Retour

Archives départementales de la Mayenne
Mentions trouvées dans les registres paroissiaux et d'état civil

Menil

 
   
 
   

1674 – Inhumation d’un batelier
qui s’était noyé six mois auparavant

   
   
 
   

Signalé par Françoise Gautier (2006-04-28)

 
   

Registre BMS 1668-1701 (vue 111/498)

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 

Christophe
Foret
mort

Ledit jour et an que dessus [20 avril 1674] a esté inhumé
derriere l’eglise le corps de Christophe Foret
batelier qui s’estoit noyé à la porte du quay
il y a environ six mois.

(Signature)
Davy.

 
   
 
   

1674 - Inhumation d’une femme inconnue
trouvée noyée avec son chapelet

   
   
 
   

Signalé par Françoise Gautier (2006-04-28) (source : abbé Gernigon)

 
   

Registre BMS 1668-1701 (vue 117/498)

 
 

Transcription incomplète.

 
   
 
 
 

Le vingtiesme jour de septembre mil six cens
soixante et quatorze a esté inhumée derriere l’eglise
le corps d’une femme qui a esté trouvée morte
au desoubs du moulin de Formusson, laquelle n’a
point esté reconnüe ; . . . et on luy treuvé des
marques de chretienne en ce qu’elle avoit un chapelet
au col et une petitte croix et un aultre
chapelet au bras.

(Signature )
Davy.

 
   
 
   

1691 - Bénédiction d’une chapelle
au château de la Rivière

   
   
 
   

Signalé par Jean-Joseph Couetoux du Tertre (2012-02-14)

 
   

Référence : BMS 1668-1701 (vue 331/498)

 
 

Transcription par Valérie Duroy

 
   
 
 

Benediction
de la
chapelle
Saint Allexis
de la
Riviere

Le dixseptiesme jour de mars mil six cent
quatre vingt onze nous curé de Saint Georges
de Menil soussigné avons par ordre et
commission de monseigneur Henry Arnault
evesque d'Angers fait la benediction de
la chapelle Saint Allexis construite par
permission de mondit seigneur evesque par
noble Allexis Allaire sr de Lozeilliere
et damoiselle Margueritte de la Barre
son epouze et en leur presence à leur maison et seigneurie
de la Riviere dite paroisse de Menil ;
dans laquelle avons le mesme jour celebré
la sainte messe assisté de Mre Claude
Geslin pretre notre vicaire, Jean Bloüin aussi
pretre habitué en notre eglise, et de Mre
René Solier pretre habitué en l'eglise Saint Jean
Baptiste de Chateaugontier, Mre Henry
François de Racappé chevallier seigneur
de Magnannes Menil etc., Me André
Allaire advocat au siege presidial dudit
Chateaugontier et honnête homme François Fayau
marchand aussi demeurant audit Chateaugontier, tous soussignés.

(Signatures)

R. Sollier
C. Geslin
J. Bloüin prestre
F. Fayau
Allaire
de Raccappé
M. de la Barre
J. Jarry
Allaire

 
   
 
   

1694 – Installation du chœur de l’église

   
   
 
   

Signalé par Nicole Breau (2007-01-04)

 
   

Registre BMS 1668-1701(vue 387/498)

 
 

Transcription par Nicole Breau.

 
   
 
 
 

Le chœur de cette eglise a esté fait par le nommé
Torlore menuisier à Château Gontier et posé à la feste de
saint Michel 29 septembre de cette année [1694] et a coustée
deux cents livres en tout, et les images de saint George et de
saint Martin cent dix livres, lesquelles sommes sont provenües
de questes que nous avons faites, aussi bien que pour cinquante
escus d’ornemens que nous fismes faire l’année derniere

(Signature )
N. Jarry curé de Saint George

 
   
 
   

1694 – Bénédiction des statues
de saint Michel et de saint Sébastien

   
   
 
   

Signalé par Nicole Breau (2007-01-04)

 
   

Registre BMS 1668-1701(vue 380/498)

 
 

Transcription par Nicole Breau.

 
   
 
 

Benediction
des images
de saint Michel
et de saint

Sebastien

Le vingtiesme jour de fevrier mil six cent quatre vingt
quatorze nous curé de Saint George soussigné avons, par
commission de monseigneur l’illustrissime et reverendissime
evesque d’Angers du quinziesme janvier dernier, fait
la benediction des images de saint Michel et de saint
Sebastien, assisté de Mre Jean Blouin pretre notre vicaire
et de Mre Florent Qardinal pretre habitué en cette
eglise, et en presence de honorables personnes René Chalumeau,
René Morin marguillier, Charles Saudreau notre segretain,
René Dean texier en toile delisé et de Françoise
Prevost tous demeurants en ce bourg et soussignez.

