Retour

Archives départementales de la Mayenne
Mentions trouvées dans les registres paroissiaux et d'état civil

Martigné

 
   
 
   

1690 – Inhumation d’une centenaire (103 ans)

   
   
 
   

Signalé par Françoise Gautier (2007-06-07) et Joel Desnoe (2009-03-22)

 
   

Référence : BMS 1658-1699 (vue 335/474)

 
 

Transcription par Joel Desnoe

 
   
 
 
 

Le quatorzieme jour d’août 1690 a eté inhumée
Anne Marsille femme de Jean Gallienne aagee de cent
trois ans par nous Anne Francois de Caboche prestre
curé de Martigné ès presences de Mre Julien Ernoult
preste vicaire dudit Martigné et de Jean Dauverné
sacriste.

(Signatures)
J. Ernoult
J. Dauvernet
de Mermont

 
   
 
   

1729 - Fonte et bénédiction de cloches

   
   
 
   

Signalé par Edith Armange (13 novembre 2004).

 
   

Référence : registre BMS 1727-1730 (vue 27).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 


Fonte des cloches

(page gauche)

Le même jour [8 novembre 1729] entre cinq et
six heures du soir les deux cloches
de cette paroisse ont été fondues et parfaites heureusement et
au contentement de tous les habitans augmentées de 400 livres

(page droite, en bas)

de métal faites à la diligence de Patrice Sonnet pocureur de fabrice par Pierre
Asselin maître fondeur établi au Mans, après trois semaines de travail.

   
Benediction
des
cloches
Le dixhuitieme jour du mois de novembre l'an mil sept cent vingt neuf la
ceremonie de la benediction des deux cloches de cette paroisse a été faite par
venerable Jean Dauger pretre bachelier de la faculté de Paris curé de cette
paroisse doyen rural de Sablé assisté de messieurs Brilhaut et
Denis prêtres vicaires, René Fouassier et Anne Vimon son epouse
et Patrice Sonnet procureur de fabrice et Louise Mongondry representant
messire Jacques de la Dufferie et noble demoiselle Louise Renée de la
Dufferie enfans mineurs de defunts messire Jacques de la Dufferie et de noble dame
Madelaine Charlotte Duguesclin ; et messire Pierre Mathieu
Darmanac lieutenant des maréchaux de France et noble dame
Catherine Boyleau son epouse, choisis pour parrains et marraines pour
la susdite ceremonie, en presence de maîtres Vital maître des postes, Gobard, notaire royal et
Blanchetiere et plusieurs autres habitans.
 
   
 
   

1731 - Prise de possession de la cure

   
   
 
   

Signalé par Françoise Gautier (2005-03-20)

 
   

Référence : BMS 1731-1734 (vues 20-21/66)

 
 

Transcription par Françoise Gautier

 
   
 
 
 

(vue 20)

Nota

Le quatre avril mil sept cent trente un
nous René Eustache Renaudin de la ville
du Mans maitre es arts de la faculté d’Angers
cy devant curé de la parroisse de Saint Vincent
de Volnay au doienné de Montfort en ce diocesse
où nous avons demeuré en cette qualité vingt trois
ans et demi, avons pris posession de cette
cure et parroisse de Saint George de Martigné
sur Laval, vacante par la mort de v. et d. [vénérable et discret]
Mtre Jean Dauger bachelier de Sorbonne doien
de Sablé au delà de l’Ouette qui la occuppée et
dignement remplie quarante ans et six mois, en
vertu de presentation de monseigneur l’illustrisime
et reverendissime Louis Charles de Froulay
evêque du Mans du quatre mars mil sept
cent trente un auquel jour il nous a aussi
honoré de la qualité de doien de Sablé au delà l’Ouette

(vue 21)

nous etant alors âgé de quarante et huit
ans un mois moins trois jours et avons trouvé en
qualité de vicaires mtre René Brilhault et mtre
Michel Denis, mtre Charles Bouvet pretre habitué
et pour sacriste Nicolas Bobet tissier Patrice [mot biffé]
Sonet tissier procureur de fabrique.

ad
majorem Dei gloriam

(paraphe)

 
   
 
   

1741 - Bénédiction de la première cloche

   
   
