Retour

Archives départementales de la Mayenne
Mentions trouvées dans les registres paroissiaux et d'état civil

Cuillé

 
   
 
   

1631 - Meunier mort noyé

   
   
 
   

Signalé par Valérie Duroy (2010-11-18)

 
   

Référence : BMS 1615-1638 (vue 174G /192)

 
 

Transcription par Valérie Duroy

 
   
 
 
 

Guillaume Brindeau meusnier au moulin de
Cuillé fut trouvé nouayé dans le refoul du
moulin à eau de Cuillé entre le trois et quatreye[me]
jour du mois de juillet mil six centz tren[te et]
un. Et fut inhumé dans le cimetiere de
Cuillé le quatreyesme dudit mois que dessus apr[ès]
avoir esté faict procès verbal tant de monsieur de […]
mare Louys Goussé sieur de Limelle comme monsieur F[…]
Chevrolais sergent baillieger de Pouencé et plusieurs
autres. Faict par moy Jean Herran pretre et curé dudit
soubzsigné.

(Signature)
J. Herran

 
   
 
   

1677 - Décès d'un pélerin de Saint Méen

   
   
 
   

Signalé par Guy Lutellier (2011-05-23)

 
   

Référence : BMS 1676-1680 (vue 20/86)

 
 

Transcription par Guy Lutellier

 
   
 
 
 

Le cinquiesme jour de may mil six cent soixante
et dix sept un nommé Julien Le Ray de la
parroisse du petit bourg de Sainct Supplice proche
de Sainct Mars ainsy que nous a dict Renée
Derval sa femme, s'en revenant de faire le
voyage du bien heureux sainct Meen, est decedé
proche de la maison des Loges de cette parroisse
de Cuillé et a esté inhumé par moy soubsigné
au cimetiere dudit Cuillé le landemain sixiesme
jour dudit mois et an que dessus. Et ont esté presents
à ladite sepulture Jean Desmot et Pierre Rivau[lt]
et ladite Derval sa femme qui ont dict ne signer.

(Signature)

R. Maugars
curé de Cuillé

 
   
 
   

1679 - « Mort sans se confesser »

   
   
 
   

Signalé par Guy Lutellier (2011-05-23)

 
   

Référence : BMS 1676-1680 (vue 57/86)

 
 

Transcription par Guy Lutellier

 
   
 
 
 

L'unziesme de may  mil six cent soixante
et dix neuf est decedé Charles Lemoynne
au vilaige du Chemin aagé de cinquante et
cinq ans ou environ et a esté mis en terre
le mesme jour
par Charles Orhan et Julien Gontier au
cimetière de Cuillé proche de l'estable du
presbitaire dudit Cuillé à cause qu'il n'avoit
point esté à confesse ni communié à la
feste de Pasques et qu'il est mort sans
se confesser ayant perdu la parolle et le
jugement sans pouvoir tesmoigner aucun
signe de contrition.

(Signature)
R. Maugars
curé de Cuillé

 
   
 
   

1702 - Inhumation de deux femmes originaires de Vendôme,
mortes brûlées accidentellement

   
   
 
   

Signalé par Guy Lutellier (2011-05-07)

 
   

Référence : BMS 1700-1707 (vue 25/111)

 
 

Transcription par Guy Lutellier

 
   
 
 
 

Le troisieme janvier mil sept cent deux ont esté ensepulturée deux
femmes dont on n'a peu sçavoir le nom, lesquelles ont mins le feu par hasard
dans le four de la Bruère en cette paroisse dans lequel elles estoient couch[ées]
et ont esté trouvée bruslée. Quelles femmes ont declaré en leur vivant
venir de la mer pour se faire baigner affin de guarir de la morsure d'un chien
enragé duquel l’une des deux avoit esté mordüe. Quelles femmes de plus ont dit
en leur vivant estre de Vendosme. Assisterent à leurs sepultures faites
par nous curé soubsigné René Laurier, François Cyvé, Jacques Cloüet et
François Cloüet qui ont dit ne sçavoir signer.

(Signature)
 Blanche curé de Cuilly

 
   
 
   

1705 - Bénédiction de la chapelle du château de Cuillé

   
   
 
   

Signalé par Joël Desnoe (2006-04-22).

 
   

Référence : registre BMS 1700-1707 (vue 73/111).

 
 

Transcription incomplète.

 
   
 
 
Benediction
de la
chapelle
du château
de
Cuillé
Le dix sept septembre mil sept cent cinq
veu l’ordre de Monseigneur d’Angers (et ?) la commission
à nous adressée en datte du vingts troisieme may
mil sept cent cinq, est ce jourd’huy dix sept septembre
mil sept cent cinq beny la chapelle du château
de Cuillé selon la forme de l'église . . . par le
rituel y etant allé processionnellement assisté de
messieurs Maugard Passelande pretres de cette paroisse
et monsieur Hoqdet pretre habitué à . . . qui ont
signé le proces verbal.

(Signature : )
Hodee curé

 
   
 
   

1705 - Sépulture d'une fille inconnue

   
   
 
   

Signalé par Joël Desnoe (2006-04-22).

 
   

Référence : registre BMS 1700-1707 (vue 75/111).

 
 

Transcription par Joël Desnoe.

