Retour

Archives départementales de la Mayenne
Mentions trouvées dans les registres paroissiaux et d'état civil

Cossé-le-Vivien

 
   
 
   

1697 - Décès d'un jeune mendiant

   
   
 
   

Signalé par Joël Desnoe (2006-05-20).

 
   

Registre BMS 1697-1705 (vue 17G).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 
  Le vingt cinquieme jour de decembre mil six cent quatre vingt dix sept
le corps de Pierre (blanc) pauvre mendiant agé de douze à
treize ans decedé à la metairie de Trebondeliere a esté
enterré au petit cimetiere, lequel estoit originaire du vilage
de Lorgerie en Ballots, en presence dudit Salmon soussigné, Estienne
Belosse et Pierre Planchenault qui ont declaré ne sçavoir
signer.

(Signatures :)
J. Salmon
N. Cadot

 
   
 
   

1705 - Baptême et sépulture de quadruplés

   
   
 
   

Signalé par Joel Desnoe (5 janvier 2005) et Liliane Michel-Chanteloup (13 décembre 2005).

 
   

Référence : registre BMS 1705-1712 (vue 13).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
   
1. Baptême  
       

Marin, René, Pierre et Anne enfans
gemeaux de Marin Paillard et de Susanne
Le Cornu son espouse sont nees le dix huitiesme
jour de auvril mil sept cent cinq.
Et ont esté baptisés par moy pretre vicaire
soubsigné et a esté parain dudit Marin
Marin Logais sieur de la Pommerais marainne
Jeanne Monnier ; parrain dudit René René
Lamy marainne Françoise Le Page damne
de la Bousseliere parrain Pierre Monnier
le jeune sieur de la Houssais ; et parrain
de ladite Anne Pierre Monnier l’aisné
sieur de la Bellerais marraine Anne
Lepage damme de la Bellerais qui ont tous
signé avec nous fors ladite Jeanne Monnier
qui ne signe.

(Signatures :)

Anne Le Paige | Renée Richard
F. Le Paige | Anne Quehiry ] Marin logeais
P. Monnier | P. Monnier
René Lamy
N. Boisgontier

2. Sépulture  
  Les susdits Marin, René, Pierre et Anne ont este anterrés au petit cimetiere le
dimanche de Quasimodo dix neuvième du meme mois d’avril mil sept cens cinq par ledit Paillard,
François Martin et André Le Conte qui ne signent. Gloze : cinq. (Signé : ) N. Cadots.
   
 
   
 
   

1709 - Sépulture d’un jeune garçon
trouvé mort sur le chemin de Craon

   
   
 
   

Signalé par Françoise Gautier (2007-06-07)

 
   

Référence : registre BMS 1705/1712 (vue 183/325 )

 
 

Transcription incomplète.

 
   
 
   
 

Le dimanche vingt quatrieme fevrier mil sept cens neuf le corps d’un garçon
agé de quatorze ou quinze ans ou environ trouvé mort sur le chemin de Craon
dans une du pont, sans sçavoir d’où il peut estre sinon que le jeudy
precedent jour de la foire il etoit avec des marchands de chevaux dans ce bourg.
A esté enterré cimetierre en presence de Nicolas Oury et de Pierre Hacques qui ne signent
qui l’ont apporté.

(Signature : )
N. Cadotz

 
   
 
   

1749 - Bénédiction des trois cloches de l’église

   
   
 
   

Signalé par Jean-Pierre Herriau (2006-02-27).

 
   

Registre BMS 1747-1752 (vue 161/356).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 
  (vue 161, page gauche)

Le 29 juillet 1749 les trois cloches de cette église ont été
benies par messire Joseph François Le Pelletier curé et doyen
de Laval. La plus grosse pesante environ trois mille a été nommée
Victoire par monseigneur de duc de la Tremoïlle
comte de Laval (*) représenté par monsieur maitre René
Pichot de la Graverie conseiller du Roy juge civil ordinaire

(vue 161, page droite)

du comte de Laval et par madame la duchesse
de la Tremoïlle mère de mondit seigneur représenté e
par dame Marie Hoisnard epouse de monsieur maitre
Hyerome Salmon avocat fiscal audit comté, present.

La seconde cloche pesante environ deux mille a été nommée
Therese par messire Henry Louïs Claude
Le Chat Deverné prieur commendataire du prieuré de
Cossé et par dame Françoise Therese de la Forest
d'Armaillé de Craön epouse de messire François
Hyacinte de la Corbière seigneur de Juvigné et des Alleux,
present.

La troisième cloche pesante environ quinze cent livres a été
nommée Catherine par messire Henry Louïs Claude
Le Chat Seigneur de Verné conseiller au parlement de Bretagne
et par dame Catherinne Renée Gilot epouse de
messire Jacques de Farcy chevallier seigneur du Roseray,
present, et en presence de maitre Nicolas Cosnard curé de cette
paroisse et de maitre Etienne Cosnard curée d'Atthée cy devant
curé de cette paroisse et de François René Rousseau, de Joseph

(vue 162)

Rousseau, Jean Gervais Maucler pretres et vicaires de cette paroisse,
de maitre Joseph Le Pannetier juge de police audit siege de Laval,
maitre François le Cler de la Galoniere substitut audit siege,
de François Perier La Rasciniere negotiant, et de maitre Ch[arles]
Frin avocat, qui ont signé. (*) seigneur fondateur de cette eglise .

