Retour

Archives départementales de la Mayenne
Mentions trouvées dans les registres paroissiaux et d'état civil

Oisseau

 
   
 
   

1. Bénédiction de cloches

   
   
 
   

1681 - Bénédiction de la grosse cloche

   
   
 
   

Signalé par Jean-Paul Manquest (6 mars 2005).

 
   

Référence : registre BMS 1680-1694 (vue 26).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 
Cloche

Le dix huitieme jour de decembre mil six cent quatre vingt un
la ceremonie de la benediction de la grosse cloche a été faite par
nous curé soussigné et icelle nommée de de saint Pierre et de sainte Marthe par nousdit curé
et demoiselle Marthe Charlotte du Tillet fille de feu
messire Jean du Tillet chevalier seigneur de Goa (?),
conseiller du roi en ses conseils et en la grande chambre
du parlement de Paris, et de dame Marie d’Aurat sa veuve
dame fondatrice de cette paroisse representée par demoiselle
Desirée Veau veuve de Jacques Guestre (?) ecuier sieur de
Courteille vallet de chambre du roi, qui a signé avec nousdit
curé. Raturé trois mots nuls.
Glosse (sic) : de Saint Pierre et de Sainte Marthe.

(Signatures : )

Hoyau
Desiree Viau

 
   
 
   

1689 - Bénédiction de la moyenne cloche

   
   
 
   

Signalé par Christophe Vramant [cvramant1] (27 janvier 2004).

 
   

Référence : registre BMS 1680-1694 (vues 155-156/221).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 

Cloche.

(vue 155)

Le vingt sixieme juin mil six cent quatre vingt neuf
sous le regne de Louis le Grand, monseigneur Louis de
Lavergne Montenard de Tressan estant eveque
du Mans et Me Vincent Chalons curé de cette
paroisse de present absent, la ceremonie de la benediction
de la seconde ou moyenne cloche a été faite avec la
permission de monsieur le grand vicaire par nous

(vue 156)

Martin Broussin pretre vicaire soussigné et icelle
nommé Françoise par Me Daniel Deschamps
l’aîné conseiller du roy et ancien receveur des
tailles en l’election de Mayenne et dame
Françoise Bignon son epouse fille de Mr François
Bignon conseiller du roy et controlleur au grenier
à sel de Laval et de la Gravelle, representés à
cause de maladie par Daniel Deschamps fils
de Me Adam Deschamps conseiller à la barre
ducale dudit Mayenne et demoiselle Renée
Deschamps fille (dudit parrain ?)

(Signatures : )

Daniel Deschamps le jeune
R. Deschamps
D. Deschamps l’aisné
M. Broussin
F. Bignon

 
   
 
   

1704 - Bénédiction de la troisième cloche

   
   
 
   

Signalé par Françoise Gautier (15 avril 2004).

 
   

Référence : registre BMS. 1700-janv. 1709 (vue 85/170).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 
 

Le quinzieme jour d’octobre mil sept cent quatre
la ceremonie de la benediction de la troisieme cloche
de cette paroisse a été faite par Me Bottu pretre
curé doyen de Chatrigné (sic), ayant esté commis pour cet effet
par monseigneur l’eveque du Mans, laquelle cloche
a été nommée Perrine par messire Nicolas Denys de
Quelain seigneur du Plessis et autres lieux et par
dame Jacqueline Marin sa mere veuve de messire
Nicolas de Quelain conseiller à la grande chambre
du parlement [de] Paris, seigneurs de cette paroisse
representés par Me Robert Tripier sieur de la
Fresnais conseiller du roy, president au grenier
à sel procureur du roy à l’election au grenier
à sel, procureur du roy à l’élection, subdelegué de
monseigneur l’intendant, et par dame Perrine Pinneau
femme de Me Guy Gillard sieur de Lorriere conseiller du
roy, juge criminel du duché de Mayenne soussignés.

