Retour

Mentions trouvées dans les registres paroissiaux et d'état civil

Naissance d'enfants siamois

 
   
 
    Voir aussi Livré-la-Touche (1706)  
   
 
   

1740 - Gorron

   
   
 
   

Signalé par Roland-Emille Seigneur (6 novembre 2004)

 
   

Référence : registre 1737-1740 (vue 66)

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 

(vue 66 gauche)

L'unzième jour de novembre mil sept cent quarante
ons ettés par nous prêtre vicaire soussigné inhumés
dans le cimetière de cette paroisse les corps de
deux enfans mâles jumeaux se tenans par les cotes [ou : cotés]
lesquels ont ettés baptizés à la maison par la
sage femme sivans (sic) sa déclaration et celle de deux
témoins sans avoir pu leur faire receuvoir les
ceremonies de l'eglise la mort ettans interven[ue]

(vue 66 droite)
auparavans qu'ils fussent tout à fait au monde. Les
deux enfans estoient du legitime mariage de Jean
Jouis charpentier et de Marie Manceau son epouse
Ladicte sepulture a etté faitte en presence des parens
et dont declarés ne sçavoir signer et en presence de
Pierre Coursan et de Guilleaume Garnier sousignés

(Signatures : )

Guilleaume Garnier | Coursan
F. Renard pretre

 
   
 
   

1786 - Saint-Mars-sur-Colmont

   
   
 
   

Signalé par : Archives départementales de la Mayenne

 
   

Référence : registre BMS. 1777-1787 (vue 150/156).

 
 

Transcription complète.

 
   
 
 

Un enfant
ondoyé
à la maison
jumeau
avec une tête.

(page gauche)

Le vingt quatrieme jour de juillet mil sept cent quatre vingt six
est né un enfant du legitime mariage de René Laire et Perrinne Sonnet
son epouse, mariés en cette église il y a environ quatorze ans demeurant
au village des Gourfaux ondoyé à la maison par Mtre Jean Baptiste
Berthé maître chirurgien demeurant à Oisseau, au terme de sept
mois ; jumeau, enfant double, ayant deux corps bien distincts, se tenant
intimement unis à partir depuis l'implantation du cordon par la
partie antérieure de leur poitrine, ayant leur col confondu absolument
ensemble et ayant chacun leurs vertebres cervicales et se terminant
par une tête seule, dont la figure est située sur le côté, c'est à dire
sur l'épaule de l'un et sur celle de l'autre, la figure très bien formée
excepté la levre inferieure adherente avec le bout de la langue
qui contraint la levre inférieure de rentrer dans la bouche ; portant
six dents très bien distinctes et compactes autant que l'âge peut le
permettre ; tout le front jusques aux sourcils recouvert de poil
extremement long, la fontanelle supérieure de la tête de la
structure ordinaire, la fontanelle postérieure un peu plus elevée
à raison de la grandeur de l'os occipital qui est beaucoup plus
large et extremement plat, aux deux angles superieurs de l'os
occipital se trouvent deux grosseurs qui paroissent être le derrière
de chaque tête, et à l'extremité inferieure de l'os occipital, il y a
deux petites appendices charnües qui paroissent être la reunion
de deux oreilles, le sujet au surplus ayant chacun deux bras
chacun deux jambes et deux cuisses on ne peut mieux conformés

(page droite)

toutes les extremités tant superieures qu'inferieures sont
absolument egales tant en longeur (sic) qu'en grosseur n'ayant
qu'un même ombilic ; ainsi que chacun leur bassin qui se trouve
pour lors divisé et ayant chacun leur sexe féminin bien distinct
et les extremités inferieures on ne peut mieux conformées. A été
inhumé au cimetierre de ce lieu par nous vicaire soussigné
en presence de maître Jean Garnier curé, de maître Julien Benoist
Le Chat vicaire, de Julien Durand cordonier, de Pierre Nourry, de François
Guiard, de Pierre Seigneur, et du pere qui tous ont signé avec nous
excepté le pere.

(Signatures : )

 
   
  Julien Durand Pierre Seigneur
P. Noury   J. Garnier
J.B. Le Chat
vicaire
F. Guiard
B. Berthe
curé de Saint Mars
Benoist vicaire
 
 
Haut