(Signatures : )

J. Blouin ; F. Cardinal ; R. Chalumeau
René Dean ; F. Prevost ; R. Morin
C. Saudreau
N. Jarry

 
   
 
   

1705 - Mort d'un homme qui sortait
de l'hôpital de Château-Gontier

   
   
 
   

Signalé par Valérie Duroy (2007-01-07)

 
   

Registre BMS 1701-1733 (vue 72/432)

 
 

Transcription par Valérie Duroy.

 
   
 
 
 

Le vingtieme jour d’aoust mil sept cent cinq a esté enterré dans le cimetiere de
Saint Martin de ce lieu par nous curé soussigné, assisté de Me Augustin
Descherres pretre notre sacriste aussi soussigné, le corps de defunt Jean Picot
mort la nuit derniere âgé d'environ cinquante cinq ans, lequel sortant de l’hopital
de Saint Jullien de Chateaugontier encore malade s’est trouvé dans la grange de la
metairie du Prieuré dans ce bourg où il a esté environ huit jours malade et y est
mort, et qui pendant sa vie estoit mary de Jullienne Dudoüet laquelle l’a
gouverné pendant qu’il a esté icy malade et a esté presente à sa sepulture
et ont dit estre de la paroisse de la Trinité de la ville d'Angers ; ont aussi esté
presens à ladite sepulture Mathurin Roüillere closier à l’Apenty, Pierre et
Jean Doüé enfans du metayer dudit Prieuré et André Rollet closier aux Noës,
tous de cette paroisse, qui ont dit ne sçavoir signer.

(Signatures : ) 
J. Jarry
Aug. Descherres

 
   
 
   

1709 – Sépulture d’un domestique
trouvé « étouffé dans la neige »

   
   
 
   

Signalé par Valérie Duroy (2007-01-07)

 
   

Registre BMS 1701-1733 (vue 126/432)

 
 

Transcription par Valérie Duroy.

 
   
 
 
 

Le vingt et unieme jour de janvier mil sept cent neuf a esté enterré dans le
cimetiere de Saint Martin de ce lieu par nous curé soussigné assisté de
Me Pierre Alaneau pretre notre vicaire et de Me Augustin Descheres pretre
notre sacriste aussi soussignez, le corps de deffunt René Menard agé d'environ vingt
cinq ans vivant serviteur domestique au lieu de la Rehorais en cette paroisse,
lequel estant absent dudit lieu de la nuit entre le dix huit et le dix neuf du present mois
fut trouvé mort par Pierre Besson metayer audit lieu de la Rehorais son maitre,
dans les landes communes du Grand Mortier en cette dite paroisse et etouffé dans
la neige. Ont esté presents à la sepulture Jullien Menard tixier oncle paternel
dudit deffunt François Menard, Jean et Jeanne Menard cousins germains
dudit deffunt, tous demeurants au lieu de Fontenelle paroisse de Coudray, ledit Pierre
Besson et Germain Carré metayer à Gouby (?) en cette paroisse tous qui ont
dit ne sçavoir signer.

(Signatures : )
J. Jarry
Alaneau

 
   
 
   

1714 - Sépulture d'une femme venue de Laval
pour « apprendre à danser à quelques jeunes filles »

   
   
 
   

Signalé par Valérie Duroy (2007-01-07)

 
   

Registre BMS 1701-1733 (vue 206/432)

 
 

Transcription par Valérie Duroy.

 
   
 
 
 

Le onziesme jour d’aoust mil sept cent quatorze Renée Triboulet
decedée d'hyer agée d'environ cinquante ans vivante veuve du
deffunt (blanc) Boutier sieur de Ranivy (?) , laquelle Triboulet estoit venüe
en cette paroisse depuis un mois pour aprendre à danser à quelques
jeunes filles et estoit originaire de la ville de la Val (sic), a esté
inhumée dans le cimetiere de Saint Martin de cette paroisse par nous pretre
curé soussigné assisté de Me Joseph Duchesnay, pretre nostre
vicaire aussi soussigné, en presence de Loüis Claude Boutier fils de
la deffunte, de damoiselle Catherinne Bloüin fille, de h. [honorable ?] fille
Margueritte Chevallier et Charles Saudreau l’aisné nostre sacriste
de peine, tous demeurants en ce bourg soussignez fors ledit Boutier qui a
dit ne sçavoir signer.

