Retour

Archives départementales de la Mayenne
Mentions trouvées dans les registres paroissiaux et d'état civil

Bouessay

 
   
 
   

1607 - Nomination de collecteurs de sel

   
   
 
   

Signalé par Françoise Gautier (2005-04-12).

 
   

Référence : registre BMS 1560-1637 ( vue 83/127).

 
 

Transcription incomplète.

 
   
 
 
  167
Dimanche dix - - - - -

Ce dimanche duziesme de decembre mil
six cens sept a yssue de grande messe et son
de cloche se sont congrégés et assemblés les
manans et habitans de ceste paroisse
au davant de la porte de l’eglise où on a
de coustume s’asembler et ont elu et
nommé pour collecteurs de l’impot du sel
chacuns de Mathurin Bonneau et Hyerosme
Legaigneux pour chaques des moitiés
lesquelz collecteurs susditz feront l’assiette
et recollect dudit impost selon et au dezir
de l’esdit et ordonance du roy
- - - - - à ce que aucsun n’en prétende - - - - -
d’ignoranse d’ignorence d’ignorence (sic)

 
   
 
   

1636 - Baptême de la petite cloche

   
   
 
   

Signalé par Françoise Gautier (12 avril 2005).

 
   

Référence : registre BMS 1636-1692 ( vue 1/176).

 
 

Transcription incomplète.

 
   
 
 
  Le vingt troissiesme jour du mois
de juillet mil six cens trente et six
a esté fondue et baptisée une petitte
cloche qui a esté degrossie de soixante
livres. Elle pese à present deux cent
livres
- - - - - Elle
porte le nom de Susanne ; a esté son
parain Guy Louis de Longueil escuier
sieur des Chesnaies et damoiesselle
Susanne Le Barbier dame des Chesnais
de la Roche et de Chevillé marainne

Le premier jour du mois d’aoüst mil six
cent trente et six a esté par nous curé
de Bouessay baptisée une grosse cloche - - - - -
deux cent quattre vingt quatre livres - - - - -
- - - - - faicte toutte - - - - - trois cent
livres de mestail - - - - -
la faire ; a esté son parain frere - - - - -
Coussin docteur en theologie prieur de
Belle Branche et damoisselle Magdeleine
de Torchard dame de la - - - - -
marraine

 
   
 
   

1662 - Bénédiction de la grosse cloche

   
   
 
   

Signalé par Signalé par Françoise Gautier (20 mars 2005).

 
   

Référence : registre BMS 1636-1692 (vue 82/176).

 
 

Transcription incomplète.

 
   
 
 
Cloche benite
1662

Elle pese
deux cens
quatre vingt
livres ou environ

(vue 82 page gauche)

Le 14 juin 1662 la grosse cloche
de l’eglise de Boissay a esté refondue, et le 16
dudit mois benite par nous curé dudit
Boissay soubssigné, et ce en vertu de
commission à nous adressée de la part
de monseigneur l’evesque du Mans
et ladite cloche nommée Gabriel Louise
par Mre Gabriel de Chourses pretre
prieur commendataire de Solesmes
Boissay et Bousse seigneur de
Beauregard, et dame Louise
Mocquereau vefve de messire
Christophle Foucquet vivant conseiller
du roy en ses conseils et procureur
general au parlement de Metz.

(Signature : )
E. Briceau

   

 

Cloche
benite
1662

Elle pese
quatre cens
livres ou
environ.
Et de petite
qu’elle estoit
auparavant
a esté faicte
la grosse.

Partant les
deux cloches
ensemble pesent
six cens quatre
vingt livres
qui est deux cens
cinquante livres
plus que les
anciennes.

(vue 82 page droite)

Le trentiesme jour de juillet
1662 la grosse cloche de
l’eglise de Boissay a esté benite
par nous curé de Boissay
soubssigné, et ce en vertu et
commission à nous adressée de
la part de monseigneur l’evesque
du Mans et ladite cloche
nommée Anthoine . . . par
Anthoine Hyacinthe de Longueil
escuyer seigneur des Chenets et
de Chevillé et demoiselle
L. . . Ménage par sa procuration
adressée à Jeanne Huchelou.

(Signatures :)

Anthoine Hyacinthe de Longueil
Janne Huchelou
E. Briceau

 
   
 
   

1667 - Bénédiction de la grosse cloche

   
   
 
   

Signalé par Signalé par Françoise Gautier (20 mars 2005).