(Signatures :)

de la Grilliere de Brullon | Salmon de la Racinn[iere]
C.R. Gillot du Roseray
de la Graverie Pichot
Lechat de Vernée | Pichot du Mans
Coussard de Vaugirard | Salmon Galoliaire
De Farcy du Roseray | la Corbiere de Juvigné
Le Pannetier | . . . | Salmon
Jean de la Racinnière
Leclerc de la Galoriere
F. Rousseau pretre
Cosnard curé d'Atée | N Cosnard
curé de Cossé
J. Rousseau pretre
J. (Maudet ?)
pretre vicaire
Le Peletier

 
   
 
   

1765 - Baptême de triplés (deux actes)

   
   
 
   

Signalé par Joel Desnoe (2005-01-08).

 
   

Registre BMS 1760-1766 (vue 266 D/370).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 
  René, fils du légitime mariage de Mathurin Paillard metayer à la Moisardière
et de Renée Gendry son epouse, est né ce jour et a été baptisé sous doute l'ayant été à la maison
par François Paillard suivant ce que nous assuré Marie Fournier sa cousine germainne,
par nous prêtre vicaire soussigné le trente avril mil sept cent soixante cinq. Ont été parain René Paillard son oncle paternel et marainne Marie Fournier sa tante paternelle
par alliance qui ne signent.

(Signature : )
J. Rousseau pretre
vicaire

Joseph et Jeanne, enfants jumeaux du légitime mariage de Mathurin Paillard
métayer à la Moisardière et de Renée Gendry sont épouse, sont nés ce jour et ont été baptisés par
nous prêtre vicaire soussigné le trente avril mil sept cent soixante cinq. De Joseph ont été parain
René Paillard oncle paternel, et maraine Marie Fournier tante paternelle par alliance.
De Jeanne ont été parain Jean Baudoüin cousin paternel et marainne Marie Le
Noir qui le pere absent, ont tous declarés ne sçavoir signer.

(Signature : )
J. Rousseau pretre vicaire

 
   
 
   

an II - Assassinat d’un gendarme
égorgé par une troupe de brigands

   
   
 
   

Signalé par Yves Salaün (2006-07-08).

 
   

Registre NMD. 1793-an lV (vue 64).

 
 

Transcription complète (quelques doutes de lecture).

 
   
 
 
  (page gauche)

Aujourdhuy vingt six thermidor l’an second de la republique frança[ise]
à neuf heures du matin par devant moy Michel Jean François Bruneau
officier public nommé le deux fevrier 1793 par le conseil general de la [commune]
de Cossé pour recevoir les declarations et rediger les actes destiné à
constater les naissances mariage et decès des citoyens, a comparu
au lieu ordinaire des séances de la municipalité le citoyen René
Lasnier marechal des logis de la gendarmerie resident a Cossé, accomp[agné]
du citoyen Laurent Raimbault et Jacque Poisson perruquier tous d[eux]
domicillier en ce bourg, lesquels m’ont declaré que hier sur les six h[eures]
du soir le citoyen Mamerse Morlet gendarme de la brigade à la
residence de ce bourg agé de cinquante quatre ans epou de (*) Josephe
Hubert marie commune de La Flèche il y a environt vingt ans

(page droite)

a eté egorgé par une troupe de brigands à une demie lieue de ce bourg
proche la closerie du Bordage commune de Courveille grand route de Cossé
à Laval, lequel fait a eté constaté par le citoyen Cristhofle Michel Riou
chasseur du quinzieme régiment ci devant Bise quantonné en cette commune
qu’il l’acompagnoit et qu’il reçut lui mesme une balle dans son casque
et par un detachement de la force armé à pied et à cheval de la troupe de
la garde nationnalle qui volerent au lieu de la sasinat (sic) pour lui porter
du secour et vangé sa mort, mais il ne purent que faire la reconnoissance
du cadavre ; le citoyen Carbon chef de brigade stationné en ce bourg est venu
pareillement atester que ledit citoyen Morlet etoit reellement partiz
de Laval sur les cinq heures dudit jour pour porter a Cossé des depesche
officielle, le comparant et les temoins ont enfin atester que ledit citoyen Morlet
avoit eté enterré sous un chesne dans le champ la Plasvoirai
(?) d’après que le
dit declarant ainsy que lesdits temoins m’on certifié conforme a la verité jen ai dressé le present acte que ledit declarant ainsy que lesdits temoins on signé avec moy. (*) Renvoyé : Françoise ; interligne : Carbon, depesche, sur sa … d’…
approuvé.

(Signatures :)

 
Bruneau
Carbon
Lasnie
Raimbault Savarrière
officier public
 
marechal des logis
Poisson
 
   
 
 
Haut