Retour

Archives départementales de la Mayenne
Mentions trouvées dans les registres paroissiaux et d'état civil

La Rouaudière

 
   
 
   

1714 - Inhumation d'un pauvre inconnu

   
   
 
   

Signalé par Daniel Cloué (2011-01-05)

 
   

Registre BMS 1711-1721 (vue 16/50)

 
 

Transcription par Daniel Cloué

 
   
 
 

Sepulture d’un
pauvre
incognu

Le dix huit avril audit an [1714] a esté par nous pretre soussigné
inhumé au cimetiere de ceans un pauvre garçon
questant son pain, decedé chez Pierre Clement, qui n'a
voulu dire son nom mais seulement dict estre de la
paroisse de Saint Aignan près la Bastardiere. Presents
Pierres Clements pere et fils et Nicolas Chevrolier qui
ne signent.

(Signature)

J. Vahaye

 
   
 
   

1730 - Bénédiction de la chapelle
Notre-Dame de Toutes Aydes

   
   
 
   

Signalé par Daniel Cloué (2011-01-05)

 
   

Registre BMS 1729-1739 (vues 5-6/52)

 
 

Transcription par Daniel Cloué

 
   
 
 
 

(vue 5)

Le dixhuictieme jour de juin 1730 a eté celebré par nous prieur soussigné par
comission expresse de monseigneur l'illustrissime et reverendissime evêque d'Angers

(vue 6)

Michel de la Riviere Poncet la benediction solemnelle de notre chapelle de
Notre Dame de Toutes Aydes vulgo de la Grossiere de cette paroisse. Et ensemble a aussy
êté faite la benediction de l'image de la Sainte Vierge et plusieurs autres
images et ensuitte la benediction de la croix arborée au haut de la place. Après
quoy a été celebrée par nous prieur la messe solennelle à diacre et soudiacre
dans laditte chapelle. A laquelle ceremonie ont assisté Mrs (blanc) Lhiver
curé de Saint Michel de la Roë qui a fait diacre Mr Maurille Besnard curé
de Senonnes qui est venu à la tête de sa procession maître de ceremonies, Mr
Pierre Brehin vicaire de cette paroisse qui a fait soudiacre et Mrs Guillaume Le
Cocq recteur de Chelun avec Mre François Hunault son curé chantres. Laquelle
ceremonie a eté terminée par un sermon eloquent prononcé par ledit sieur
Hunault à l'issue des vêpres solennelles où j'ay indiqué pour fête annuelle
et patronalle de laditte chapelle la Visitation de la Sainte Vierge qui arrive le 2e
juillet. Il s'est trouvé à laditte ceremonie plus de quatre mil personnes ; la
quantité de guerisons et consolations qu'une infinité de personnes ont receu
dans ce saint lieu par l'intercession de la Sainte Vierge mère de Dieu merite
à juste titre la denomination de Notre Dame de Toutes Aydes ; ce seroit
entreprendre une chose impossible d'en faire l'ennumération depuis trente ans
que ce lieu est fréquenté de toute la Bretagne, l'Anjou et le Maine
quoy qu'il n'y ait que deux ans que j'ay fait bâtir la chapelle à la sollicitation
pressante du public. Le Cocq recteur de Chelun, F. Hunault curé de Chelun,
M. Besnard curé de Senonnes, Lhiver curé de Saint Michel de la Roë, René
Goulier vicaire de Saint Aignan, P. Brehin vicaire de la Roüaudière, P. Sureau prieur
curé.

 
   
 
   

1767 - Pauvre homme trouvé mort dans un chemin

   
   
 
   

Signalé par Daniel Cloué (2011-01-05)

 
   

Registre BMS 1740-1769 (vue 255/278)

 
 

Transcription par Daniel Cloué

 
   
 
 
 

(page gauche)

Le huitieme jour de juin (*) le corps d'un pauvre homme
trouvé mort le six de ce mois dans le chemin qui
conduit de Lenardiere à la Chauviere et qui fait la
separation de la paroisse de Congrier de celle cy
a eté enterré par nous soussigné dans le cimetiere
de ce lieu après que messieurs les officiers de la baronnie
de Pouancé ont été avertis et que j'ai reçu une

(page droite)

lettre du procureur fiscal qui m'engageoit à luy donner
la sepulture eclesiastique. Je l'ai enterré en présence
de Jean Blot, Julien Guiller, François Plancheneau
et d'André Daguet, tous habitants de Congrier dans
le voisinage de l'endroit où il a été trouvé et qui nous ont
dit que sur le bruit commun on croyoit que c'étoit un
nommé Plumelet cy devant habitant de cette paroisse et qui
se trouvant attaqué du mal caduc qui probablement a causé
sa mort, n'avoit point de demeure fixe pour le present sans
qu'il se retiroit le plus communement du côté de Retiers et
d'Arbrissel en Bretagne ; à ce qu'il luy avoient entendu dire quelques
jours avant sa mort qu'il alloit et venoit autour de chez eux.
Lesdits temoins ont tous déclaré ne sçavoir signer de ce enquis.
(*) mil sept cent soixante sept.

(Signature)

Daburon
prieur de la Rouaudière

 
   
 
 
Haut