 
   

Référence : registre BMS 1636-1692 (vue 92/176).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 
La grosse
cloche
Le vingt et uniesme juillet
mil six cent soixante et sept
nous en vertu de commission de
monseigneur l’evesque du Mans
avons beny la grosse cloche
de l’eglise parochiale Saint Martin
de Boissay laquelle a esté
nommée Louise par messire
Anthoine Hyacinthe de
Longueil chevallier seigneur
des Chesnets, Chevillé et Chantepie
et dame Perine Esnoult espouse
de mre Henry de Chevreüe
chevalier seigneur dudit lieu pour et
au nom de damoiselle Louise
Marie de Torchard dame
de la Panne.

(Signatures : )

Perrine
Esnault
Anthoine Hyacinthe Delongueil
Fransoise Richard
De Cheverüe
Gille de Lahayë
Alexsandré Clache
René Marc du Boisjourdan
E. Briceau

 
   
 
   

1700 - Bénédiction de la petite cloche

   
   
 
   

Signalé par Signalé par Françoise Gautier (12 avril 2005).

 
   

Référence : registre BMS 1692-1731 ( vue 45/197).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 
Benediction
de la
petite
cloche
Le vingt et cinquesme jour de septembre
mil sept cent nous curé de Boissé
soussigné en vertu de commission de
monsieur le grand vicaire de monseigneur
l’evesque du Mans a nous adressante
avons beny la petite cloche de nostre
eglise paroissiale de Saint Martin de Boissé
laquelle a esté nommée Marie Renée
par messire Joseph François Gilbert
de Longueil chevallier pour et au nom
de Mre René François Fontaine sieur
de la Crochinière conseiller
segretaire du roy maison couronne
de France et de ses finances receveur des
tailles de l’election de La Fleche, et
damoiselle Marie Anne Elisabeht (sic)
de Longueil

(Signatures : )

Marie Anne Elisabet
de Longueil
A. Rafflé

 
   
 
   

1700 - Bénédiction de la grosse cloche

   
   
 
   

Signalé par Signalé par Françoise Gautier (12 avril 2005).

 
   

Référence : registre BMS 1692-1731 ( vue 46/197).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 
Benediction
de la
grosse
cloche
Le quatorziesme jour d’octobre 1700 nous
curé de Boissé soussigné en vertu de
commission de monsieur le grand vicaire de
monseigneur l’evesque du Mans avons
fait la benediction de la grosse cloche de
cette eglise en observant les ceremonies
prescriptes par notre Mère la Sainte Eglise
laquelle a esté nomée Marie Anne
Estiennette par Dom Estienne de
Noyelle pretre religieux prieur titulaire
du prieuré de Solesme seigneur dudit lieu
et dudit Boissé et par dame Marie Anne
Raoul veufve messire Anthoine Hiacinthe
de Longueil en son vivant chevallier seigneur
des Chenetz de Chevillé et autres lieux et
ladite dame Raoul dame de Fresnay et Saint
Loup

(Signatures : )
F.E. Denoyelle prieur de Soulesme
Marie Anne Raoul
F. Chopin
Fouin
Charles de Longueil
Lemaistre
A. Rafflé

 
   
 
   

1758 – État des droits de la cure de Bouessay

   
   
 
   

Signalé par Marie-Hélène Bénazet (2006-05-31)

 
   

Référence : BMS 1731-1768 (vue 150/238)

 
 

Transcription par Marie-Hélène Bénazet

 
   
 
 
 

(vue 150 gauche)

Memoire et
nota des droits
de la cure de
Boissay près
la ville de Sablé,
de peur qu'ils ne fussent perdus ou observés.

En mil sept cent cinquante sept ayant pris possesion de la cure
de Boissay, je soussigné me suis appliqué à connoitre comment
et de quelle maniere se percevoit son revenu et en quoy il
consistoit.