(Signatures : )

Perrine Pineau
Tripier de la Fresnays
Bott

 
   
 
   

1750 - Bénédiction de la seconde cloche

   
   
 
   

Signalé par Françoise Gautier (5 juin 2005).

 
   

Référence : registre BMS 1749-1757 (vue 50/257).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 
Cloches

Le vingt six juin mil sept cent cinquante à été
faite la benediction de la seconde cloche de cette eglise
par venerable et discret maître Francois René Barbeu
du Bourg, curé de Saint Martin de Maÿenne doÿen
rural de Javron, en vertu de la commission à lui adressée
de la part de monseigneur l’eveque du Mans, et a été
nommée Renée Francoise Jacquelinne par messire
René Treton de Loré et par dame Francoise
Jacquelinne Treton.

(Signatures : )

François … Treton de Maisons
Treton de Loré
Barbeu curé de Saint Martin de Mayenne

 
   
 
   

1771 - Bénédiction de trois cloches

   
   
 
   

Signalé par Françoise Gautier (5 juin 2005).

 
   

Référence : registre BMS 1765-1772 (vue 254/261).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 
Bene-
diction
des 3
cloches

Le vingt sept octobre mil sept cent soixante et onze a été faite par
nous Jacques Appert curé de cette paroisse soussigné la benediction des
trois grosses cloches de cette eglise et paroisse, suivant la commission à
nous donnée et addressée par monseigneur l’illustrissime et reveren-
dissime l’eveque du Mans, et la grosse a eté nommée Victoire Angelique
par nous curé susdit et soussigné et par demoiselle Anne Cholet veuve
de maitre Jean Appert marchand ; la seconde a été nommée
Elizabeth Renée par messire René Treton chevalier seigneur de Loré
de cette paroisse et autres lieux, et dame Marguerite Elizabette Le
Frere epouse de messire François Treton chevalier seigneur de Veau-
geois ; la troisieme a eté nommée Françoise Gabrielle par messire
Gabriel Tripier sieur de Lozé et dame Françoise Urbaine
Marie Billard de Lauriere epouse de messire René de Hercé ecuier
seigneur du Coudrai, Mons (?) et autres lieux.

(Signatures :)

Le Frere de Vaujuas
Billard de Hercé
Treton de Loré
Caterine Gilly Jame[t ?]
G. Tripier de Loré
De Hercé
le chevalier Le Normend conseiller de Quittay
Treton de Vaujuas
Anne Chollet
M. Fortin
Treton pretre
F. Migoret pretre
F. Radigue prestre
J. Appert pretre vicaire
J. Appert curé d’Oisseau

 
   
 
   

1. Épidémies

   
   
 
   

1625 - Contagion

   
   
 
   

Signalé par Valerie Duroy (8 mai 2004)

 
   

Référence : registre BMS 1623-1631 (vue 8).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 

Le 23 jours du mois de septembre a esté baptisé Jehan filz de Jehan Delanay et
et (sic) Renée Houlgard sa femme ; le parrain Me Michel Delanay, la marraine Jehanne Houlgard.

Depuis le 4 jour de septembre en l’eglise d’Oysseau il n'a esté baptise aulcun enfant
fors celuy de l’article cy dessus en le 23 à cause de la contagion qui a esté dans
le bourg d'Oysseau, dans lequel bourg il en est mort environ de ving cinq en ladite
année 1625, entre aultre Michel Tulard et ses 3 enfans, Me Julien Pree (?), Me Pierre
Foulcher (?), Jehanne (?) Berthau (?), la femme de Leudiere et sa mere et 3 enfans. La Beulaye et son
filz, Marc Berault sa femme et sa fille, et plusieurs aultres jusqu'au 22 jour de decembre.

 
   
 
   

1640 - Contagion

   
   
 
   

Signalé par Bernard Millière (15 octobre 2005).

 
   

Référence : registre B.1639-1669 (vue 9).