(Signatures : )

Marguerite Chevallier
Catherine Bloüin
C. Saudreau
J. Duchesnay pretre
J. Jarry

 
   
 
   

1715 - Naissance de l'enfant d'un couple de passage

   
   
 
   

Signalé par Valérie Duroy (2007-01-07)

 
   

Registre BMS 1701-1733 (vue 217/432)

 
 

Transcription par Valérie Duroy.

 
   
 
 
 

Le vingt troisiesme jour de may mil sept cent quinze a esté baptisée par
nous pretre curé soussigné Marie née de ce jour fille de Jean Raveau tissier
et de Marie Le Conte son epouse demeurant à la Val (sic) paroisse de la Trinité et
ladite Le Conte s’estant trouvée en faisant voyage en cette paroisse y a accouché.
Ont esté parain Mathurin Raveau garde des gabelles employé au poste de
Brion Surbet paroisse de Daon, et maraine Marie Bouvier femme de
Michel Fourneau maitre paveur demeurant en ladite ville de la Val paroisse de la
Trinité ; et a ladite Bouvier dit ne sçavoir signer.

(Signatures : )

M. Fourniau
J. Jarry
M. Ravault

 
   
 
   

1723 - Réconciliation de la chapelle de Chitré

   
   
 
   

Signalé par Valérie Duroy (2007-01-07)

 
   

Registre BMS 1701-1733 (vue 313/432)

 
 

Transcription par Valérie Duroy.

 
   
 
 

La recon-
ciliation
de la cha-
pelle de Chitré.

Le vingt unieme jour de janvier mil sept cent vingt trois a esté
reconciliée la chapelle de Chitré située en cette paroisse dediée en l’honneur
de sainte Emerentienne, par maistre et venerable discret  Noulin curé de Saint
Remy de Chateaugontier prieur de Saint Blaize, permission à luy
acordée par monseigneur l'ilustrissime et reverendissime evesque
d'Angers, en presence de René Peltier prêtre vicaire de Menil et de
F. Droüault pretre curé de Menil.

(Signatures : )

R. Peltier
F. Droüault pretre
vicaire

 
   
 
   

1732 - Bénédiction des trois cloches

   
   
 
   

Signalé par Valérie Duroy (2007-01-07)

 
   

Registre BMS 1701-1733 (vue 419/432)

 
 

Transcription par Valérie Duroy.

 
   
 
 

Benediction
des cloches.
La grosse
Marie
la moienne
Michelle
la petite
Gabrielle
Barbe.

Le cinquieme jour de juin mil sept cent trante deux
les trois cloches ont ettées benis par maitre françois drouault
pretre curé de cette paroisse, et cela de la permission expresse de
monseigneur l’illustrissime et reverendissime Jean de
Vaugirault eveque d’Angers. La grosse a etté nomée
Marie par hault et puissant seigneur messire Henri François
de Raccapé chevalier de Saint Lasare [rayé : marquis de Magnane et]
et par haute et puisante dame M. L. Ch. Leroux de
la Roche des Aubiers epouse de mesir H.M.A. (*) de Raccapé chevalier
marquis de Magnane. La seconde a etté nomée Michelle
par hault et puissant seigneur mesir (?) M.H. Aug. de Racapé chevalier
marquis de Magnanne seigneur de Menil, [rayé : porte enseigne]
Brest, Bressault Taigné et autres lieux, mestre de camp de
cavalerie, enseigne des gens d’armes des ordonances du roy,
et maraine haute et puissante dame Renée Françoise
Belosier epouse de messir Charle François de Salle
chevallier seigneur de Meré et de Beaumont.
La pettitte a etté nomée Gabrielle Barbe par hault
et puissant messir Gabriel Augustin de Raccapé,
chevallier compte de Menil, et part haute et puissant[e]
dame Jeanne Henriette Therese de Raccapé epouse
de haut et puissant seigneur mesir François Salomon
de la Tulais procureur general de la chambre des comptes
de Nantes.

Vidimé et collationné egalement l’un et
l’autre par nous pretre vicaire soussigné le premier
jour de janvier mil sept cent trante trois. (Signature : ) F. Baillif
pretre vicaire.