1° Il y a le temporel de la cure qui a bien diminué par la route
royale de Sablé à Laval. 2° Les dixmes novalles mentionnées aux
memoires des novalles, et la moitié des petites dixmes dont le
total se ramasse sur le cellier de la cure et se partage moitié
par moitié avec l'annexe au prieuré de Solesme. 3° Le tiers
des grandes dixmes, lesquelles se ramassent dans la grange dimeresse
de l'annexe de Solesme, laquelle grange est entretenue aux seuls
depens du prieuré de Solesme ; chacun y est pour son tiers à
ramasser et à battre et à partager ; la grande aire doit estre
tenue preste à battre Celui qui ramasse le grand trait a droit de
choisir le paillié qu'il jugera à propos. 4° Les dixmes de gorins,
d'agneaux, laines, pois et bleds noirs dans toute la paroisse
excepté
les cinq lieux ou metayries de l'annexe de Solesme qui les perçoit,
Bellebranche n'ayant que le tiers des grains à la grange dimeresse.
5° Les dixmes de jardins dans toute l'etendüe de la paroisse sans
exception lorsque lesdits jardins sont ensemencés en froment
orge ou meteil ; des dixmes de lin et de chanvre ;
pour ce qui est des lins et chanvres l'annexe au prieuré de
Solesme prend tout le coté de laditte paroisse tendant
vers Saint Loup ; à prendre par le chemain qui
commence au carrefour de la Touche Saint Pere
à venir par Hucheloup et par les Barres, et du
carrefour dudit lieu des Barres à venir droit au bourg

(vue 150 droite)

et finit et termine au gué du moulin de Puyverd
sans passer la riviere ; et en outre ledit prieur
de Solesme prend la dixme de lin et chanvre
à la closerie des Guestieres et Chalosiere sans
passer le chemain ; et quand au reste de laditte
paroisse le curé dudit Boissay prend touts les
lins et chanvres sans exception.
Touts les lieux et metayrie de l'annex de Solesme sont
obligés de payer la dixme, à la reserve d'une seule
piece de terre nommée la Faye (Fuye ?) qui est située vis à
vis de la grange dimeresse, et environ un quartier
de vigne dans le grand clos de Boissay pour toutes
les terres du domaine de la cure ne doivent aucunes
dixmes ; l'on poura voir le reste dans les memoires de
novalles anciens et nouveaux, et dans ceux qui marque
la perception des novalles de chaque année, monsieur
Foquereau mon ancien prédecesseur et monsieur Clerbault
mon dernier prédecesseur ont joui de la cure de Boissay
de la maniere que je viens de marquer ; et cela est
assuré sur le temoignage de mademoiselle Geré anciene
fermière de l'annexe de Solesme, de Anne Fautin
veuve Bodinier et Guillieaume Bodinier son fils,
derniers fermiers, et de monsieur Joseph Clerbault
prestre chaplain du château des Chenets, neveu de
mon dernier prédecesseur qui a eté environ douzes
à trezes ans vicaire de cette paroisse, et des anciênes
personnes qui m'ont dit la mesme chose.

Nota

Il paroist quelque difference de perception de dixmes
d'agneaux, laines, pois, gorins, bleds noirs dans un ancien
registre, mais tout consideré je voy que cette difference
a eté faitte pour le bien de la paix et pour eviter aux
embarras et contestations, et cela m'a paru revenir à la
mesme valleur tant pour les uns que pour les autres.
C'est ce qui a fait, je croi, que depuis un si longtems on n'a
point interrompu l'usage de percevoir lesdittes dixmes
comme elles sont mentionnées cy dessus. François Y.
Bion pretre curé.   Voyez la fin du registre de 1707 (*).

  (*) Rien n’a été trouvé à la fin du registre de 1707 (vue 80).
   
Ce qui est
battonné dans
toute la page
etoit de nulle
valleur
et à ne servir
de rien pour
le tems present
et pour
l’avenir.

(vue 151)

(Le texte de la page est entièrement « battonné ».)

 

 
   
 
   

1759 – Travaux à l’église

   
   
 
   

Signalé par Marie-Hélène Bénazet (2006-05-31)

 
   

Référence : BMS 1731-1768 (vue 159/238)

 
 

Transcription par Marie-Hélène Bénazet

 
   
 
 
 

