Retour

Archives départementales de la Mayenne
Mentions trouvées dans les registres paroissiaux et d'état civil

Grez-en-Bouère

 
   
 
   

1696 - Visite du doyen de Sablé

   
   
 
   

Signalé par Nicole Breau (2003-11-23).

 
   

Registre 1692-1705 (vues 148-152).

 
 

Transcription complète (quelques mots non lus).

 
   
 
 
  (vue 148, page droite)

Visite
decanale

Aujourd’huy deuxieme de juin mil six cent quatre vingt seze
apres midy. Nous Germain Gohier pretre curé de
Basogers doyen rural de Sablé en assistance de maître
Gabriel Le Tessier appariteur dans l’officialité du
Mans notre secretaire ordinaire avons visité
l’eglize de Grez en Boëre en presence de maître René
Farion prestre curé dudit lieu, et avons remarqué
qu’il y est besoin d’ornemens, calice et livres pour y
faire l’office divin à cause de la vetusté et peu de
valeur de ceux qui y sont, et que le calice est


(vue 149, page gauche)

rompu par le pied en sorte qu’à peine peut-il
servir ; qu’il n’y a point de ciboire pour porter le saint
sacrement aux malades ; que le batiment de ladite
eglize menasse ruine par les fondemens, et
pignons d’icelle, qui sont fanduz à jour du
haut au bas ; même qu’il y est besoin de portes
neuves et d’une closture aux fons, ordonnons
qu’il y sera incessament pourveu par qui il apartiendra
au desir de l’edit de sa majesté du 14 may 1695.

Et sur ce que ledit sieur curé nous a remontré que les
modernes procureurs de la fabrice de ladite eglize ont
employé les deniers provenuz des offrandes qui ont esté
faictes à ladite fabrice aux autres besoins de ladite
paroisse et qu’il n’a pu depuis le premier jour de l’an
present par ses prônes ni avis particuliers obliger
le general des habitans de ladite paroisse d’élire
et constituer un nouveau procureur à ladite fabrice
au lieu et place de celuy qui discontinue depuis ledit jour,
ordonnons que dimanche prochain il en sera
nommé un, lequel joint avec ledit sieur curé se
fera reprenter [sic pour : représenter] les actes en vertu desquels jouissent
de bancs ou banselles ceux qui en ont d’édifiés
en ladite eglize, et se fera rendre conte par ceux
qui l’auront precedé dans l’administration des biens
donnez a ladite fabrice de l’usage qu’ils en


(vue 149, page droite)

auront fait ; et a deffaut de rendre ledit conte dans
deux mois ils seront ensuite contraints a les
rendre par devant monsieur l’official du Mans
ou monsieur le vice gerant ; et afin que cette
presente ordonnance ait son effet, elle sera publiée
dimanche prochain au prône de messe paroissiale.

Aujourd’huy dimanche vingt troisieme jour de
decembre mil six cent quatre vingt seize à issue
de grande messe paroissiale de Grez ont comparu
devant nous Jean Baptiste des Grez, notaire résidant
à Cossé en Champagne, et François Journeil notaire
royal reservé et residant au bourg de Grez en
Boere - - - - - [chauner] de haut et puissant seigneur
maître Pierre Emanuel de Thibault chevalier
marquis de la Roche Thullon ancien colonel
de dragons seigneur de ladite paroisse et autres
lieux de present en son château de la Guenaudiere
dite paroissse Louis Bruneau sieur de Miré, Paul
Duval sieur du Pré, Hector Thouin, Jean Boullay

(vue 150, page gauche)

René Blanchet, René Journeil, René
Ragot, René Coutard, Mathieur Gandon
Augustin Le Gaigneux, Joachim Bihoreau
Pierre Lepage, François Lemarchand,
Urbain Cormier l’aisné, François Yver,
René Del’hommeau, René Buchon
François Dubois, Michel Pelpré, François
Thielin, Marin fouin, François Peju,
François Poyrier, Pierre Belier, René
Macraine et François Lemarchand,
congregez et assemblez en maniere
accoutumée. Sur l’avis à eux donné
par venerable et discret maître René Farion
prêtre leur curé de s’assurer d’un prêtre
pour les administrer en son absence d’un
voyage qu’il est obligé de faire à la suitte du
Grand Conseil à Paris au sujet d’un