 

 

(*) H.M.A. = Henri-Michel-Augustin de Racappé, pourvu de la terre de Magnannes par son père en 1716, épousa en  1726 Marie-Louise-Charlotte Le Roux de la Roche des Aubiers, hérita de la comtesse des Aubiers, son aïeule, acquit en 1739 le marquisat de Château-Gontier et mourut sans enfants, à Paris, où il était depuis deux ans, en 1755. (source : Angot, Dictionnaire de la Mayenne)

 
   
 
   

1732 – Installation de la chaire de l’église

   
   
 
   

Signalé par Archives de la Mayenne (2007-01-10)

 
   

Registre BMS 1701-1733 (vue 420/432)

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 
La
chaire
de
l’eglise

Le premier d’octobre de l’année susditte [1732]
la chaire d’où l’on annonce la parolle de
Dieu au peuple a etté faicte posée par Nicolas
Ragot et donnée au deces de demoiselle Chaterine
Blouin par ses heritiers, en reconnoissance de
quoy l’on a annexé leur bans à leur maison
pour eux et leurs successseurs direct et
collateraux et non par achat. (Signature : ) J. Baillif
pretre vicaire.

 
   
 
   

1714 - Sépulture d'une femme aveugle de naissance

   
   
 
   

Signalé par Valérie Duroy (2007-01-07)

 
   

Registre BMS 1701-1733 (vue 202/432)

 
 

Transcription par Valérie Duroy

 
   
 
 
 

Le dix septiesme jour d’avril mil sept cent quatorze Jeanne Geslin decedée
d’hyer agée d'environ soixante dix ans
vivante fille aveugle de naissance demeurante à
Petite Valette a esté inhumée dans le grand
cimitiere de cette paroisse par nous pretre curé
soussigné assisté de Me Joseph Duchesnay pretre notre
vicaire aussi soussigné ; ont esté presents à la sepulture Jacques
Chalumeau charon demeurant audit lieu de Petite Valette en cette paroisse
et Jean Chalumeau closier à Moiré paroisse du Coudray, nepveux de la
deffunte soussignez.

(Signatures : ) 
Jasque Chalumeau
Jean Chalumeaux  
J. Duchesnay pretre

J. Jarry

 
   
 
   

1774 – Bénédiction des trois cloches

   
   
 
   

Signalé par Françoise Gautier (2007-06-07)

 
   

Référence : BMS 1773-1786 (vue 31/251)

 
 

Transcription par Valérie Duroy

 
   
 
 

Benedic-
tion des
cloches

Le vingt neufvieme jour d'octobre mil sept cent soixante
quatorze en consequance de la permission accordée par
monseigneur l'evesque d'Angers en datte (du) dix huit octobre present
signee de la Brosse vicaire general et plus bas Boulnoy ch. secretaire
du present, nous Jean François Aubert curé de Mon-
guillon avons fait la benediction de trois cloches de
cette paroisse. La premiere a ete nommée Georgine
par haut et puissant seigneur messire Augustin Louis
Salomon de la Tullaye chevalier seigneur marquis de
Magnane, de Bellisle, Port Durant, Plessis Tizon, etc.,
representé par le sieur René Omo me chirurgien de
ce bourg et haute et puissante demoiselle Marie Jeanne
Pulcherie de la Tullaye demoiselle de la Suze, repre-
sentée par demoiselle Perrine Bonneau de la Leziniere.
La seconde nommée Françoise par messire François
Simon Guitau escuyer chevalier seigneur de Cossé
en Champagne, et haute et puissante dame Françoise
Simeone Stillite Moulin de Chevire veuve de Hanry
Salomon de la Tullaye vivant seigneur marquis
de Magnane Bellisle port Durand le plessis Tizon
conseiller du roy en ses conseils et son procureur
general en la Chambre des comptes de Bretagne,
representée par dame Anne Catherine Dezerie
epouse dudit messire François Simon Guitau.
La troisieme nommée Anne par messire Anne
Salomon Louis de la Tullaye chevalier de Menil

(vue 32)

enseigne des vaisseaux du roy, representé par
Joseph Bernard Bonneau de Touche-Baron conseiller
du roy notaire à Chateaugontier, et par demoiselle
Anne Hanriette Adelaide de la Tullaye, representée
par demoiselle Catherine Cacault, en presence du sieur
cure de cette paroisse et plusieurs autres soussignés.