Messire Henry Gaston des Hayes et dame Marguerite
Baralery son epouse seigneurs des Chenayes ont fait
construire l'arcade de l'eglise de Boissay et les deux
petits autels qui l'accompagnent à leurs frais.
Ledit ouvrage a eté parachevé le 24 novembre 1758.
François Yves Bion curé de cette paroisse a donné
et fait placer la chaire predicatoire le pepitre
du coeur le 3 novembre 1758 et a fait otter
un banc de massonnerie qui regnoit tout au
tour de la nef pour mettre les bancelles jusqu’au
près du mur, et a fait otter les confessionneaux
qui avoisinoient les petits autels ; et le 24
mars 1759 a donné et fait placer la table
de communion ; il n'y en avoit point dans
l'eglise de Boissay. Il n'y avoit point aussi de
sacristie ce qui obligoit les ministres de l'autel
de s'habillier à la vue de tout le public ; et le
dit curé fit construire la sacristie à ses frais
et commencea à y faire travaillier le 3 du
mois d'octobre 1759. Dans la mesme année 1759
les decimateurs ont achetés les antiphonaires
et le graduel ; l'on a aussi acheté les six
chandeliers du grand autel aux depens d'une
queste faitte dans la paroisse. Dans le mesme
tems, les figures du grand autel et des petits
ont eté repeintes la plus grande parties par
la devotion de quelques particuliers.

 
   
 
   

1759 - Bénédiction de deux chapelles et autels

   
   
 
   

Signalé par Marie-Hélène Bénazet (2006-05-31)

 
   

Référence : BMS 1731-1768 (vues 164-165/238)

 
 

Transcription par Marie-Hélène Bénazet

 
   
 
   

Benediction
des deux
petits
autels
de l'eglise
de
Boissay

(vue 164)

Le vingt octobre mil sept cent cinquante et neuf nous
Loüis Chapron prêtre curé d'Epineu le Seguin doyen rural
de Brulon assisté de mtre Franscois Yves Bion curé de Boissay
et de Joseph Clerbault son vicaire, après la permission à nous
adressée pour benir deux chapelles et autels faisant partie
de l'eglise dudit Boissay, la permission en datte du dix sept mars
de la presente année signée Hersan vicaire general, avons
procedé et beni les deux dittes chapelles et autels, en
observant les ceremonies prescrites dans le rituel du diocese.
Les deux susdittes chapelles et autels ont êtes edifiés par la

(vue 165)

pieté, soins et frais de messire Henri Gaston Deshayes, chevalier
seigneur de Cry, des Chenets, la Perrine, Vaugois, Lestrés, Saint Loup,
Ballée, et de plusieurs autres lieux, lequel avec mrs le curé et  vicaire
ont signé avec nous, ledit jour et an que dessus. (Signatures :) Deshayes
Guyon pretre | J.Clerbault pretre | François Y. Bion pretre
Chapron.

 
   
 
   

1759 – Assemblé des habitants
fixant la taille assujettie à la ferme du domaine du curé

   
   
 
   

Signalé par Joël Desnoë ( 2003-12-15).

 
   

Référence : registre BMS 1731-1768 ( vues 235 à 238)

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 
  (vue 235, page droite)

Assemblée des habitants de
Boissay qui consentent
que le domaine de
monsieur le curé ne paye
que 10 l.t. de taille
quand il sera
affermé.

Le dix huitième jour
de mars mil sept cent cinquante
neuf à l’issue de la grande messe
paroissialle de Boissay au Maine
près Sablé

DEVANT nous Pierre
Charpentier sieur du Pé notaire et
tabellion royal au Maine seul
reservé par Sa Majesté pour la
résidence des paroisses de Beaumont
Pied de Boeuf, de Boissay et de Saint Loup
près Sablé demeurant audit Saint Loup soussigné.

Ce sont le general manans et
habitans de ladite paroisse de Boissay
assemblez en la manière ordinaire
au devant de la petite porte et
principalle entrée de l’eglise
dudit Boissay lieu où se tiennent
ordinairement les assemblées de la
ditte paroisse à la requeste de
maître François Yves Bion pretre
curé dudit Boissay et y

(vue 236, page gauche)

demeurant maison prebiteralle
en les personnes de René Noyer
procureur sindic Louis Le Personnier
cabaretier, René Bruneau metayer
a Vallée, Louis Renou closier,
Pierre Sauvé charpentier, Michel Le
Lievre metayer, Guillaume Le
Lievre aussi metayer, René Roguet,
journalier (?), Guilleaume Coignard metayer,
Charles Maslin, Jean Bouri, Jean
Duval metayer au Busson, Jean
Houdayer metayer, Jean Sauvé, Pierre
Baffour, Jacques Hesteau aux Barres,
Jean Brossier journallier, Pierre
Pontonnier closier à la Maison
Neuve, Louis Peschard metayer,
Jean Lesage metayer et autres
faisant la majeure partie des
habitans dudit Boissay aux-
quels ledit sieur Bion curé a

