Retour

Archives départementales de la Mayenne
Mentions trouvées dans les registres paroissiaux et d'état civil

Laval (depuis la Révolution)

 
   
 
   

1816 - Mariage franco-canadien

   
   
 
   

Signalé par Bernard Milliere (2005-02-27).

 
   

Référence : registre M. 1816 (vues 63-64/88).

 
   
 
 
 

Mariage entre Ambroise Balthazard Gabriel de Farcy du Roseray, né à Ballots le 1er octobre 1768, et Eléonore Weymouth né le 2 mars 17[« quatre vingt t… ») [mot pris dans la reliure] à "Majorville Niwbrunswich, province du Canada en Amérique", à Niagara, le 6 décembre 1802.

   
  L’acte de mariage original, en langue anglaise, est reproduit dans le registre, avec en regard sa traduction en français. Le verbe « perform » a été traduit par « performer » (souligné dans la traduction).
 
   
 
   

1819 - Naissance d’enfants trouvés
et attribution de patronymes

   
   
 
   

Signalé par Isabelle Michaud et Archives de la Mayenne (2005-01-04).

 
   

Référence : registre N. 1819 (vue 133/178)

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 
 

.Les noms attribués aux deux premiers garçons dont les actes de naissance sont reproduits ici ont été inspirés par le quantième du mois : Treize est né le 13, Quatorze le 14.

Quant au troisième nouveau-né (dont le numéro de l'acte de naissance est d'ailleurs accompagné d'un sextuple "x"), on lui donne le nom de "Preix" parce que sur le billet qui était accroché à lui était écrit : "Je vous preix de faire porter ces nom Pierre Paul".

Un signe (une sorte de 'x') apparaît à côté du numéro de ces actes. Il devait permettre de repérer plus facilement les actes concernant les enfants trouvés lorsqu'on feuilletait les registres. Parfois, on trouve un seul 'x', parfois (comme ici) trois, parfois six (vue 136) ! Ce code reste à élucider.

   
N° 457 xxx
Pierre Jean Treize
L'an mil huit cent dix neuf le quatorze novembre à dix heures du matin.
Par devant nous adjoint du maire et par délégation
officier de l'état civil de la ville de Laval chef lieu du département de
la Mayenne, est comparue Renée fortin domestique à
l'hospice général de cette ville, qui nous a déclaré qu'hier
soir à sept heures et demie elle a trouvé dans le lieu destiné
au dépôt des enfans celui qu'elle nous présente vêtu d'une
chemise, d'un mauvais haut noir dont les manches sont bl[eues]
à la tête un serre tête de toile et un petit morceau de flanelle
blanche dessus un chetif bonnet de mousseline à jour
et emmailloté de deux vieux morceaux de toile ; après
avoir visité l'enfant avons reconnu qu'il était du sexe
masculin et naissant sans avoir aperçu de marques sur le
corps. Seulement avoir touvé un papier attaché à son
bras gauche avec un bout de petit ruban rose, sur lequel
papier est écrit « enfans batisé Pierre Jean esposé le treize
novembre ». De suite avons inscrit ledit enfant sous les
prénoms et nom de Pierre Jean Treize et avons ordonné qu'il
soit remis audit hospice avec copie du présent à la marge
de laquelle nous avons collé lesdits papier et ruban, de quoi
avons dressé procès verbal en presence de la comparante qui
après lecture a déclaré ne savoir signer.
   
N° 459 xxx
Jean Quatorze
L'an mil huit cent dix neuf le quinze novembre à dix heures du matin.
Par devant nous adjoint du maire et par délégation officier de
l'état civil de la ville de Laval chef lieu du département de la Mayenne, est comparue Renée fortin domestique à l'hospice général de cette
ville, qui nous a déclaré qu'hier soir à sept heures elle a trouvé
dans le lieu destiné au dépôt des enfans celui qu'elle nous
presente vêtu d'une mauvaise chemise, d'un haut de mauvaise
flanelle grise sur fil au col un petit fichu simple d'indi-
enne bleue à fleurs rouges et petits pois blancs, à la tête
un serre tête de toile et un bonnet de soi autrefois rose
emmailloté de deux guenilles de grosse toile et d'un
lange de vieille flanelle brune sur fil, après avoir visité
l'enfant, avons reconnu qu'il était du sexe masculin et
naissant sans avoir aperçu de marques sur le corps de
suite avons inscrit ledit enfant sous les prénom et nom
de Jean Quatorze et avons ordonné qu'il soit remis audit
hospice avec copie du présent. De quoi avons dressé procès-
verbal en présence de la comparante qui après lecture a
déclaré ne savoir signer.
   
N° 469 xxxxxx
Pierre Paul Preix
L'an mil huit cent dix neuf le vingt deux novembre à neuf heures du matin.
Par devant nous adjoint du maire et par délégation officier de
l'état civil de la ville de Laval chef lieu du département de la Mayenne,
est comparue Renée fortin domestique à l'hospice général de
cette ville, qui nous a déclaré que ce matin à cinq heures
elle a trouvé dans le lieu destiné au dépôt des enfans celui
qu'elle nous présente vêtu d'une chemise garnie de mousseline
brodée et dentelée, d’un haut noir bordé de bleu, à la tête un
serre-tête dessus un bonnet d’indienne rayée bleu et jaune,
emmaillotté d’une chetive couche, d’un petit morceau de toile et
d’un lange de couverture de laine blanche. Après avoir visité
l’enfant avons reconnu qu’il etait du sexe masculin et
naissant, sans avoir aperçu de marques sur le corps, seulement
avoir trouvé un papier où est ecrit : « Je vous preix de faire
porter ces non Pierre Paul ». De suite avons inscrit ledit enfant
sous les prénoms et nom de Pierre Paul Preix et avons ordonné
qu’il soit remis audit hospice avec copie du present (*), de quoi avons
dressé procès verbal en presence de la comparante qui après lecture
a déclaré ne savoir signer. (*) à la marge de laquelle nous avons c[ollé]
ledit papier. Ce renvoi appouvé.
 
   
 
(les mots soulignés le sont dans le document original)
 
   
 
 
Haut