même bureau les ayant encore refusés au sieur Barrier bourgeois
de Couptrain les derniers jours de janvier dernier, enfin le sieur
Messager de Lassay ne s’etant point trouve à son bureau de Lassay
lorsque Louis Goulard aussi notre habitant les fut chercher.
Et ne les ayant reçus que hier 15 fevrier par Pierre Maubert
aussi notre habitant, nous n’avons pu nous dispenser d’y inscrire
ce qui est arrivé dans le commencement de la presente année
1770.

(Signature :)
Ja. [Jacques] Vêdie
pretre

  Jacques Védie ou Védié, professeur de rhétorique au collège de Mayenne, curé de Saint-Aignan-de-Couptrain et bienfaiteur de la paroisse, mort âgé de soixante-dix ans et inhumé dans le cimetière de Saint-Cyr-en-Pail en 1787, a écrit la Vie de François Blin, élève au collège de Mayenne. (abbé A. Angot, Dictionnaire de la Mayenne).
 
   
 
   

1788 - Synode du Mans

   
   
 
   

Signalé par Roland Morteveille et par Marie-Hélène Bénazet (2008-12-08)

 
   

Référence : registre BMS 1778-1789 (vue 100/118)

 
 

Transcription par Roland Morteveille et par Marie-Hélène Bénazet

 
   
 
 
 

(page gauche, en marge)

Le seize
avril de la
presente
année 1788
il s'est tenu
un sinode où j'ai assisté
en l'eglise

(page droite, en marge)

cathedrale
du Mans où
notre saint prelat monseigneur de Gonsant
a essuié bien
des peines et
contradictions,
surtout pour le
(6e ?) article des
status, au point
d'en répandre
des larmes.

Bagot C.

 
   
 
 
Haut