(vue 236, page droite)

remontrée qu’il veut
affermer le domaine de la
cure dudit Boissay et que
comme messieurs les curez et prêtre[s]
ne payent point de taille et que
s’il continuoit de faire valloir
ledit domaine lesdits habitans
n’en auroient aucun proffit
il les engage à fixer ce que
ledit domaine payera de
taille par an s’il afferme
ledit domaine. Lesdits habitans
deferant à la proposition
dudit sieur curé ont declarez
et declarent par ces presentes
qu’ils consentent que celuy qui
aura à ferme ledit
domaine ne payera

(vue 237, page gauche)

à l’avenir que la somme
de dix livres de
taille par an et les autres
imposition à proposition
qu’il ne poura estre
augmanté, ce qui a été
accepté par ledit sieur Bion
curé de Boissay pour le
fermier à qu’il
affermera ledit domaine
le tout a été ainsi
voullu stipulé consenti
et accepté par lesdits
habitants et par ledit sieur
curé de Boissay et à
quoy ils s’obligent
respectivement chascun

(vue 237, page droite)

a leur égard renonçant
etc.
Dont et de tout ce que
dessus avons jugez lesdites
parties de leurs
consentement après
lecture. Fait et passé
audit Boissay au lieu susdit
ès présences de
tesmoins à ce requis et
appellez. Ledit sieur curé
a signé, lesdits habitans
ont signez excepté ceux
qui ont declarez
ne sçavoir signer de
ce enquis et interpellez

(vue 238)

soussignez en la
minutte des presentes
François Y. Bion pretre et
R. Bruneau, René
Noyer, Jean Le
Sage, P. Sauvé, Jean
Chereau, Philippe Couët
et de nous Charpentier
notaire royal susdit
et soussigné, laquelle
a été controllée au
bureau de Sablé le
vingt six mars mil
sept cent cinquante
neuf par Derville qui
a reçu douze sols
Signé Derville Philippe
Couët sieur Desprez et de

(vue 238, page droite)

Jean Chereau marbrier
demeurants au bourg
dudit Saint Loup.
Rayé un mot nul

(Signature : )

Charpentier Du Pé,
notaire royal

Scellée.

(En marge : )

Il nous appartient pour
la formulle et pour la
confection de la minutte
trois livres deux sols cy . . .
3 l.t. 2 s.

0 d.

et pour le controlle douze
sols cy . . . . . . . . . . . . . .
0 12  
et pour la présente coppie
vingt quatre sols cy . . . . .
1 4  
Total quatre livres
dix huit sols
     
 
   
 
   

1783 - Autorisation d'installer l'ancien tabernacle
sur le nouvel autel

   
   
 
   

Signalé par Françoise Gautier ( 2006-04-16).

 
   

Référence : registre BMS. 1783-1792 (vue 12/97).

 
 

Transcription incomplète.

 
   
 
 
 

Je vous - - - - - - la permission que vous demandez
avec la faculté d’etablir votre ancien tabernacle
qui est dans votre sacristie sur un autel que
vous pourrez faire construire près la table de
communion et rien ne sera derangé pour vos
ceremonies. Vous pourrez faire tendre une pièce
de tapisserie entre le dit autel provisoire et le
grand autel pour, pendant la construction, garder
plus de decence vous devez avoir M. l’abbé
Morice actuelement. J’ai l’honneur d’être
(Monsieur ?) avec tout le respect et le plaisir de
vous être bon à quelque chose,
votre tres humble et tres
obeissant serviteur. (Signature : ) F. Chéhére

(Au Mans ?) le
16 febvrier 1783

 
   
 
   

1783 - Démolition et reconstruction du grand autel

   
   
 
   

Signalé par Françoise Chamaillard ( 2005-05-19).

 
   

Référence : registre BMS. 1783-1792 (vue 13/97).

 
 

Transcription complète (par Françoise Gautier).

 
   
 
 
 

(imprimé : )

François-Gaspard de Jouffroy-Gonssans,
par la grace de Dieu & Ordination Apostolique, evêque du
Mans, Conseiller du Roi en tous ses Conseils, &c.