 
   
 
 

Sepulture
d’une
pauvre
fille
inconnue

Le premier novembre mil sept cent
cinq a eté inhumé dans le cimetiere
de cette paroisse par moy curé soussigné
le corps d'unne pauvre fille dont je ne
jamais peu sçavoir ny le nom ny la naissance,
qui m'a paru agée de quinze ans ou
environ, tournée de teste en tombant
d’un mat (?) au raport de plusieurs personnes
laquelle fille est decedée à la metairie
de la Balerie où demeurent actuellement
René Garry (?) metayer, Renée Marchandie
sa femme, temoins et assistans à la
sepulture.

(Signature : )
HODEE curé

 
   
 
   

1708-1709 - Froid violent, mauvaises récoltes.
Confection d’autels

   
   
 
   

Signalé par Guy Lutellier (2011-05-07)

 
   

Référence : BMS 1708-1715 (vue 37/113)

 
 

Transcription par Guy Lutellier

 
   
 
 
 

Dans l'année 1708 et l'année mil sept cent et
neuf 1709 la recolte a eté très
mauvaise. Il a fait un froid
cet année 1709 si violent que tous  les
blés ont eté presque tous gelés
aussi bien que les arbres. Le
blé a valu jusqu'à sept livres
le boisseau, le blé noir à la
fenaison est allé jusqu'à huit
livres mesme dix quel…
Non obstant les mauvaises années
Mr de la Suardière, Hunault et moy
nous avons fait faire les autels
de Saint Sébastien et de Saint Gorgon
par le sieur Reveil sculteur demeurant
Angers. Pries Dieu pour nous.

(Signature)
Hodée curé de Cuillé

 
   
 
   

1723 - Bénédiction de la chapelle du château de Cuillé

   
   
 
   

Signalé par Marcel Laurent (2010-07-08)

 
   

Référence : registre BMS 1716-1724 (vue 90/100).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 
 

Ce dix huitieme jour d’octobre mil sept cent vingt
et trois, je soussigné ay beni la chappelle du
château de Cuillé sous le titre et l’invocation
de saint Jean Baptiste, en vertu de la permission
de monsieur Le Goretta vicaire general de
de (mot répété) monseigneur l’eveque d’Angers en datte du
sixiesme aoust mil sept cent vingt et trois, en presence
des soussigné.

(Signatures)

Anibal Auguste de Farcy de Cuillé
Jacques Daniel de Farcy de Cuillé
Marguerite de Farcy du Roseray
Emilie de Farcy de Pontbriand
Auguste François de Farcy

 
   
 
   

1763 - Assassinat d'un lieutenant des gabelles

   
   
 
   

Signalé par Guy Lutellier (2011-03-08)

 
   

Référence : 1763-1770 (vue 15/148)

 
 

Transcription par Guy Lutellier

 
   
 
 
 

Le vingt novembre 1763 a été inhumé
dans le cimetiere de cette eglise le corps de
Jean Faguet lieutenant des gabeles à Chelun,
assassiné sur le champ de foire de Cuillé le seize
du present mois, en son vivant mari de Charlote
Accaris ; en présence de René Accaris et de Julien
Nupied neveu et cousin du defunt.

(Signatures)

R. Accaris
Jûllien Nûpied
F.J.G. [François -Joseph-Gabriel] Reymondet curé

 
   
 
   

1779 - Édit d’Henri II de 1556

   
   
 
   

Signalé par Archives de la Mayenne (2011-03-02)

 
   

Référence : BMS 1779-1785 (vue 22/155)

 
 

Transcription complète

 
   
 
 
 

Nous soussigné curé de Cuillé certifions
que l’édit du roi Henri II de 1556 a été
publié aux prones de nos messes paroissiales
les dimanches qui ont precedés les quatre
tems de cette presente année. A Cuillé ce
trente decembre mil sept cent soixante
dix neuf.

(Signature)
F.J.G. [François -Joseph-Gabriel] Reymondet curé de Cuillé

 
   
 
   

1779 - Arrêt du parlement de Paris sur le glanage

   
   
 
   

Signalé par Guy Lutellier (2011-03-02)

 
   

Référence : BMS 1779-1785 (vue 23/155)

 
 

Transcription par Guy Lutellier

 
   
 
 
 

Un arrêt du parlement de Paris rendu
le 7 juin 1779 renouvelle les dispositions
des ordonnances et arrêts de reglement
concernant le glanage. En consequence
defend de glaner à toutes personnes, soit
hommes soit femmes qui sont en état de
travailler et de s'occuper à la moisson ; accorde
cette faculté seulement aux vieillards, aux
estropiés aux petits enfans et autres personnes
invalides ; fait defense de glaner avant le
soleil levé et après le soleil couché ; et aux
bergers, gardes-troupeaux etc. de mener
paître les vaches, moutons, chevaux et
autres animaux avant le 3eme jour de
l'enlevement des récoltes ; defend à ceux à qui
il est permis de glaner de se servir dans les
prairies et dans les terres ensemencées en luzerne,
treffles etc. de rateaux de fer qui deracinent
et detruisent l'herbe, sous peine de 20 livres
d'amende ; defend en outre sous la même
peine d'entrer dans les prés clos de haies vives
ou fermées de barrieres pour y glaner sans
le consentement des propriétaires ou fermiers.

 
   
 
 
Haut