Retour

Archives départementales de la Mayenne
Mentions trouvées dans les registres paroissiaux et d'état civil

Chantrigné

   
 
   

1631 - Pose de la charpente de la chapelle Notre-Dame

   
   
 
   

Signalé par : Isabelle Michaut ( 16 septembre 2004)

 
   

Référence : BS. 1596-1635 (vue 90/114)

 
  Transcription complète.  
   
 
 
  La chappelle de Nostre Dame
de Chantrigné fut levée le
diziesme jour de jullit mil
six cent trente et un par Jehan
Perier maître charpentier. Les procureurs
pour la faire estouent Charles
Douesneau et François Espiart Martiniere
et René Jarry et Michel Besnard
prestre vicaire dudit Chantrigné.
 
   
 
   

1639 - Achat d'une croix d'argent

   
   
 
   

Signalé par Thérèse Coudurier (3 décembre 2003).

 
   

Référence : BMS 1636-1669 (vue 15).

 
  Transcription complète.  
   
 
 

Croix

La croix d'argent vermeil doré de la parroisse de Chantrigné
faicte par maître Jacques Le Seur, orpheuvre au Mans
pese cinq marcs et demy d'argent qui a esté
payé audit Le Seur à raison de vingt et huict livres le
marc et fait que ladite croix revient tant pour la doreure,
façon, fournissement d'argent etc. et la pomme qui n'est
que de laton doré à deux cent soixante et cinq livres
en ce compris huict livres qu'a cousté l'estuict et
soixante sols pour le port de ladite somme au Mans et rapport
de ladite croix et est outre en le payement d'icelle croix
la somme de six vingt livres leguée par deffuncte Julienne
Moussay 1640
 
   
 
 
1658 - Visite de l’évêque du Mans
 
   
 
   

Signalé par Jacques Roussel (5 avril 2005)

 
   

Référence : BMS 1636-1669 ( vue 66)..

 
  Transcription incomplète.  
   
 
   

Visite de monseigneur l’evesque du Mans
1658

 
       
 

Visite de
monseigneur
l’evesque du
Mans

Le samedy 3me jour d’aoust 1658 monseigneur Philibert
Emanuel de Beaumanoir de Lavardin evesque du
Mans arriva sur les deux heures après midy pour faire visite
en l’eglise dudit Chantrigné où il fut receu par venerable
Mre Estienne Duchemin - - - - - curé dudit Chantrigné
et doyen rural de Javron et par (Mes) (*) ses pretres habitués
en ladite eglise et par quantité de (Mes) les curez voisins
où il se trouva jusques au lundy 5me dudit moys
pendant lequel temps il administra incessamment le sacrement
de confirmation et le dimanche au soir y confera à plusieurs
l’ordre de tonsure.

(*) Mes Michel
Le Roux vicaire
Guilleaume Le Roy
Nicolas allard
Michel Cruchet
Nicolas Halle
Lazare Espiard
François Le(son)
Guillaume Douesneau.

 
   
 
   

1665 - Pose du tabernacle

   
   
 
   

Signalé par Thérèse Coudurier (3 décembre 2003).

 
   

Référence : BMS 1636-1669 (vue 85).

 
  Transcription complète.  
   
 
 

Tabernacle

Le 8 octobre 1665 Me Nicolas Eude, étoffeur de
tabernacles au Mans a placé un tabernacle devant le
grand autel de l'église de Chantrigné qui a cousté pris
en sa boutique au Mans la somme de quatre vingts dix
livres et six livres pour le port ou vin des garsons. Le
tout payé par Me Michel Le Roux prêtre vicaire dudit
Chantrigné et faisant l'office de procureur fabricier
de ladite église.
 
   
 
   

1666 – Enfant trouvé « dans le grand chemin »

   
   
 
   

Signalé par Jean Magnier (6 janvier 2006)

 
   

Référence : BMS 1636-69 (vue 86/169)

 
  Transcription par Jean Magnier  
   
 
 

Philippe ...
obiit 6 juin
1666.