 
   

Signalé par Jean Mémeint (2007-02-05)

 
   

Référence : BMS 1740-1743 (vue 24/88)

 
 

Transcription par Valérie Duroy

 
   
 
 
Benediction
de la premiere
cloche

Le cinq may 1741 a eté benie la premiere
cloche de cette eglise par nous prêtre curé
de Martigné doyen rural de Sablé soussigné en vertu
de commission de monseigneur l’illustrissime et
reverendissime eveque du Mans, et nommée
George par messyre Jacques Bertran de la
Dufferie chevalier capitaine au regiment
du roy infanterie (*) et damoiselle Louise
de la Dufferie sa sœur, representés par mtre
René Fouassier marchand de toille et honorable
Anne Simon son epouse soussignés avec nous.
(*) seigneur de cette parroisse.

(Signatures)

Renaudin
René Fouassier
Anne Simon

 
   
 
   

1757 - Bénédiction des deux cloches

   
   
 
   

Signalé par Marie-Hélène Bénazet (2007-03-22)

 
   

Référence : BMS 1755-1759 (vue 57/105)

 
 

Transcription par Marie-Hélène Bénazet

 
   
 
 

Bénédiction
des cloches.

Le dix huit du mois de juillet l'an mil sept (1757 ajouté en interligne) nous
curé de Martigné soussigné doyen rural de Sablé
au delà de l’Ouëtte, en consequence de la permission
de monseigneur l'eveque du Mans en date du huit du
present, signée Beaudron vicaire général, à nous
adressée, avons beni les deux cloches de cette paroisse,
lesquelles ont eüs pour pareins et mareines savoir
pour la grosse qui a êté nommée Françoise Madeleine
par messire Jacques Bertrand de Baglion de la
Dufferie chevallier seigneur de Martigné et autres
terres, fiets (sic) et seigneuries, et Françoyse Madeleine
Angelique de la Haye, demoiselle ; pour la seconde
qui a eté nommée Marie Charlotte pa(r) messire
Pierre René Charles de Monpincon, chevallier,
seigneur de Saint Brice, et par Marie Charlotte
Claire de Baglion de la Dufferie, lesquels
pareins et mareines n'ont pû signer attendu leur
bas âge mais ont signé en leurs places messieurs
leurs peres et meres.

(Signatures)
Deschamps
Baglion
de la Dufferie
Legeay Delahaye
Monpinçon de Saint Brice
Montpincon de Saint Brice (autre écriture)
Delahaye
J.J.de Valloys

 
   
 
   

1770 - Sépulture d'un nouveau-né trouvé noyé

   
   
 
   

Signalé par Daniel Brandely (2011-03-07)

 
   

Référence : BMS 1767-1770 - E dépôt 107/E22 (vue 80/93)

 
 

Transcription par Daniel Brandely

 
   
 
 

Sepulture
d'une fille
anonime
trouvée noyée

Le vingtieme jour du même mois et an que dessus [février 1770] par nous vicaire
soussigné eté inhumé le corps d'une fille agée de quelques jours dont
le pere es la mere sont inconnus, qui a eté trouvée noyée devant la chausée (sic)
du moulin des Communes en cette paroisse et qui a eté visitée par les
messieurs officiers de la ville de Mayenne. En presence de Magdeleine
Le Monnier, qui ne signe, et de François Pierre Fraudin soussigné.

(Signatures)
F. Fraudin
P. Cherot
vicaire

 
   
 
   

1789 - Bénédiction du drapeau de la paroisse

   
   
 
   

Signalé par Bernard Millière (2006-09-10)

 
   

Référence : BMS 1787-1791 (vue 89/128)

 
 

Transcription par Valérie Duroy

 
   
 
 

Benediction
du
drapeau
donné par
Me Autin
curé de Martigné.

Le dimanche vingt septembre mil sept cent quatre vingt onze
a été beni par nous curé de Martigné soussigné le drap[eau]
de cette parroisse, monseigneur l’evêque du Mans nous aya[nt]
commis (à) cet effet, lequel de l’agrément des parroissiens a [été]
deposé dans l'eglise et doit y rester pour servir aux
processions de la Fête-Dieu et de l'Assomption ainsi qu[‘aux]
usages de la milice bourgeoise. Et ont signé avec nous
messieurs les officiers et autres.