(vue 150, page droite)

arrest dudit Conseil à luy signiffié le vingt
sept aoust dernier par lequel le sieur
de Scoraille prieur de Boëre est maintenu et
gardé en la possession de toutes les dimes de la paroisse
dudit Grez à l’exception de celles appartenant au
dit sieur Farion au nom de curé de Grez conformément
à une transaction du huit novembre mil six cent soixante
trois et aux depens que son procureur luy
marque par missive du 22 novembre dernier
estre taxés à neuf cent vingt livres d’autant
que cette transaction est fondée sur un titre
pretendu de mil sept dont ledit sieur
de Scoraille a fait connoistre la fausseté
peu de jours après la prononciation dudit
arrêt par devant maître Jacques Pallu, conseiller
audit conseil, qui en avoit esté raporteur ;
que ce titre attribue des droits des droits (sic mot répété) de
dixmes, dont on n’a jamais oüy parler dans
le pays, sçavoir de poullains, veaux


(vue 151, page gauche)

volailles et autres choses non deües ; qu’il y
y (sic mot répété) a troubles de temps immemorial entre
ledit prieur ou quoiy que ce soit avec ses
preposez et ceux dudit sieur curé en
plusieurs endroits de ladite paroisse
à qui en aura les grosses dixmes ; et que
les preposez dudit prieur augmentent
toujours leurs usurpations ; que ladite
transaction a esté consentie par un curé qui
estoit troublé en la possession de la cure dudit
Grez ; et que si ledit arrêt avoit son
effet les proces seroint multipliez et
perpetuez contr’eux et leurs successeurs
en ladite paroisse. Et que pour y obvier et
aux fins de salarier des prestres autant
qu’il en sera necessaire pour les administrer
et qu’il plaira à monseigneur l’illustrissime
et reverendissime évêque du Mans leur en
commettre à cet effet ; n’estant en force


(vue 151, page droite)

ni intention de les salarier qu’au moien
desdites dixmes qu’ils donnent aussi à cet effet
ils ont unanimement après avoir veu et esté
deüement informez dedists arrest, titre de
milt sept, transaction du 8 novembre 1663 missive
- - - - - procureur commission dudit sieur Pallu du
24 septembre 1694 signiffié le landemain au
sieur
- - - - - procureur dudit sieur Farion constitué
leur procureur general et special la personne de
(une ligne en blanc)
auquel ils ont donné plain pouvoir d’oposer
partout où besoin sera pour obtenir de sa
grandeur aux depens des dixmes de ladite paroisse
de Grez des prestres pour les administrer
pendant l’absence dudit sieur curé et faire
toutes procedures necessaires contre l’execution
dudit arrêt et ce qui s’en est ensuivy ou
pouroit s’en ensuivre ; mesme faire
saisir et arrester entre les mains dudit
sieur curé les sommes de depens texez ou à
taxer contre luy avec deffense de s’en dessaisir


(vue 152, page gauche)

sur peine de payer deux fois pour lesdites
sommes estre employées à l’honoraire des
prestres que sa grandeur aura commis ;
aux choses utiles à leur églize, reconnues
par monsieur l’archidiacre par procès
verbal de sa visite arresté le 14 de septembre
1695 en exécution des ordonnances royaux
comme provenants lesdites commes de fait de
dixmes de la dite paroisse de Grez ; generalement etc.
promettant avoir agreable ce qu’il aura fait
et le rembourser des mises utiles ; dont etc.
jugement etc. Fait et passé au bourg dudit Grez
lieu des assemblées ordinaire ès présence de Jean
Fournigault, bourgeois de la ville du Mans et
(blanc) François officier pour le roy demeurant à
Froidfont, temoins à ce requis et apellez. Les
parties ont declaré ne sçavoir signer fors
les soussignez. La minutte signée : de la
Roche Thullon, P. Duval, P. Belier, J.
Bihorreau M. Gandon, S. Loré A.


(vue 152, page droite)

Gaigneux, J . Fournigault [en note : pour present] François J.
Boullay, René Ragot, J.B. Desgrez
R. Journeil. Controllé à Meslay au second
volume, foll. 42 n° 4 par moy commissaire
sousigné ce trois janvier 1697 signé Mondieres.

Reçu cinq sols.

 
   
 
   

1723 - Inhumation d’un centenaire (103 ans)

   
   
 
   

Signalé par Evelyne Agutte (2006-10-10).

 
   

Registre BMS 1720-1741 (vue 52/223).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 
  Le 30me novembre 1723 a esté enterré au grand
cymetiere de cette paroisse le corps de funct Jean Le
Brun aagé de cent six ans, en presence de
François Provost et Loüis Macrain qui ne signent.

(Signature : )

Duval pretre sacriste

 
   
 
 
Haut