Le 2 may 1666 a esté baptisé (*) par Me Roux pretre (*) sous condition
un enfant masle trouvé dans le grand chemin proche le bourg de Chan-
trigné. Et a esté nommé Philippe par Marin Le Roy et Julienne
Coquelin. Et paroist âgé d’environ quinze jours ou trois semaines.

 
   
 
   

1667 - Achat du reliquaire de saint Julien

   
   
 
   

Signalé par Thérèse Coudurier (3 décembre 2003).

 
   

Référence : BMS 1636-1669 (vue 89).

 
  Transcription complète.  
   
 
 

Relique de
saint Julien

Le reliquaire de Saint Julien de l'église de Chantrigné pese
un marc cinq onces moins 18 grains valant pour l'argent 45 l.t.
8 et 18 l.t. pour la façon qui a esté payé par Me Michel Le
Roux prêtre vicaire de Chantrigné et faisant la charge de
procureur fabricier aux dépens de la fabrice fors la somme
de vingt livres qu'il a donnée pour defuncte Julienne
Cruchet sa mère et treize livres cinq sols qui ont esté resservés
par l'eglise de sorte qu'il n'y a de la fabrice que 35 l.t. 3 s. plus
il luy a cousté pour l'aller querir au Mans le 22 juin 1667 70 s.
 
   
 
   

1672 – Changement de prénom

   
   
 
   

Signalé par Jacques Roussel (6 janvier 2004) et Jean Magnier (2005-12-09)

 
   

Référence : 1669-1672 BMS (vue 40).

 
  Transcription complète.  
   
 
 

B.
Marie Allard

Le second septembre 1672 monseigneur l'illustrissime et reverendissime
evesque du Mans Louis de la Vergne Mortemard de Tressan a changé le nom
de Guyonne fille de Marin Allard et de Jeanne Masson sa femme et luy
a donné celuy de Marie à Ambrieres dans sa visite.
 
   
 
   

1673 – Sépulture d’un pauvre garçon dont ne sçait le nom

   
   
 
   

Signalé par Jean Magnier (2007-04-04)

 
   

Référence : BMS 1673-1674 (vue 4/6)

 
  Transcription par Jean Magnier  
   
 
 
 

Le 23 septembre 1673 est decedé un pauvre garçon au village de Louverné qu’on a dit
etre de la Basoge dont on ne sçait le nom ; et son corps inhumé le 24 au cimetiere de ceans.

 
   
 
   

1693 - Baptême d’un enfant trouvé dans un pré

   
   
 
   

Signalé par Jean-Paul Chorin (2006-08-10)

 
   

Référence : BMS 1690-1694 (vue 33/42)

 
  Transcription par Jean-Paul Chorin  
   
 
 
 

Le 4 septembre 1693 a été trouvé exposé en un pré proche
le ruisseau de Vienne un enfans abandonné, lequel enfans a esté
apporté à l'eglise par Marie Grosset femme de Jean Nugues
et a esté baptisé soubs condition par nous Michel Leroux vicaire
et nommé Jean et tenu par ledit Jean Nugues et dame Renée
Chapon qui ne signe. Glose : Jean, approuvée.

 
   
 
   

1694 - Naissance et décès de triplés

   
   
 
   

Signalé par Anne-Marie Correia (2008-10-14)

 
   

Référence : BMS 1690-1694 (vue 41/42)

 
  Transcription complète  
   
 
 
 

Le 25 novembre 1694 sont nez et le 26 ont esté baptisez par
nous Michel Le Roux vicaire, Guillaume, Jean et Louise, fils et
fille gemeaux de René Delaunay et de Françoise Mille sa femme.
Parain dudit Guillaume, Guillaume Plagué, sa marainne
Michelle Le Meusnier. Et ledit Jean a esté baptisé soubs
condition, crainte qu’il n’eust esté deubmen baptisés au logis en
peril de mort. Et a esté nommé par Jean Foucault et par
Marie Bansard. Et parain de ladite Louise Pierre Espiard et sa
maraine Louise Grosse (?), tous lesquels ont declaré ne signer.

(Signature)
M. Roux

Même page :
Décès de Guillaume le 4 décembre suivant, et de Jean et Louise le 7 décembre. 

 
   
 
$

1696 - Baptême de la petite cloche

   
   
 
   

Signalé par : Isabelle Michaut (22 septembre 2004)

 
   

Référence : BMS 1694-1704 (vue 21).

