Retour

Archives départementales de la Mayenne
Mentions trouvées dans les registres paroissiaux et d'état civil

Marcillé-la-Ville

 
   
 
   

1686-1695 - Comptes

   
   
 
   

Signalé par Valerie Duroy (30 juillet 2004).

 
   

Référence : registre BMS. 1667-1681 (vues 32-38/38).

 
 

Pas de transcription.

 
   
 
 
 

A partir de la vue 32 (page droite) jusqu’à la fin du registre (vue 38), livre de comptes :

  • vues 32 (page gauche) à 35 : quantités de céréales livrées à divers particuliers pendant les années 1686 à 1689.
  • vues 32 (page droite) à 38 : « Memoire de ceux qui me doivent », pendant les années 1693 à 1695.
 
   
 
   

1772 - Sépulture d'un « pauvre mendiant »

   
   
 
   

Signalé par Valerie Duroy (4 mai 2004).

 
   

Référence : registre BMS 1770-1779 (vues 35-36).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 
 Sepulture de
Jacques
du Frêne
ou de
Pierre
Le Frais
c'est le même

(vue 35)

Ce trente janvier audit an [1772] a eté inhumé
par moy soussigné prieur curé dans le
cimmetiere de cette paroisse le corps
d'un pauvre mendiant qu'on nous a dit
être decedé d'hier dans la grange du
nommé Fournier closier au village
du Bulleu en cette paroisse et qui dans
son vivant s’appelloit, suivant quelques
uns, Jaques du Frêne, suivant d’autres Pierre
Frais, et qu'on a dit âgé d'environ soixante
dix ans. L'inhumation faite en presence

(vue 36)

de Jean Menage et Michel Fougerai
et de plusieurs autres temoins qui ont
declaré ne sçavoir signer enquis fors les
soussignés.

(Signatures : )

J.Ménage
Fougeray
Morice prieur curé

 
   
 
   

1821 - Acte de notoriété des trois enfants Salin

   
   
 
   

Signalé par Valerie Duroy (4 mai 2004).

 
   

Référence : registre NMD 1825-1829 (vues 56-60/244).

 
 

Pas de transcription.

 
   
 
 
 

Copie d’un jugement du tribunal civil de première instance à Mayenne du 13 novembre 1821, homologuant un acte de notoriété du juge de paix en date du 26 juillet 1821.

Jean-François, Agathe et Eugénie Salin, nés à Marcillé en 1799, 1801 et 1802, sont enfants de François Salin, cultivateur et propriétaire, et de Anne Fougeray, tous deux décédés à Marcillé. S'ils n’avaient pas été inscrits sur les registres de l’état civil, « c’est parce que leur père avait négligé cette formalité qu’il croioit inutile ».

Ils font comparaître sept de leurs parents et amis devant le juge de paix du canton Est de la ville de Mayenne afin de suppléer au défaut de leur acte de naissance.

 
   
 
 
Haut