Retour

Archives départementales de la Mayenne
Mentions trouvées dans les registres paroissiaux et d'état civil

Laval (paroisse Saint-Vénérand)

 
   
 
   

1626 - Passage de Louis XIII à Laval

   
   
 
   

Signalé par Suzanne Metairie (2005-02-13)

 
   

Registre BMS 1522-1733 (vue 25/64)

 
 

Transcription complète

 
   
 
 

Arrivée de Louis XIII

folio 98 recto

Le lundi premier de septembre et an que dessus (1626) arriva
le tres honorable et tres chrestien Louis treizieme roy de France en la
ville de Laval et y coucha seulement une nuit et alla vers la
ville du Mans revenant des états tenus en la ville de Nantes. Signé

H. Lebreton prestre avec Monsieur son frère unique.

 
   
 
   

1690 – Sépulture d'un enfant né à Québec

   
   
 
   

Signalé par Edith Surcouf (1980-01-01)
et Françoise Gautier (2004-04-15)

 
   

Registre BMS. 1686-1692 (vue 253)

 
 

Transcription complète

 
   
 
 
 

Le quatorsieme juin 1690 fut par nous
prieur curé soubssigné inhumé Louis
originaire de Quebek nouvelle France âgé
environ six ans, envoyé par noble Louis de
La Porte sieur de Louvigny faisant fonction
de major pour le service du roy en ladite
ville de Quebek ; lequel Louis est decedé en la
parroisse de la Trinité et conduit en celle cy
pour y estre inhumé par l’ordre et volonté
de noble Jean de la Porte pere dudit sieur
de Louvigny en notre eglise au lieu et sepulture
de ses ancestres lequel sieur de Laporte et
autres parents ont signé avec nous. Attendu les
ratures de l’extraict cy dessus nous l’avons fait remettre
au net et arresté de nostre seing et de monsieur de la Porte
et parents.

(Signature : )
Delaporte.

 
   
 
   

1727 - Autorisation d’exercer
la profession de sage-femme

   
   
 
   

Signalé par Suzanne Metairie (2010-04-17)

 
   

Registre BMS 1726-1732 (vue 80/412)

 
 

Transcription par Suzanne Metairie.

 
   
 
 
 

L'an de graces mil sept cens vingt sept le trente aoust Françoise
Planchet nous auroit requis de la souffrir exercer l'employ de
sage femme dans nostre parroisse ; et nous auroit montré à cet
effet sa lettre de maitrisse en bonne et düe forme donnée par les
maistres chirurgiens de cette ville de laval en datte du vingt
neuf des presens mois et an, dans laquelle lettre il estoit attesté
de ses bonnes vies et mœurs, capacité et qu’elle professoit la relligion
catholique, apostolique et romaine. Nous soussigné en conséquence
de laditte lettre avons reçü laditte Planchet à exercer la profession
de sage femme dans l’etendüe de nostre parroisse  après l'avoir
instruit de la maniere dont elle doit baptiser les enfans dans
le cas de nécessité, et d'elle pris le serment de se bien et fidelement
comporter dans cet employ conformement  à ce qui est porté dans
notre rituel du Mans.

(Signatures)
Rigault prieur
de Saint Venerand

 
   
 
   

1763 - Abjuration de « l'hérésie calvinienne »
d’un ressortissant suisse

   
   
 
   

Signalé par Marie-Hélène Bénazet (2006-04-20)

 
   

Registre BMS. 1763-1765 (vue 48/254)

 
 

Transcription par Marie-Hélène Bénazet

 
   
 
 

Abjuration
de Jean François
Marioge

Aujourd'huy vingt huitieme jour de novembre mil
sept cent soixante trois nous Charles François Garnier
Dufairay prestre directeur de l'hostel dieu en consequence
des pouvoirs à nous accordés par monsieur l'abbé
Baudron vicaire general de monseigneur
l'illustrissime et reverendissime evesque du Mans
en datte du neuf du present signé Baudron v.g.
pour recevoir l'abjuration de l'heresie calvinienne
de Jean François Marioge natif du comté de
Neufchastel en Suisses, avons recu son abjuration
et l'avons reconcilié à l'eglise catholique, apostolique
et romaine en observant tout ce qui est present
dans le rituel de ce diocese et ce en presence de
Me Jean Marie de Renaise vicaire de cette paroisse,
de Me Joseph Dupatis sous chantre de Me Jean
Querueau de la Maisonneuve, de Me François Moussay,
de Me Mathurin Menager prestres habitués
et de Me Michel Gallot prestre sous chantre de la
paroisse de la Trinité, lesquels ont signé avec
nous ainsi que ledit sieur Marioges. Rayé un mot
nul.