(Signatures)

Perrine Bonneau de la Leziniere
Omo
A. Dezirée de Cossé
Guitau de Cossé
Cacault
Guitau
lieutenant general
de Chateaugontier
J. Bonneau
F.B. Guerin sr de la Gendronniere
officier pensioné du roy

MM. Le Proust Duperray
Marie Foulli(aut ?)
Dutertre vicaire de Menil
S.G. Omo curé du Menil

Bonneau : un mot rayé nul.

F. Aubert curé de Monguillon
 
   
 
   

1777 – « Interdiction du petit cimetière
et son arrentement à la cure »

   
   
 
   

Signalé par Françoise Gautier (2007-06-07)

 
   

Référence : BMS 1773-1786 (vue 83/251)

 
 

Transcription par Valérie Duroy

 
   
 
   

Voyez le registre
des deliberations
de la paroisse
page 20 où
toutes ces pieces
sont raportées.

(page de gauche)

Ordonnance de monseigneur l’evesque
d'Angers portant l’interdiction du petit
cimetiere et son arentement a la cure

Jacques de Grasse par la misericorde de Dieu
et la grace du saint siège apostolique evesque
d'Angers conseiller du roy en tous ses conseils etc.
vu la requeste à nous presentée par les sgr procureur
de fabrique, sindic, principaux manans et habitans
de la paroisse de Menil de notre diocese tendante à ce
que pour les causes y contenues il nous plut interdire
le petit cimetiere situé dans laditte paroisse près l'eglise
conformement a la declaration du roy, et permettre
au sieur curé de laditte paroisse de l'arenter tant en
son profit qu'en celuy de ses successeurs dans la cure,
notre ordonnance provisoire par laquelle avant de faire
droit nous aurions commis le sieur prieur curé de Daon
à l'effet de se transporter sur les lieux, d’examiner les
faits contenus en laditte requeste et d’en conferer avec
les parties interessées pour du tout par luy procès verbal
dressé, et à nous avec son avis raporté etre par nous
statué ce qu'il appartiendroit. Laditte ordonnance du six
du present mois et an. Le procès verbal dudit sieur Jaunay
prieur curé de laditte paroisse de Daon notre commissaire
en cette partie en datte du onzieme jour de ce mois par
lequel appert qu'en vertu de notre commission il se
seroit transporté en la paroisse de Menil où accompagné
des nommés Gaudin sindic, Clavreul procureur de la
fabrique, et de Valleray procureur de la boete des
trepassés, lesquels au nom et comme deputés des
principaux habitans faisans la plus saine partie des
paroissiens auroient d'abord fait la visite du petit
cimetiere dont il s'agit ; auroient reconnu que depuis
un tems immemorial, il ne servoit qu'aux inhumations

(page de droite)

des enfans au dessous de sept ans, que depuis
la declaration du roy concernant les
cimetieres on s'etoit absenté d'y enterrer
qui que se soit, vu que par son exposition
attenant à l'eglise, il etoit dans le cas de troubler
la salubrité de l'air. Qu'ils auroient ensuite visité le
grand cimetiere, qu'ils l'auroient trouvé très spatieux
et très suffisant pour suffire à l'inhumation des fideles
de la paroisse, et situé au desir de l'ordonnance du roy,
que rien n'empechoit d'ailleurs que l'emplacement du
petit cimetiere ne fût arrenté au profit du sieur curé
de Menil et de ses successeurs dans laditte cure. Ledit
procès verbal signé Gaudin sindic, Michel Clavreul
procureur de fabrique, René Valleray procureur des
trepassés, et Jaunay prieur curé de Daon, commissaire,
ledit jour et an que dessus.

Tout vu et consideré le saint nom de Dieu invoqué,
nous de notre authorité ordinaire avons interdit et par
les présentes interdisons le petit cimetiere de l'eglise
paroissiale de Menil attenant à laditte eglise, et
avons permis aux paroissiens, manans et habitans
dudit Menil de l'arrenter au profit de la cure, à
condition neamoins que lorsqu'il sera remis au
domaine du curé, il s'en servira pour des usages
profanes qu'au prealable il n'en eut fait exhumer
avec les ceremonies prescrites par le rituel de notre
diocese les ossemens des fideles qui pourroient n'etre pas
encore consumés.

Donné à Angers dans notre palais episcopal sous
le sceau de nos armes, le seing de notre vicaire
general et le contre seing de notre secretaire ordinaire,
le treizieme jour du mois de juin mil sept cent
soixante dix sept.

Sapinaud vicaire general
Pour monseigneur
Boulnoy
ch. secret.

 
   
 
 
Haut