 
 

Transcription incomplète.

 
   
 
 
La petite
cloche
Le 4 octobre 1696 a esté fondue la petite cloche de la
paroisse de Chantrigné par Pierre Moreau maître fondeur
lorain [?] demeurant en la ville du Mans et le 5 a esté
beniste par maître Louis Bottu prêtre curé de Chantrigné et
doyen de Lassay bachellier en theologie, et a esté nommée
Renée par messire Jacques Paul Joseph Chevallier seigneur
de l’Isle et autres lieux et seigneur de ladite paroisse
de Chantrigné et par demoiselle Elizabeth Catherine de l’Isle sa soeur,
presents Jean Martin de Logé escuyer seigneur de Cigné
et Jean Rommagne lieutenant de la ville d'Ambrière
Claude de Rommagné advocat à Mayenne, Pierre
Bottu conseiller du roy controlleur et grenetier au
siège de la ville de Lassay maître Michel Le Roux prêtre
vicaire et procureur fabricier de ladite paroisse et maître
Estienne Bourgneuf prêtre de ladite paroisse et plusieurs
habitans soussignez.
Glose : Elizabeth Catherine : approuvé.

(Signatures )

Paul Jaque Joseph Delisle
Dugast
Jean Delogé ; Elisabeth Catherine de Lisle
Rommaigné ; Du Gast ; P. Bottu
Romaignée ; L. Espiard ; M. Roux
Bottu

 
   
 
   

1698 - Baptême d’un enfant illégitime
(engagements du père)

   
   
 
   

Signalé par Jean Magnier (2005-11-30)

 
   

Référence : BMS 1694-1704 (vue 38/118)

 
  Transcription par Jean Magnier  
   
 
 
 

Le 21 mars 1698 est né et a esté baptisé soubz
condition crainte qu’il n’eust esté deubment baptisé
au logis en peril de mort par Pierre Espiard, par
nous Michel Le Roux vicaire, Michel fils illegitime
de Renée Le Tertre et de Anne Roger, au rapport
dudit Le Tertre qui nous a dit et declaré estre
à luy et s’est obligé le norrir et entretenir et
faire instruire en la foy catholique, apostolique
et romaine jusques en l'aage de (un mot barré : gagner ?) discretion.
Son parain Michel Douesneau, sa marainne
Scolastique Moreau qui ne signet. Rayé un mot nul.

(Signature)
M. Roux

 
   
 
   

1698 - Baptême d’une enfant illégitime
(« personne n’y avoit cooperé » que le père)

   
   
 
   

Signalé par Jean Magnier (2005-11-30)

 
   

Référence : BMS 1694-1704 (vue 39/118)

 
  Transcription par Jean Magnier  
   
 
 
 

Le 17 avril 1698 est née et le 19 a esté
baptisée par nous Michel Le Roux, vicaire,
soubs condition crainte qu'elle n'eust esté deubmen
baptisée au logis en peril de mort par Jeanne
Amiard, Estiennette fille illegitime de René de
Girardin, escuyer, sieur de la Verrye, et de Guillemine
Provost, au rapport de ladite Le Provost qui nous
a dit et déclaré en presence de Guillaume Hallé,
sieur du Rocher, d’André Cruchet, de Michel Le
Marié, de François Dromer et de plusieurs autres
qu’il estoit du fait dudit sieur de Girardin
et que personne n'y avoit cooperé que ledit
sieur de Girardin. Son parain Mre Estienne
Besnard, clerc tonsuré, sa marainne Renée
Chapon dame du Rocher, qui ne signe. Ladite
Provost a dit et declaré ne signer et ledit
Dromer.

(Signatures)

Dromer
Besnard
G. Hallé
M. Lemarié
A. Cruchet
1698
M. Roux

 
   
 
   

1725 – Réconciliation du cimetière

   
   
 
   

Signalé par Thérèse Coudurier (15 décembre 2003).

 
   

Référence : 1722-janv. 1733 BMS (vue 41).

 
  Transcription complète.  
   