(Signatures)

J.F. Marioges, Marie de Renaize pretre vicaire
Queruau pretre, F. Moussay pretre, M. Mesnager pretre,
C.F. Garnier Dufairay pretre, Ml. Gallot pretre.

 
   
 
   

1765 - Abjuration de « l'hérésie calvinienne »
d’un ressortissant suisse

   
   
 
   

Signalé par Marie-Hélène Bénazet (2006-04-20)

 
   

Registre BMS. 1763-1765 (vues 216-217/254)

 
 

Transcription par Marie-Hélène Bénazet

 
   
 
 

Abjuration
de
Paul
Laurent (rayé)
Lorentz

(vue 216)

L'an de grace mille sept cent soixante cinq le trente un
octobre, nous soussigné prieur curé de cette paroisse en consequence
de la permission à nous accordée par monseigneur l'illustrissime
et reverendissime evêque du Mans donnée au Mans le vingt sept
août mille sept cent soixante cinq sous le seing de Mr
Baudron vic.gen., avons reçu l'abjuration de l'heresie
calvinienne après sept mois d'instruction à la religion
chretienne et solemnellement réconcilié à l'eglise catholique
apostolique et romaine, avec les ceremonies ordinaires et
prescrites dans le rituel de notre diocêse, le nommé Paul
Laurent(rayé) Lorentz soussigné, peintre en indienne à la manufacture de
cette ville, agé de vingt cinq ans, natif de Melhouze en
Suisse et baptisé au même lieu fils de Nicolas Lorentz
tailleur d'habits, et de deffunte Louisse Chelosser (?)

(vue 217)

en presence
de maîtres François Tafforeau et Collas du Bignon
vicaires, de Me Michel Prudhomme de la Boucherie
et Julien Joseph Le Breton prêtres et des autres prêtres
de la paroisse soussignés. Raturé un mot nul. Raturé encore neuf mots nuls, interligne soussigné ; (de plus interligne soussigné).

(Signatures)

Paul Lorentz
F.J. Tafforeau pretre vicaire
E. Collas du Bignon pretre vicaire
M. Prudhomme pretre
J. Panard pretre
Jul. Jos. Le Breton pretre
Marie de Renaize pretre
J. Segretain Dupatis pretre
… Bescher pretre
Sévérac prieur de Saint Vénérand.

 
   
 
   

1767 - Bénédiction de la grosse cloche

   
   
 
   

Signalé par Marie-Hélène Bénazet (2006-04-20)

 
   

Registre BMS 1767-1769 (vue 63/226)

 
 

Transcription par Marie-Hélène Bénazet

 
   
 
 

Bene-
diction
de la
grosse
cloche.

(page gauche)

L'an de grace mil sept cent soixante sept le vingt
huit octobre en consequence de la permission à nous adressée
par Monsieur de Follope vicaire general de
monseigneur l'evêque du Mans en datte du dix huit
present mois signée Follope vic.gen., nous soussigné
prieur curé de cette paroisse declarons avoir beni
la grosse cloche de cette paroisse qui a eté nommée
Marie par très haut et très puissant prince Jean
Bretagne Charles Godefroy de la Tremoille
comte de Laval et par très haute et très puissante
princesse Marie Maximilienne Louise Emmanuelle
Françoise Sophie de Salin duchesse de la Tremoille
seigneurs patrons et fondateurs de cette paroisse
representés par monsieur maître François
Le Clerc de La Galoriere seigneur de la paroisse
d'Ahuillé et autres lieux, avocat fiscal au siege ordinaire
du comté pairie de Laval et par dame Madeleine
Salmon son epouse fondés des (sic) procuration à cet effet
par leurs altesses, le tout en presence de messieurs du
clergé soussignés avec Mre Jacques Michel Prudhomme de
la Boucherie sindic et deputé du clergé, messieurs Nicolas
Prudhomme procureur marguiller en exercice et Joseph
Duchemin Dauvais procureur honoraire.

(Signatures)

Salmon Galoriere
Leclerc de la Galoriere, Salmon de la  Racinniere
Salmon Faverie (?)

(page droite)

Leclerc de la Provotrie
M. Frin, Perier de la Racinniere, Frin Duguyboutier,
Martin de Ligonniere, L. Delabat,
F.J. Tafforeau pretre vicaire,
E. Collas du Bignon vicaire,
M. Mesnager pretre, Duchemin Dauvais,
Prudhomme, J. Segretain Dupatis pretre, J. Passard
pretre sacristain
Sêvérac, curé de Saint Vénérand.