 
 

Transcription incomplète.

 
   
 
 
 

Nota que depuis ce jour 8 juin 1640 jusques à l’onziesme
octobre ensuyvant n’a esté baptisé aucun enfant en l’eglise du
Grand Oisseau à cause de la contagion. - - - - - aux
registres des baptesmes faits ez paroisses circonvoisines - - -
pour quelques que j’ay supleez suivant l’advis qui m’en a esté
baillée.

 
   
 
   

Signalé par Archives de lMayenne (16 octobre 2005).

 
   

Référence : registre S. 1639-1669 (vue 7/80).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 

Nota que toutes les sepultures faittes depuis le dernier jour
d’apvril audit an 1640 jusques au premier jour de decembre
ensuyvant, aucun corps n’a esté enterré avec ceremonie audit
cimetiere ou eglise d’Oisseau, la maladie contagieuse ayant
tout deserté le bourg et n’estant mort que fort peu de personnes
d’autres malades pendant ledit temps.
En sorte que l’ont fut contraint de celebrer la messe paroissiale
en lalande de Marestre souz un petit tabernacle suyvant la
permission de messieurs du venerable chapitre du Mans depuis
le (blanc) jour de juin jusques au dimanche 7 octobre 1640.

 
   
 
   
 
   

Signalé par Archives de lMayenne (16 octobre 2005).

 
   

Référence : registre S. 1639-1669 (vue 10/80).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 

Au mesme mois de novembre 1640 cessa par la grace
de Dieu la contagion en ladite paroisse, et on commencea (?)
dez le dimanche 7 octobre precedent de revenir
à l’eglise et y celebrer la sainte messe.

 
   
 
   

1688 - Un décès par dysenterie

   
   
 
   

Signalé par Françoise Gautier (5 juin 2005).

 
   

Référence : registre BMS. 1680-1694 (vue 142/221).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 
Ce deffunt
s’appelloit Michel
Cousin de la
paroisse de Saint Cir
du Bailleul
- - -. de Mortain
diocese
d’Avranche
(suivant ?) le certificat
de Mr. le curé dudit
lieu.

Le vingt sixieme novembre mil six cent quatre vingt huit fut
inhumé par moy vicaire soussigné en la chapelle de la Haye Traversine
en cette paroisse le corps d’un pauvre passant âgé d’environ 45
à cinquante ans qui fut trouvé mort auprès dans le chemin, et
ce à ce qu’on m’a dit de dyssenterie sleon le rapport d’un
chrirugien qui le visita en presence de la justice de Mayenne.
et qu’il paroissoit estre mercier et qu’i lavoit dit quelques
jours auparavant estre de Normandie. Furent
presnes à la sepulture Julien Moreau et sa femme et Jean
Ronné qui ont dit ne sçavoir signer.

(Signé : )
M Broussin
Rature : un mot nul

 
   
 
   

1707 - Dysenterie

   
   
 
   

Signalé par Jean-Paul Manquest (6 mars 2005).

 
   

Référence : registre BMS 1700-1709 (vue 148).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 
(En marge : )

« Temps de dysenterie. »

 
   
 
   

1780-1781 - Dysenterie

   
   
 
   

Signalé par Jean-Paul Manquest (16 avril 2004).

 
   

Référence : registre BMS. 1779-1785 (vues 83-92).

 
   
 
 
Nombreux actes de sépultures - une trentaine -, entre autres du 24 novembre 1780 au 8 janvier 1781, contenant la mention :

« … décédé [de ce jour, ou d’hier] de la dissenterie … »

 
   
 
   

3. Divers

   
   
 
   

1656 - Acrostiche

   
   
 
   

Signalé par Bernard Millière (15 octobre 2005).

 
   

Référence : registre B 1639-1669 (vue 115/200).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 
a
avoir
b
bien
c
comme
d
donne
e
estre
f
faire
g
geun (?)

 

 
   
 
 
Haut