 
 
  Le 12 juillet 1725 le cimetière de cette paroisse a été réconcilié
de l'interdiction qu'il avoit souffert par l'effusion
du sang de François Le Meunier causée par les violences de Simon Ter-
tereau et de Jacques Gary gardes de la brigade de Mayenne et d'Ambrières
le dimanche dans l'extase du Saint Sacrement troisième juin de cette année,
par nous curé soussigné en vertu de la commission à nous donnée par
maître Pierre Edouard Bottu vicaire general de monseigneur l’evêque du Mans
en datte du sept juillet 1725 consequemment à la sentence dudit maître
Pierre Edouard Bottu aussi vicegerent de monsieur l’official du Mans en datte
du même jour vu les conclusions du promotteur en datte du même jour
consequemment à l’ordonnance dudit M. vicegerent en datte du même
jour sur les informations faites par maître Pierre Du Tertre curé de Loré
doyen curé de Passais au Maine le deuxieme jour de juillet 1725 suivant
la commission dudit M. vicegerent du vint deux juin 1725 donnée sur
la requête presentée par M. Belin avocat au Mans comme son procureur.
Rayé quatre mots nuls. Glose le dimanche dans l’octave du Saint Sacrement
troisieme juin de cette année. Approuvé. C. de L’Isle curé.
 
   
 
   

1727 - Bénédiction de cloches

   
   
 
   

Signalé par : Valerie Duroy (14 juin 2004)

 
   

Référence : BMS. 1722-janv. 1733 ( vue 52).

 
  Transcription incomplète (les mots manquants ou douteux sont indiqués en rouge).
Si vous pouvez compléter cette transcription, n'hésitez pas à écrire aux Archives !
 
   
 
 
 

(page gauche)

Le troisieme jour de [sic] d’avril 1727 les cloches de Chantrigné
ont été benites par messire Charle de Lisle du Gast
docteur de Sorbonne curé dudit Chantrigné, et
ont été nommée savoir la grosse Charle Louis Julien
la seconde Philippe René Barbe, la grosse nommée
par messire Philippe René de Lisle son procureur Charle de
Lisle susdit et par haute et puisante damme
Louise Henriette du . . . marquize de
Hauteville damme de la Malindrière
et autres lieux representés par haute

(page droite)

et puissante demoiselle Charlotte Louise
du Hardas de Hauteville. La seconde nommée Philippe
René Barbe par maître François Robert Tanquerel
avocat en parlement ancien conceiller du roy
procureur de l’hôtel de ville de Mayenne et
echevin de ladite ville seigneur des Coudrés dans ladite
paroisse et par damme Marie Urbaine Le Pannetier veuve
feu maître Renée Tanquerel ecuier
conseiller du roy procureur de la marechaussée
de Mayenne conceiller raporteur du point d’ (sic)
d’honneur par devant nos seigneurs les marechaux
de France procureur general du duché
pairie de Mayenne

(Signatures : )
Charlotte Louise du Hardaz
M.U. Le Pannetier Tanquerel
F.R. Tanquerel
C. de L’Isle
messire : approuvé. De L’Isle.

 
   
 
   

1763 - Bénédiction de deux cloches

   
   
 
   

Signalé par Jean Magnier (2006-12-20)

 
   

Référence : BMS 1759-64 (vue 142/201)

 
  Transcription par Jean Magnier  
   
 
 

 

La grosse cloche pese sept cent vingt trois livres.
La seconde cinq cent quarante quatre.

(page gauche)

Le septieme may mil sept cent soixante
trois, nous Julien Louis Bouge maitre ès arts
gradué de l’Université d’Angers pretre
curé de la paroisse de Chantrigné soussigné,
avons donné la benediction aux deux cloches de
notre eglise par commission à nous adressée en
datte du vingt trois avril dernier signée Baudron
vicaire général ; lesquelles ont été nommées la
premiere Catherine Anne Jeane par messire
Jean René Tanquerel, ecuyer, procureur general
fiscal de la barre ducalle et pairie de Mayenne
et subdelegué de l’intendance de Tours en  l’election
dudit Mayenne, et très haute et très puissante
demoiselle mademoiselle Catherinne Anne de
Lisle du Gast, dame de cette paroisse, de Saint
Fraimbault des Prières, de Saint Loup du Gast et
autres lieux, representée par dame Françoise
Tanquerel epouse de messire Jean de Hercé
chevalier seigneur du Plessis, du Coudray et autres

