Retour

Archives départementales de la Mayenne
Mentions trouvées dans les registres paroissiaux et d'état civil

Lévaré

 
   
 
   

1703 - Bénédiction de l’image de saint Mandé

   
   
 
   

Signalé par Eric Hercent (30 mars 2005).

 
   

Référence : registre BMS 1701-1722 ( vue 20).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 

Le 10e octobre 1703 a esté beni l'image de saint
Mandé par nous curé soubsigné et ce par
permission de monseigneur nostre evesque
à nous acordée le 23e juillet 1703 ès presences
des soubsignez.

(Signatures : )
Caillon
R. Brilhautt
F. Ysambart

 
   
 
   

1704 - Sépulture de deux sœurs mortes étouffées

   
   
 
   

Signalé le 9 juillet 2003 par .Davye Cesbron

 
   

Référence : BMS. 1701-1722 (vues 25 et 26)

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 

(vue 25)

Le quinziême jour de may l'an mil sept cent quatre
ont esté inhumez par nous vicaire soussigné les
corps de Renée et Jeanne Gobbé soeurs decedées

(vue 26)

lundy dernier dans l'eglize de Saint Berthevin où elles
furent estouffées dans la presse et que le sieur
curé dudit lieu n’a pas voulu enterrer dans le cimetiere
dans l'incertitude de la pollution de l'eglize
comme il nous a assuré par sa lettre dattée du
même jour et an que dessus de l'autre part, ladite
sepulture faite en presence de Jean Gobbé et Catherine
Rondeau pere et mere desdites defunctes, de Joseph
Charlot soussigné et de plusieurs autres qui ne
signent.

(Signatures : )

J. Charlot
R. Brilhault

 
   
 
   

1709 - Grand froid

   
   
 
   

Signalé par Eric Hercent (30 mars 2005).

 
   

Référence : registre BMS 1701-1722 ( vue 57).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 

Dans cette année [1709] il a fait un si grand
froit que les bleds froments et seigles ont presque
tous gelez surtout les groses (sic) avoinnes d’hyvert.
Le bleg seigle s’est vendu 11 l.t. le boiseau de Goron,
le carabin 8 l.t. aussy le boiseau, la menue avoine
50 s., la grosse 4 l.t.

Il y a eu peu de vin et point du tout de cidre
de pommes. La pippe de poiré ou il n y avait que
8 ou 10 boisseaux (?) de poire 16 l.t.

Les chesnes se sont fenduz, la pluspart des
noyers chastaingniers et poirriers se sont morts.
L’hyver a esté très longs et le printemp très
pluvieux, qui a achavé de gaster tout. On a recuilli
beaucoup d’avoinne tremoise grose et menue et du carabin
assé abondament, tres peu de blé.

 
   
 
   

1761 - Chute de grêle

   
   
 
   

Signalé le 13 juillet 2004 par Claudette Gault.

 
   

Référence : BMS 1761-1779 (vue 10).

 
 

Transcription incomplète (les mots manquants ou douteux sont indiqués en rouge).

 
   
 
 

Dans cette année le vingt quatrieme jour
du mois d’aoust sur les trois heures et demie
il est tombé une grele herissé de pointe longe
de quatre pouces, l’autre ovale et comme des œufs,
qui a totalement rompu les carabins, les avoienes
et les filasses, de façon que la paroisse a été generalement
ruinée et que sur deux milles sept cent livres
de tailles les paroissiens n’en payerent que sept cent
livres.

Dans cette meme année les poiriers de la _ _ _
ont été plantés qui n’étoient encore que jeunes sauvagins.

 
   
 
   

1689 - Prix du vin et du blé ; dîmes

   
   
 
   

Signalé le 5 février 2005 par Roland-Emile Seigneur.

 
   

Référence : BMS 1677-1700 (vue 91).

 
 

Transcription incomplète (les mots manquants ou douteux sont indiqués en rouge).

 
   
 
 

Cette année a esté très abondante en vin et
en bleds. A la derniere recolte du vin la pippe
de vin vendue au Mans des meilleurs cruz
ne valloit que 15 l.t. vendue chée moy dans
la ville du Mans.

Les religieux de la Cousture du Mans m’ont
abandonné les dixmes et la moityé de la
(en interligne : au mois d’aoûst au rapport _ _ _)
grande dixmeresse leur ayant fait l’abandon
_ _ _ portion congrue par moy et mon
viccaire la moityé de leur part de dixmes
n’estoit affermée que 230 l.t.
Le blé mesure de Goron ne valoit que _ _ _
le vin 8 sols le pot la pipe _ _ _ 43 l.t.

 
   
 
   

1691 - Inhumation de la victime d’un assassinat

   
   
 
   

Signalé le 5 février 2005 par Roland-Emile Seigneur.

 
   

Référence : BMS 1677-1700 (vue 103).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 

Le vingt et sixieme jour du mois de may 1691 a esté
inhumé dans le cimetiere de cette paroisse le corps
de Louis Brault laboureur de la paroisse de Hercé ayant
esté assasiné hyer au soir par des voleurs inconnus
proche notre bourg, à laquelle sepulture ont
assisté la femme les enfans et partye des parens du
du (sic) deffunct aussy bien que nous soubsigné avec notre
vicaire.

(Signature : )
Caillon

 
   
 
   

1700 - Prix des céréales

   
   
 
   

Signalé le 5 février 2005 par Roland-Emile Seigneur.

 
   

Référence : BMS 1677-1700 (vue 182).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 

La recolte a esté abondante en bleds et carabin, peu d’avoinne.
Le blé à la Toussaints valloit 6 l.t., le carabin 3 l.t. 10 s., 25 sols l’avoinne
Vers la recolte il ne valloit que 3 l.t. 10 s. le blé et 50 s.
le carabin.

 
   
 
   

1753 - Bénédiction de l’ostensoir

   
   
 
   

Signalé le 5 février 2005 par Roland-Emile Seigneur.

 
   

Référence : BMS 1738-1760 (vue 158).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 
Benediction
du soleil
Le soleil de cette eglise de Levaré qui pese cinq
mars (sic) deux onces deux gros fait par maître Noysard l’ainé
orfevre à Rennes rue Royalle a été beni le vingt
juin veille du sacre mil sept cinquante trois par
maître Jean Le Fiselier curé dudit Levaré sousigné
et ce par permission de monseigneur l’evesque du
Mans, y present maître Cerisier pretre.

(Signatures : )
J. Cerisier pretre
J. Le Fizelier

Il revient à près de trois cent quatre
vingt livres. Il n’y manque que la dorure.
Monsieur le curé cy dessus nommé l’a payé et donné.
Le futur doit le faire dorer.

C’est le sentiment du sieur Cerisier vicaire qui ni manqueroit
s’il en etoit en pouvoir prier pour luy et pour
le bienfaiteur.

 
   
 
   

1754 - Travaux et acquisitions du curé Fréard

   
   
 
   

Signalé le 5 février 2005 par Roland-Emile Seigneur.

 
   

Référence : BMS 1738-1760 (vue 176).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
  Maître Jean Freard, né et baptisé
à Lévaré le dix sept mars 1714, a été curé
de ladite paroisse le vingt-un may 1754
et a fait batir et construire tous les batiments
de la cure et du temporel en trois ans,
donné les quatre grands chandeliers du grand
autel, les fonds et fait relever la croix
du cimetiere, etc., taillé le jardin et fait
sabler et accommoder etc.
 
 
 
 
Haut