(manuscrit :)

Vû la requête à nous présentée par le sieur François
Yve Bion curé de Boessay près Sablé de notre diocese,
tendante à ce que pour les raisons y contenues il nous
plût permettre la demolition et reconstruction du
grand autel de l’eglise de ladite paroisse. Nous tout
consideré avons permis et permettons par les présentes
la demolition et reconstruction du grand autel de la
dite paroisse, de laquelle reconstruction nous serons
avertis pour par nous en être ordonnée la bénédiction ;
permettons audit sieur curé de transporter le Saint Sacrement
avec la decence et les ceremonies en tel cas requises
sur un autel orné à cet effet et même de faire placer
une table decemment ornée près l’appui de communion
et d’y celebrer les saints misteres après y avoir mis une
pierre sacrée. Lequel autel provisoire sera separé
de la place où l’on construira le nouveau grand autel
par une tapisserie decente afin d’ôter aux fidelles
l’aspect de la nouvelle reconstruction. Donné
au Mans sous le sing de l’un de nos vicaires
generaux, sous le sceau de nos armes et le contreseing
[de notre secretaire, le] douze febvrier mil sept cent
quatre vingt trois. Glose : sous.

(Signatures : )

[D]uperier vicaire general

Par Monseigneur
F. Chéhére

 
   
 
   

1783 – Commission de l'évêque du Mans
pour la bénédiction de l’autel

   
   
 
   

Signalé par Françoise Chamaillard (2005-05-19).

 
   

Référence : registre BMS. 1783-1792 (vue 14/97).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 
 

(imprimé : )

François-Gaspard de Jouffroy-Gonssans,
par la grace de Dieu & Ordination Apostolique evêque du
Mans, Conseiller du Roi en tous ses Conseils, &c.

(manuscrit :)

Nous commettons Me F. Chéhére notre secretaire
pour benir le grand autel de l’eglise paroissiale
de Boussay nouvellement construit, en observant
les ceremonies prescrites par le nouveau rituel
de notre diocese. Donné au Mans sous le seing de
l’un de nos vicaires generaux, le sceau de nos armes
et le contreseing de notre secretaire, le vingt six
octobre mil sept cent quatre vingt trois.

(Signature : )
Fay, vicaire general

Par Monseigneur
(signature illisible)

La benediction du grand autel de cette
paroisse est inscritte cy dessus. [= vue 13]

 
   
 
   

1783 – Commission de l'évêque du Mans
pour la bénédiction des statues

   
   
 
   

Signalé par Françoise Chamaillard (2005-05-19).

 
   

Référence : registre BMS. 1783-1792 (vue 28/97).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 
  (imprimé )
François-Gaspard de Jouffroy-Gonssans,
par la grace de Dieu & Ordination Apostolique evêque du
Mans, Conseiller du Roi en tous ses Conseils, &c.

(manuscrit)
Nous commettons Me Charles Levillain ancien curé
de Saint-Brice pour benir les trois statues nouvellement faittes
pour l’eglise de Boessay en observant les ceremonies
prescrites par le nouveau rituel de notre diocese.
Donné au Mans sous le seing de l’un de nos vicaires
generaux, le sceau de nos armes et le contreseing de
notre secretaire, le vingt six octobre mil sept cent
quatre vingt trois.

(Signature : )
Hay, vicaire general

Par Monseigneur

(1 signature illisible)

La benediction desdittes statues est inscritte
cy dessus page 4 folio verso. [= vue 19]

 
   
 
   

1784 - Bénédiction des statues du grand autel

   
   
 
   

Signalé par Françoise Chamaillard (2005-05-19).

 
   

Référence : registre BMS. 1783-1792 (vue 19/97).

 
 

Transcription complète (par Françoise Gautier).

 
   
 
 
 Benediction
des
statües
du
grand
autel
de cette
eglize
de
Boissay
Le treize mars mil sept cent quatre vingt quatre, en conséquence
de la commission de monseigneur l’illustrissime et reverendissime
eveque du Mans en date du vingt six octobre dernier, signée
Fay vicaire général, nous, Charle Levillain ancien curé de Saint Brice,
avons fait la bénédiction des statues de saint Martin patron
de cette paroisse, de saint Pierre apôtre et de saint François
d’Assise, suivant les cérémonnies préscrites par le nouveau
rituel de ce diocèse. En présence de Maître François Yve
Bion curé de céans et de Maitre Nicolas Morice vicaire,
qui ont signé avec nous. (Signatures : ) François Y. Bion pretre curé ;
N. Morice pretre vicaire ; Levillain ancien curé.
 
   
 
 
Haut