(page droite)

lieux ; la seconde nommée Perrine
Julienne Françoise par le susdit messire
Jean René Tanquerel et la susditte dame
Françoise Tanquerel de Hercé ; presence de Mes
Louis Edard de la Butte pretre vicaire du Horps,
Louis Guilmard, Jean François Douetau pretres vicaires
de cette ditte paroisse, Michel Oger et Gabriel
Michel Fortin pretres, demoiselle Michelle
Cherbonnier, David Bouge et Michel Hallé
procureur actuel de fabrique de cette eglise
soussignés.

(Signatures : )

Tanquerel de Hercé  | J. Tanquerel
L. Edard pretre | L. Guilmard pretre
J. Doiteau pretre
Gabriel Fortin pretre | Michel Oger pretre
M. Cherbonnier
D. Bouge | M. Hallé
J.L. Bouge curé de Chantrigné

 
   
 
   

1772 - Confirmations par l’évêque de Dol ;
fièvres putrides

   
   
 
   

Signalé par Pascal Chopin (2008-01-12)

 
   

Référence : BMS 1771-1777 (vue 65/211)

 
  Transcription complète.  
   
 
 
 

Monseigneur Urbain René d’Hercé evêque de Dol a donné
la confirmation dans cette eglise à près de 800 personnes de la paroisse
le dimanche 20 septembre, et le lundi et mardi suivant les fievres putrides
etoient repandües dans presque toute la paroisse dans ce tems et même
dans le presbitere. Il confirma plusieurs autres paroisses ici mais il
confirma à Mayenne, à Laval et dans tous les environs.

 
   
 
   

1779 - Confirmations par l’évêque du Mans

   
   
 
   

Signalé par Pascal Chopin (2008-01-12)

 
   

Référence : BMS 1778-1782 (vue 56/135)

 
  Transcription complète.  
   
 
 
 

Monseigneur de Gonsans evêque du Mans a donné la confirmation
en cette eglise le 13 octobre 1779. Il confirma de la paroisse viron 360
personnes. Il etoit dans le cours de ses visites, il fut reçu par Mr
Binet curé et Mrs Binet, Bouvet et Touchard vicaires.

 
   
 
   

1781 - Noyade de l’enfant du meunier

   
   
 
   

Signalé par Jean Magnier (2006-10-12)

 
   

Référence : BMS 1778-1782 (vues 88-89/135)

 
  Transcription par Jean Magnier  
   
 
 
 

(vue 88)

Le dix huitieme jour de mars mil sept cent
quatre vingt un par nous vicaire soussigné a é
inhumé dans le cimetiere de cette paroisse
après en avoir obtenu permission de monsieur de
Grandjardin  juge général criminel de la barre ducale
et duché pairie de Mayenne en datte du présent jour,
signé J.F. Dupont avec paraphe, le corps de Charles
Papoin fils de René Papoin meunier de Boitard
en cette paroisse, et d’Anne Taburet ses pere et mere,
lequel a été trouvé noyé hier matin dans la rivière
qui avoisine ledit moulin, présents François et René
Plagué soussignés, ledit Charles Papoin âgé de six ans
et demi. Deux mots raÿés nuls.

(Signatures)
F. Plagué | René Plagué
R Touchard pretre vicaire

(vue 89)

Sur un billet inséré dans le registre :

Nous Joseph François Dupont de Grandjardin avocat
en parlement juge general criminel de la barre ducalle et
duché pairie de Mayenne, authorisons monsieur le curé
de la paroisse de Chantrigné d’inhumer dans le cimetiere
de la paroisse l’enfant du meunier de monsieur de Hercé
qu’on a trouvé noyé au cas neantmoins qu’il lui paroisse
avec certitude que la mort de cet enfant ne soit d’effet
de la malice ny de l’imprudence de personne. Donné à
Mayenne en notre hôtel le dix huit mars mil
sept cent quatre vingt un.

(Signature :)
J. F. Dupont

 
   
 
 
Haut