(Nombreuses signatures)

Baglion de la Dufferie
René Fouassier
etc.

 
   
 
   

an III - Procès-verbal de décès d’un cordonnier
assassiné dans sa loge par "les selerats de Chouans"

   
   
 
   

Signalé par Bernard Millière (2006-09-10)

 
   

Référence : NMD an III-an IV (vue 83/174)

 
 

Transcription par Valéry Duroy

 
   
 
 

 

Décés de
Étienne
Duval

 (vue 83 page gauche)

Aujourd'huy dix huitieme jour du mois de frimaire
l’an troisieme de la republique française une et
indivisible, à deux heure du soir pardevant
moy Jean Le Roux membre du conseil general de
la commune de Martigné, élu pour dresser
les actes destinés à contater les naisance, mariage
et le décés des citoyen ; est comparu en la maison
commune René Fouassier, juge de paix, et
René Pottier, maire, et Louis Mongondry, officier
municipal, demeurants tous les trois en ce bourg
de ladite commune de Martigné, chef lieu
de canton, distric de Mayenne, departement de
la Mayenne, lesquel ont declaré à moy
Jean le Roux officier public qu’ayant été instruit
qu'un homme avoit été tuée en sa maison il
s’etoit transporté sur le lieu et y avoit redigé
le procès verbal dont la teneur suit.

Au nom de la republique.

Le dix huit frimaire lan troisieme de la
republique une indivisible, nous René
Fouassier juge de paix du canton de

(vue 83 page droite)

Martigné au distric de Mayenne,
ayant été intruit par la voy publique
et par les citoyens Pottier, maire, et Louis Mongondry,
officier municipal de la commune de Martigné, que
les selerats de chouans se sont porté cette nuit
derniere au domicille du citoyen Étienne Duval, cordonnier
demeurant en une hute ou loge en la lande de
Martigné, et l’ont assasigné en sa maison sur les
minuit ou une heure après minuit, en conséquence
nous nous somme transporté au domicile dudit Étienne
Duval accompagnié du citoyen Louis Le Roy, notre
grefier ordinaire, et des citoyen Jean Le Roux et René
Noyer notable, et nos asseseurs demeurant commune
de Martigné ; et, assité des citoyen René Pottier, maire,
et Louis Mongondry, officier municipal de la commune
de Martigné, chef lieu de canton. Et étant arrivé
nous avons trouvée le cadavre en question et après
l’avoir examiné nous avont remarqué que c’est celui
dudit Étienne Duval agé d’environt quarante huit
ans, étandu mort sur un coffre ; et au meme instant
est survenu sur notre invitation le citoyen Pierre
Prudhomme, chirurgien demeurant au bourg et commune
de Martigné, lequel après visite et examain fait
dudit cadavre nous a dit et raporté que ledit deffunt
avoit réçu trois coups de feu, l’un au cotté droit de
la tette qui luy a fait sauter la servelle, l’autre
dans l’estomac au coté gauche, et que la balle etait
encore restée en l’endroit ; et l’autre coup de feu porté
du meme coté à l’epeaulle ; et a dit que d’après cest
coup yl n’avait pu survivre une minute ; et a signé
avec nous et nos assesseure maire et officier municipal

(vue 84 page gauche)

cidessu denommé ; est signé sur le proces
verbal, Prudhomme, Fouassier juge de paix,
Pottier maire, L. Mongondry officier municipal,
Jean Le Roux et René Noyer.

Dapres la lecture de ce proces verbal que
Réné Fouassier juge de paix et Réné Pottier
maire et Louis Mongondry ont declaré
étre conforme à la verité et à la declaration
qui m’a été faite du deffunt qui est designé,
j’ay redige en vertu des pouvoirs qui me sont
delegué le present acte que Réné Fouassier
juge de paix et Réné Pottier maire et Louis
Mongondry ont signé avec moy. Fait en
la maison commune de Martigné les jour,
mois et an ci dessus.

(Signatures)

Fouassier

Jean Le Roux
officier public

L. Mongondry

Pottier
maire

 
   
 
 
Haut