 
   
 
   

1772 - Transfert des reliques
de saint Charles Borromée

   
   
 
   

Signalé par Jean Mémeint (2006-12-20)

 
   

Registre BMS 1770-1772 (vues 203-204/211)

 
 

Transcription par Duroy Valerie et par Anne-Marie Correia

 
   
 
 

Trans-
lation
solem-
nelle
des
reliques
de
saint
Charles

(vue 203)

Le six decembre mil sept cent soixante douze
après le benediction faite par l'abbé frere
Charles Jean Matagrin prêtre chevalier de Malte
et chanoine de Saint Jean de Latran de Paris
en vertu de la permission à lui accordée par monsieur
l'abbé Paillé vicaire general le premier decembre
presente année de la relique de saint Charles
Borromée, et après avoir pris lecture du procès
verbal dressé à l'officialité du Mans qui declare
et reconnoit l'autenticité de laditte relique
prise en bon lieu par ledit abbé Matagrin
qui selon la permission à lui accordée en a fait
present à notre eglise ; nous nous sommes
transportés processionnellement à l'eglise

(vue 204)

collegiale de Saint Michel où laditte
relique etoit exposée à la veneration
publique, et l'avons transferée solemnellement
à une heure après midi dans notre ditte
eglise de Saint Venerand pour etre conservée
dans le thresor de laditte eglise. De tout
quoi avons dressé le present procès verbal
en presence dudit abbé Matagrin et
des messieurs du clergé qui ont signé avec nous.

(Nombreuses signatures)

 
   
 
   

1775 - Translation de la Vraie Croix

   
   
 
   

Signalé par Jean Mémeint (2006-12-20)

 
   

Registre BMS 1773-1775 (vue 153/218)

 
 

Transcription par Duroy Valerie

 
   
 
 

Translation
de la
vraïe
Croix

(page gauche)

L'an de grace mil sept cent soixante quinze le dix neuf
fevrier, après la convocation generale faitte dans la
chaire de Saint Venerand, et par invitation particuliere
de tous les corps seculiers et reguliers de notre paroisse,
nous prieur curé de Saint Venerand de laval nous sommes
en l'assistance de notre clergé, precedé des reverents
peres dominiquains, capucins, cordelliers, l'hôpital Saint Louis
et l'hôpital general de cette ville, accompagné d'un
grand nombre des plus notables citoyens, tenant en main
des flambeaux, transportés processionellement, en chantant
le Veni Creator, dans l'eglise de Saint Michel où nous avons
trouvé un reliquaire d'argent en forme de croix
contenant une portion de la vraïe croix de notre
seigneur jesus christ, mise et enfermée dans une
petite croix de cristal, ornée d'un filigrane
d'argent, attachée d'un fil de soye couleur rouge ; munie
du sceau d'illustrissime et reverendissime Charles Joseph
Capra evêque d'Aquino (ou en latin Aquensi) comte
et prince du Saint empire romain, verifiée au Mans le
neufvieme fevrier presente année, par Mr Cabrieres
vicaire general de ce dioceze, et renfermée avec le
procès verbal de verification dans le susdit reliquaire
sous un double sceau des armes de Mgr Louis André
de Grimaldi prince de Monaco evêque du Mans
exposé sur le grand autel de Saint Michel par un prêtre
de la paroisse, qui l’a apporté depuis Mr le prieur
jusqu'à Saint Michel l'etolle au col avec le bedeau
tenant un cierge allumé dans un falot. En
consequence du don et present que Mr François
Perier de la Raciniere a bien voulu faire à notre paroisse

(page droite)

de Saint Venerand de ladite relique et du reliquaire
avons transferé, après avoir donné la benediction
l'un et l'autre dans notre dite eglise sur un brancard
porté par nos vicaires et diacres, accompagné comme
cy dessus de notre clergé et communautés, precedés
et suivis d'une multitude innombrables des peuples
chantant les hymnes convenables à la solemnité
entonnés par nos chantres revétus, de même que
tout le clergé, des ornements propres et convenables
à la solemnité. Etant arrivé à notre dite eglise nous
avons placé et exposé, après en avoir fait l'adoration,
ladite relique sur le trône destiné a l'exposition
du trés Saint Sacrement, pour y recevoir pendant le
jour les hommages des fidelles. Après la messe et
les vespres solemnelles, un de nos prêtres a porté la
dite relique, l'etolle au col, avec deux enfants de
choeur tenant un flambeau, à l'autel de la communion
pour être adorée du peuple. A cinq heures le clergé
s'est assemblé pour donner la benediction, après
quoi nous avons publiquement et autentiquement
renfermé ladite relique dans un sacraire preparé
à cet effet, pour y être conservée à perpetuité
et y servir à l'edification des fideles, soit en l'exposant
publiquement, soit en la portant dans les processions
solemnelles comme il avisera bon à ceux qui auront
pouvoir et authorité. De tout quoi nous avons
dressé le present acte pour servir a la posterité
de temoignage de l'authenticité de la susdite relique
et ce en presence des soussignés.

(Nombreuses signatures)

 
   
 
 
Haut